L’importance de la prêtrise

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous faire comprendre ce qu’est la prêtrise et comment elle permet à notre famille d’obtenir l’exaltation.

La prêtrise, pouvoir d’agir au nom de Dieu

L’œuvre de Dieu consiste à «réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme» (Moïse 1:39). Dieu et Jésus-Christ ont donné à l’homme le pouvoir et l’autorité de faire leur œuvre sur la terre. «La prêtrise n’est ni plus ni moins que le pouvoir de Dieu confié à l’homme, par lequel celui-ci peut agir sur terre pour sauver la famille humaine, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et ce, légitimement» (Joseph F. Smith, Gospel Doctrine, pp. 139–140).

• Montrez l’aide visuelle 11-a, «Pierre, Jacques et Jean confèrent la prêtrise de Melchisédek à Joseph Smith et Oliver Cowdery».

Jean-Baptiste est apparu à Joseph Smith et à Oliver Cowdery le 15 mai 1829, et leur a conféré la Prêtrise d’Aaron. Peu après, Pierre, Jacques et Jean leur ont conféré la Prêtrise de Melchisédek. Puis le 6 avril 1830, Joseph Smith et Oliver Cowdery se sont ordonnés mutuellement anciens dans la prêtrise.

La prêtrise est conférée aux frères de l’Eglise. Puis, comme pour Joseph Smith et Oliver Cowdery, ils peuvent être ordonnés à un office dans la prêtrise. Après avoir reçu la prêtrise d’Aaron, ils peuvent être ordonnés à l’office de diacre, d’instructeur ou de prêtre. Après avoir reçu la prêtrise de Melchisédek ils peuvent être ordonnés à l’office d’ancien ou de grand prêtre; les grands prêtres peuvent être ordonnés spécialement à l’office d’évêque, de patriarche, de soixante-dix ou d’apôtre. Ces offices sont tous des appels dans la prêtrise et chaque office a différentes responsabilités.

Quand un homme détient la prêtrise il peut effectuer les ordonnances sacrées de l’Evangile telles que le baptême, la confirmation, la bénédiction de la Sainte-Cène. (la leçon 12 «Les ordonnances de la prêtrise» parle de ce sujet.)

Le pouvoir de la prêtrise s’obtient par une vie juste

Joseph Smith a expliqué un principe fondamental de la prêtrise: «Les droits de la prêtrise sont inséparablement liés aux pouvoirs du ciel et… les pouvoirs du ciel ne peuvent être maîtrisés ou utilisés que selon les principes de la justice» (D&A 121:36).

N. Elton Tanner illustre l’importance d’une vie digne et du pouvoir de la prêtrise dans l’histoire ci-dessous:

«Quand j’étais évêque, j’avais dans ma paroisse six garçons qui étaient assez grands pour être ordonnés anciens. Je ne pus en recommander que cinq, parce que l’un d’eux n’était pas prêt. Nous en avions parlé plusieurs fois, et il m’avait dit: ‹je ne suis pas digne›. Il en était très malheureux, mais il ne s’attendait pas à être recommandé… Son oncle vint me trouver et dit: ‹Vous n’allez tout de même pas retenir ce garçon alors que ses cinq amis avancent.› Il me supplia de le laisser passer. Il dit: ‹Si vous ne le faites pas, vous le chasserez de l’Eglise.›

«J’expliquai à cet homme: ‹La prêtrise est la chose la plus importante que nous puissions donner à ce garçon. Nous ne remettons pas la prêtrise sur un plateau d’argent. Ce garçon et moi nous nous comprenons, et il n’est pas prêt à être ordonné ancien.› Et je ne le recommandai pas.

«Quelques années plus tard, j’assistais à une conférence générale… et un jeune homme vint me trouver et me dit: ‹Frère Tanner, vous ne vous souviendrez certainement pas de moi. Je suis le garçon que vous n’avez pas recommandé pour être ordonné ancien.› En me tendant la main, il dit: ‹Je veux vous en remercier. Je suis maintenant évêque en Californie. Si vous m’aviez recommandé quand je n’étais pas digne, je n’aurais probablement jamais apprécié ce qu’est la prêtrise et ce qui est attendu de nous, et je n’aurais certainement pas été évêque comme je le suis aujourd’hui›» (L’Etoile, décembre 1973, p. 518).

• Pourquoi valait-il mieux que ce jeune homme attende d’être prêt pour être ordonné?

Le Seigneur a dit que les hommes ne reçoivent les bénédictions de la prêtrise que quand ils mènent une vie juste. Ils doivent magnifier leur appel dans la prêtrise en accomplissant les tâches qui leur incombent. Ils doivent également diriger leur famille avec amour, gentillesse et patience (voir D&A 121:34, 41–42).

Yu Kum Ok, sœur coréenne, a raconté l’histoire suivante à propos de son mari, qui honorait la prêtrise dans leur foyer.

«Je suis mère au foyer, et j’ai un fils et deux filles. Je suis âgée de trente-quatre ans. Je me suis mariée en 1964. J’aimerais rendre mon témoignage.

«J’ai été baptisée le 14 septembre 1974 et je suis fière de mon mari, qui est un vrai saint des derniers jours en Corée. Bien qu’il n’ait été baptisé qu’il y a quatre ans, je pense que c’est un homme formidable. Il a décidé d’être disciple de Jésus… Je ne savais rien concernant le sens de la vie. Je me posais des questions. D’où venons-nous? Pourquoi sommes-nous ici? Où devons-nous aller? etc. Je pensais que Dieu n’existait pas et que Jésus n’était qu’une personne comme les autres. Je voulais surtout soutenir mon mari et aider mes enfants à grandir et à être forts. Je ne m’étais jamais préoccupée du salut, c’est-à-dire de la vie éternelle.

«Mais j’ai bien changé à présent. Je comprends le vrai sens de la vie. Grâce aux paroles et aux actions de mon mari j’ai pu comprendre ce que représente vraiment le mormonisme. Il ne boit ni ne fume et ne prend jamais de café ni de thé et il rentre immédiatement à la maison quand il a fini de travailler. Il ne se fâche jamais, et il aime jouer avec les enfants, laver la vaisselle, entretenir la maison. Il ne dit jamais de mensonge et parle constamment avec douceur. Il accomplit de son mieux les tâches ménagères. Je constate tout cela de mes propres yeux. Je pense qu’il n’y a pas de plus grand miracle. Mon mari a bien changé depuis sa conversion.

«Je me suis demandé ce qui l’a rendu aussi différent après sa conversion. J’ai finalement constaté que c’était le Livre de Mormon qu’il lisait tout le temps. J’ai pris la décision d’assister à un cours d’institut pour en savoir plus sur le Livre de Mormon et j’ai consulté des missionnaires américains que mon mari m’a présentés. J’ai été enfin baptisée par mon cher mari. Je pense que la même influence puissante qui a changé mon mari est à présent en train de me bénir également.

«Je veux donc vivre pour le temps et l’éternité avec mon mari et mes enfants dans un foyer de gloire céleste. J’aimerais être une membre dévouée de la Société de Secours, une bonne mère et une bonne épouse qui soutient constamment les œuvres du détenteur de la prêtrise, mon mari» (A Real Latter-Day Saint, Leon Hartshorn, comp., Inspirational Missionary Stories, pp. 30–31).

En changeant lui-même, et en honorant la prêtrise cet homme a inspiré sa femme à être une meilleure épouse, une meilleure mère et une meilleure fille de Dieu.

• Comment la résolution de cette sœur de vivre en justice influencera-t-elle son mari et ses enfants? En quoi le fait que nous vivions de manière intégre influence-t-il notre mari et nos enfants? Quel effet cela aura-t-il sur notre vie éternelle?

La prêtrise est nécessaire à l’exaltation de la famille

Nous devons faire certaines choses pour obtenir l’exaltation et vivre avec notre Père céleste. Nous pouvons toutes les accomplir avec l’assistance de la prêtrise.

Brigham Young a dit: «On a beaucoup parlé de la puissance des saints des derniers jours. Est-ce le peuple que l’on appelle les saints des derniers jours qui a ce pouvoir, ou est-ce la prêtrise? C’est la prêtrise; et s’il vit selon cette prêtrise, ‹Il pourra commencer son œuvre ici… et être prêt à recevoir la gloire, l’immortalité et la vie éternelle›» (Discours de Brigham Young, p. 134).

Le Seigneur nous a donné les commandements et les principes de l’Evangile. Nous devons les suivre pour obtenir l’exaltation familiale. Bien que nous puissions suivre certains des commandements sans la prêtrise, les ordonnances de l’exaltation dépendent de l’autorité de la prêtrise. Baptême, confirmation, mariage au temple dépendent tous de l’autorité de la prêtrise. Nous ne pouvons pas être exaltés sans ces ordonnances.

Peut-être certaines d’entre nous se sentent-elles moins avantagées parce que leur père ou leur mari n’est pas membre ou qu’il n’honore pas sa prêtrise. Nous devons être patientes et aimantes avec eux. Nous devons continuer à prier pour qu’ils puissent un jour être touchés par l’Esprit du Seigneur. En attendant, nous pouvons recevoir les ordonnances grâce à d’autres détenteurs de la prêtrise justes.

«Notre Père céleste a dit clairement aux enfants des hommes que c’est uniquement par les mains de ceux qui possèdent l’autorité divine qu’ils peuvent obtenir le pouvoir de devenir membres du royaume céleste» (George Albert Smith, Conference Report, avril 1934, p. 28).

• Lisez Doctrine et Alliances 132:19. Quelle est l’ordonnance de la prêtrise mentionnée dans cette Ecriture qui est nécessaire à l’exaltation? Qu’est-ce que l’exaltation? Comment la famille peut-elle être exaltée?

«L’exaltation est la vie au plus haut niveau du royaume céleste. Des conjoints qui mènent une vie droite peuvent-être scellés dans le temple. Lorsque des enfants naissent, ils font partie de cette cellule familiale. Ou bien une famille qui se joint à l’Eglise plus tard et qui montre qu’elle en est digne peut obtenir son scellement dans le temple. Dans les deux cas, ils doivent rester dignes jusqu’à la fin pour atteindre l’exaltation» (Cours des Lauréoles 1977, leçon 19).

Conclusion

En rétablissant la prêtrise, notre Père céleste nous a donné le moyen d’obtenir l’exaltation. Nous devrions accomplir les ordonnances de scellement et mener une vie droite. Nous devons vivre pour l’éternité et non pour l’instant qui passe. Nous devons nous efforcer d’être dignes des ordonnances de la prêtrise et les recevoir, ce qui nous apportera l’exaltation.

Tâche

Lisez Les principes de l’Evangile, chapitres 13 et 14, afin d’en savoir davantage sur la prêtrise. Lors d’une soirée familiale, parlez de l’importance de la prêtrise.

Ecritures supplémentaires

  • Doctrine et Alliances 13 (ordination de Joseph Smith et d’Oliver Cowdery à la prêtrise d’Aaron)

  • Doctrine et Alliances 131:1–3 (la nouvelle alliance éternelle du mariage)

  • Doctrine et Alliances 132:18–20 (le mariage éternel)

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Lisez le chapitre 13 «La Prêtrise» et le chapitre 14 «l’organisation de la prêtrise» des Principes de l’Evangile.

  2. 2.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.