Tenir conseil avec notre famille

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous permettre de renforcer notre famille en tenant conseil avec notre mari et nos enfants.

Le père dirige la famille

• Chantez le cantique «Dans nos foyers tout est beau» (Cantiques n° 186).

Notre foyer terrestre est le début de notre foyer céleste. Nous devons y établir une atmosphère qui continuera avec les membres de notre famille pour toujours. N. Eldon Tanner a dit: «Chaque foyer de saints des derniers jours devrait être un modèle, où le père est le chef de famille, mais préside avec amour, et en harmonie totale avec les désirs justes de la mère. Ils devraient viser ensemble les mêmes buts pour la famille, et les enfants devraient ressentir l’amour et l’entente qui existent» («Fatherhood», Ensign, juin 1977, p. 2).

Le père est le patriarche et l’autorité dirigeante de la famille. Il a la responsabilité de diriger les affaires de la famille. Les parents ont la responsabilité d’élever des enfants justes, mais évidemment ni l’un ni l’autre ne le font tout seul. Ils sont tous deux importants. Nous et notre mari sommes des partenaires. Nous pouvons édifier ensemble un mariage solide et ramener nos enfants en la présence du Seigneur. Nous avons besoin de nous concerter avec notre mari pour pouvoir bénéficier de l’Esprit du Seigneur dans notre foyer.

Montrer de l’amour et de l’estime à notre mari

La femme doit établir une maison d’amour et d’ordre. L’amour sincère et de partage béniront et renforceront notre mariage. Nous devons prier régulièrement ensemble, nous montrer mutuellement de l’amour et du respect, lire et étudier ensemble les Ecritures. Nous devons respecter les commandements de Dieu et les alliances faites lors du mariage.

Quand il a décrit le foyer parfait, J. Reuben Clark a déclaré que «l’amour véritable bénit et sanctifie chaque pensée et chaque acte» du mari et de la femme. «Il doit y avoir du respect dans ce foyer, et de l’estime… de la patience en abondance et la loyauté en pensée, en paroles et en action doit y régner…

«La foi doit éclairer ce foyer d’une lumière bienfaisante.

«L’obéissance aux commandements de Dieu doit les guider et les réjouir» (Extraits du manuel de la Prêtrise de Melchisédek pour 1969–1970, leçon 2).

• Que peut-on faire pour montrer de l’amour et de l’estime à son mari? En quoi le fait de montrer de l’amour nous permet-il d’établir l’ordre chez nous?

Tenir conseil

• Montrez l’image 15-a, «Mari et femme travaillant ensembles».

Il importe d’avoir une bonne communication entre mari et femme. Ils peuvent alors œuvrer de concert pour résoudre les problèmes qui se présentent dans le mariage. La plupart des problèmes peuvent être résolus si le mari et la femme sont guidés par le Seigneur.

• Lisez Alma 37:37. En quoi le fait de consulter le Seigneur nous aide-t-il?

Nous devons souvent parler ensemble. Nous devons discuter des difficultés et des projets avec notre mari et prier ensemble. Si nous aimons notre mari, nous lui demanderons toujours sa direction et son aide pour résoudre les problèmes familiaux. Toutes les grandes décisions d’ordre familial doivent être prises ensemble. Pour ce faire, nous fixerons un moment précis pour aborder et résoudre les problèmes de finances, d’enfants, de religion et d’autres sujets d’intérêt personnel ou familial. Une fois qudécision est prise, les parents doivent l’appliquer dans l’unité.

L’expérience suivante rapporte comment un couple marié s’est concerté:

Mes parents étaient avisés et instruits. Ils auraient facilement pu prendre toutes les décisions familiales seuls. Au lieu de cela, ils ont toujours parlé des problèmes et des solutions possibles ensemble. Au moins une fois par semaine, habituellement le dimanche soir, ils s’asseyaient à la table de la cuisine et parlaient de leurs difficultés. Parfois ils faisaient participer les enfants au débat. En se consultant, mon père et ma mère tombaient presque toujours d’accord sur la façon dont nous devrions être élevés. Mon père gagnait peu d’argent, mais nous en avions toujours assez. Je ne me rappelle pas que mes parents se soient disputés. Je suis reconnaissant d’avoir eu des parents avisés qui ont montré l’exemple d’un foyer presque céleste que chacun de nous s’efforce à présent de suivre chez soi.

• En quoi le fait de se concerter nous permet-il d’éviter disputes et difficultés au foyer? En quoi la concertation augmente-t-elle l’amour au sein du mariage?

Tenir conseil avec la famille

• Montrez l’image 15-b, «Famille pendant la soirée familiale».

Lorsque le père et la mère se sont concertés, ils doivent rassembler les enfants pour débattre des objectifs de la famille en conseil.

Il est utile de tenir un conseil avec la famille tout entière. Cela améliore la vie familiale, renforce l’affection et donne de la joie. Les enfants connaîtront les projets de la famille à l’avance. Il y aura ordre et entente si tous les membres de la famille savent ce que font les autres et la famille gagnera en harmonie. On doit permettre aux enfants de participer aux décisions quand c’est possible et de participer à l’application des décisions. Lorsque nous tenons conseil en famille, nous devons respecter les opinions, les difficultés et l’emploi du temps de chacun.

• Quel est le meilleur moment pour tenir un conseil de famille? De quels domaines peut-on discuter lors d’un tel conseil?

• Montrez l’image 15-c, «Mère donnant un conseil à sa fille».

Consulter nos enfants ne doit pas obligatoirement se faire d’une manière formelle. Nous, les mères, nous devons saisir toute occasion de les écouter parler de leurs difficultés. Nous devons essayer de voir leur point de vue. Nous ne devons ni nous moquer de leurs inquiétudes ni les minimiser. Nous devons nous efforcer de les comprendre et de les conseiller affectueusement. Il importe également que le père tienne conseil avec chaque enfant individuellement.

«C’est formidable qu’un père ou une mère puisse s’asseoir en compagnie de son fils ou de sa fille pour parler d’un problème personnel. Il y a des pressions et des tentations contre lesquelles nos fils et nos filles doivent être fortifiés…

«Lors d’entretien à cœur ouvert de ce genre, les parents participeront à l’établissement d’objectifs pour leurs enfants» (Elray L. Christiansen, «Successful Parenhood – A Noteworthy Accomplishment», Ensign, juillet 1972, p. 55).

• Si vous êtes une jeune fille: De quoi aimeriez-vous parler avec vos parents? Si vous êtes mère: De quoi aimeriez-vous parler avec vos enfants? Il serait bon de demander aux élèves de toujours chercher la direction du Saint-Esprit lorsqu’elles donnent ou reçoivent des conseils. Le Saint-Esprit peut nous aider à savoir ce que nous devons dire et comment appliquer les conseils que nous recevons.

Richard L. Evans, parlant de conseiller les enfants, a dit: «Vous et eux, vous avez le bonheur, le droit et le devoir, de vous réunir, de dire ce que vous pensez et d’examiner ensemble vos décisions, afin que vous soyez tous deux écoutés et respectés – que vous œuvriez et priiez ensemble pour votre bonheur complet pour toujours et à jamais» («As Parents and Children Come to Common Ground», Improvement Era, mai 1956, p. 342).

Conclusion

Comme nous vivrons en paix et dans l’entente au royaume céleste, il faut commencer dès à présent à être unis et affectueux. Cela ne se produit pas tout seul. Le président McKay a déclaré: «Je crois que rien n’est aussi répréhensible au foyer que l’absence d’unité et d’entente. Par contre, je sais qu’un foyer où règnent l’unité, l’entraide et l’amour est… un coin du ciel sur terre» (Conference Report, octobre 1967, p. 7). Lorsque nous tenons conseil avec notre mari et nos enfants, nous renforçons la famille. Nous pouvons éprouver plus d’affection et être plus proches les uns des autres.

Tâche

Saisissez les occasions de tenir conseil avec votre mari et vos enfants. Encouragez-les à se préparer par la prière à de telles occasions. Encouragez votre mari à avoir un entretien avec chaque enfant. Si vous êtes célibataire, cherchez à être guidée par le Saint-Esprit pour trouver des moyens de promouvoir l’harmonie dans votre famille.

Ecritures supplémentaires

  • 1 Corinthiens 13 (La vertu et la charité)

  • Galates 5:22, 23 (les fruits de l’Esprit)

  • Jacob 2:35 (Les Néphites perdent la confiance de leurs enfants)

  • Jacob 3:7 (Les Lamanites aiment leurs enfants)

  • Doctrine et Alliances 121:36–43 (Après avoir réprimandé quelqu’un, montrez-lui davantage d’amour)

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Etudiez le chapitre 37 des Principes de l’Evangile, «Les responsabilités familiales».

  2. 2.

    Prévoyez de débuter la leçon par le cantique «Dans nos foyers tout est beau» (Cantiques n° 186).

  3. 3.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.