La soirée familiale

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous inspirer et de nous aider à tenir des soirées familiales réussies.

La soirée familiale concerne tout le monde

Chaque famille doit tenir une soirée familiale chaque semaine. C’est pour cette raison que l’Eglise ne prévoit pas d’autre activité le lundi soir.

• Montrez l’image 16-a «Parents faisant participer leurs jeunes enfants à la soirée familiale» et 16-b «Couple âgé tenant sa soirée familiale».

Toutes les familles sont différentes. Certaines d’entre elles se composent de parents et d’enfants; d’autres n’ont qu’un parent et des enfants. Dans d’autres encore, les parents n’ont pas d’enfants au foyer. Beaucoup d’adultes vivent seuls ou partagent leur logement. Quel que soit le cas, la soirée familiale concerne tout le monde. Si une personne habite seule, elle peut se joindre à d’autres pour faire une soirée familiale. C’est une bénédiction spéciale pour les personnes seules.

«Il n’y a pas de meilleur endroit que le foyer pour enseigner l’Evangile. Il n’y a qu’au foyer que les enfants peuvent apprendre la nature de la vie familiale telle que notre Père céleste l’a voulue. Le lundi soir où la famille est réunie crée un état d’esprit pour toutes les expériences familiales. Ceux qui connaissent cet état d’esprit y trouvent la source de leur plus grande joie» (Lettre de la Première Présidence, Manuel des soirées familiales, 1971, p. 4).

Tenir régulièrement la soirée familiale est une des meilleures façons d’enseigner et d’apprendre les principes de l’Evangile. Cela rapproche les membres de la famille en acroissant l’amour et l’unité.

• Prenez un paquet de bâtonnets ou d’allumettes. Dites aux élèves que ce sont les membres de la famille. Tirez une des allumettes du paquet et cassez-la en deux. Dites que lorsque nous sommes seuls, nous ne sommes pas aussi forts que lorsque nous sommes en famille. Prenez ensuite une ficelle ou un élastique et entourez-en les allumettes. Dites aux élèves que la ficelle représente l’influence unificatrice des enseignements de l’Evangile. Montrez comme il est difficile de casser n’importe laquelle des allumettes. Expliquez que nous sommes plus forts quand nous sommes unis en famille et liés par les vérités de l’Evangile.

Comment diriger la soirée familiale

Le père, en patriarche du foyer, préside la soirée familiale. Quand il est absent ou qu’il n’y a pas de père au foyer, la mère en assume la direction. Si possible, le père et la mère devront planifier ensemble chaque soirée familiale à l’avance. Ils pourront ensuite confier des tâches aux membres de la famille.

Au début de chaque soirée familiale, un bref conseil de famille ou une séance de planification permettra de vérifier les occupations et les projets de chacun pour la semaine à venir. C’est particulièrement utile lorsqu’il y a des adolescents dans la famille.

«Le père fait la leçon ou demande à sa femme ou aux enfants qui sont assez grands de la faire… Les jeunes enfants peuvent aider en dirigeant la musique, en citant les Ecritures, en répondant aux questions, en tenant des images, en distribuant les rafraîchissements, et en priant…

«Voici un modèle de programme pour la soirée familiale:

«Cantique d’ouverture (interprété par la famille)

«Prière d’ouverture (faite par un membre de la famille)

«Lecture d’un poème ou d’une Ecriture (par un membre de la famille)

«Leçon (par l’un des parents ou un grand enfant)

«Activité (dirigée par un membre de la famille et réunissant toute la famille)

«Cantique de clôture (par la famille)

«Prière de clôture (par un membre de la famille)

«Rafraîchissements.

«La soirée familiale peut se dérouler de nombreuses autres façons. Toute activité qui rassemble la famille, renforce l’amour mutuel, aide chacun à se rapprocher de son Père céleste et l’encourage à vivre en droiture peut être appelée soirée familiale. Entre autres activités, on peut lire les Ecritures, discuter de l’Evangile, rendre témoignage, accomplir un projet de service, chanter ensemble, aller pique-niquer, jouer en famille et apprécier les merveilles de la nature. Toutes les soirées familiales doivent comprendre une prière» (Guide de la famille, 1999, p. 7).

Chacun des membres de la famille peut aider au succès de la soirée familiale. D’abord nous pouvons prévoir nos occupations personnelles de manière à être libres pour la soirée familiale. Chacun de nous peut ensuite se charger d’une tâche ou participer d’une autre façon à sa préparation. La mère et les aînés peuvent aider les plus jeunes à accomplir la leur durant la semaine. Les jeunes enfants aiment beaucoup raconter des histoires simples avec sujets et tableaux de flanelle, ainsi que se produire d’autres manières. Chaque enfant peut participer si le père et la mère le veulent et sont patients avec lui. Nous pouvons tous améliorer notre soirée familiale en priant notre Père céleste pour qu’il nous aide à préparer nos tâches.

Voici un exemple de soirée familiale réussie:

Les Junot ont appelé une de leurs soirées familiales «la nuit des récompenses». Les sept enfants, qui ont entre cinq et dix-sept ans, ont voté pour les plats préférés qu’ils voulaient pour dîner. Le repas gagnant a été servi puis on est passé aux récompenses.

Le père, habillé de son meilleur costume, avec un grand nœud papillon, était le maître de cérémonie. La mère portait sa plus belle robe longue et se tenait près de son mari, ayant à la main les enveloppes qui contenaient les noms des «gagnants». On avait invité grand-père et grand-mère pour servir de public et admirer les enfants qui recevaient leur récompense. Après que le père a terminé son discours d’accueil, la présentation s’est déroulée ainsi:

Le père a dit «nomination pour réussite exceptionnelle dans le domaine des mathématiques: Albert Einstein et Paul Junot. L’enveloppe s’il vous plaît.» Sa femme lui a remis l’enveloppe, qu’il a ouverte. Puis il a annoncé avec enthousiasme: «Le gagnant est Paul Junot!».

La famille a applaudi quand Paul s’est levé pour aller chercher sa récompense. (Dans ce cas les récompenses se composaient de petites figurines en plastique portant le nom de l’enfant et le motif pour lequel on la lui décernait).

On a continué ainsi jusqu’à ce que tous les enfants aient été présentés comme gagnants, triomphant devant des champions internationaux ou des célébrités. Fanny a reçu une récompense parce qu’elle excellait en natation; Bertrand, pour le secourisme; Michèle, pour ses dons musicaux; Nicolas, pour sa réussite remarquable de rugbyman; Denise, pour avoir appris à lire; et Carole, pour avoir réussi à égayer les journées de la famille. Sa récompense, hors concours, s’appelait «Le rayon de soleil».

Après, chaque enfant a présenté un numéro qu’il avait travaillé pendant la semaine et ils ont tous été applaudis et félicités. Denise et Carole ont ensuite chanté «Apprends-moi à marcher dans la clarté» (voir Cantiques, n° 195). Ensuite Nicolas a fait la prière de clôture, puis on a servi les rafraîchissements.

Il est important de prévoir les soirées familiales selon les besoins et les intérêts de la famille. Faites ce qui plaira à vos enfants. Ce programme est destiné à aider la famille. Souvent, les soirées familiales les plus réussies sont celles que la famille a elle-même conçues.

• Combien de temps passez-vous chaque semaine à préparer la soirée familiale? Comment pouvez-vous améliorer vos soirées familiales en vous préparant mieux?

La première présidence de l’Eglise a déclaré: «Passez-vous autant de temps à travailler à la réussite dans votre famille et votre foyer qu’à la réussite dans la vie sociale et professionnelle? Est-ce que vous consacrez le meilleur de votre énergie à la cellule la plus importante de la société, la famille? ou bien vos relations avec votre famille ne sont-elles qu’une simple routine, qu’une partie sans intérêt de votre vie?

«Les parents et les enfants doivent être désireux de faire passer au premier plan les responsabilités familiales pour obtenir l’exaltation de la famille» (Manuel de soirées familiales, 1973, p. 4).

• Comment peut-on se servir de la prière pour améliorer sa soirée familiale?

Bénédictions découlant de la tenue régulière des soirées familiales

Notre famille reçoit beaucoup de bénédictions lorsqu’elle tient régulièrement la soirée familiale. Le fait de participer permet à chacun de ses membres d’acquérir l’estime de soi. Les problèmes de discipline diminuent, l’entente et la loyauté augmentent.

Sœur Remde Malloy, mère de cinq enfants a déclaré: «Bien que notre aîné n’ait que six ans, nous avons remarqué un changement de comportement chez tous nos enfants depuis que nous tenons régulièrement la soirée familiale chaque lundi… Nous sommes contents de savoir qu’ils retiennent nombre d’enseignements que nous leur inculquons» («To Be a Woman in the Church», Ensign, août 1973, p. 38). Comme en témoigne sœur Malloy, les enfants se rappellent ce qu’ils apprennent à la soirée familiale.

Alan, cinq ans, originaire de Midland, au Texas, jouait dans le jardin avec son grand-père quand quelques enfants, dans le jardin voisin, se sont mis à se disputer. Le ton a monté, et les petites voix sont devenues plus perçantes quand les enfants ont commencé à se bousculer. Puis un enfant a frappé une petite fille qui a hurlé pour protester. Alan a regardé la vilaine scène et a commenté pensivement: «Grand-père, ces enfants ont besoin de la soirée familiale!»

La Première Présidence de l’Eglise a déclaré: «Au cours des quelques années passées, nous avons vu de nouvelles forces du mal essayer de soumettre nos membres, en particulier nos jeunes. Le programme de soirées familiales, par son influence bénéfique, a apporté aux parents une aide considérable. Nos soirées familiales ainsi que nos autres expériences familiales positives, sont pour nous l’occasion de remplir notre âme des choses de Dieu et d’empêcher ainsi le mal de trouver place dans notre cœur ou notre esprit» (Manuel de soirées familiales, 1972, p. 4).

• Quelles sont les bénédictions que vous et votre famille avez reçues de la soirée familiale?

La Première Présidence a aussi déclaré: «Nous exhortons une nouvelle fois de toutes nos forces les parents à rassembler leurs enfants autour d’eux avec amour, patience et compréhension et à les instruire dans la vérité et la droiture…

«Le foyer demeure le premier et le meilleur endroit pour enseigner aux enfants les leçons de la vie» (Manuel de soirées familiales, 1975, p. 3).

Conclusion

Les soirées familiales efficaces et régulières aident chaque participant. Elles engendrent l’amour et la confiance en notre Père céleste. Elles accroissent la compréhension qu’a chacun de l’Evangile. Elles renforcent les liens familiaux et encouragent chaque participant à cultiver ses talents.

Tâche

Commencez à tenir régulièrement la soirée familiale. Gardez à l’esprit la formule suivante: planification, patience et prière.

Notez un principe de l’Evangile que vous aimeriez apprendre, vous et votre famille, lors de la prochaine soirée familiale.

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Prévoyez un paquet de bâtonnets ou d’allumettes pour la démonstration sur l’unité familiale.

  2. 2.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.