Maître, la tempête lance


56

Maître, la tempête lance

Avec ferveur

Cantiques

Maître, la tempête lance
Ses vagues autour de nous.
Le ciel est couvert de nuages.
Nul abri auprès de nous.
N'éprouves-tu pas de crainte?
Peux-tu encore dormir
Quand la mer furieuse menace
De nous faire tous périr?


«Les vents et la mer m'obéissent tous,
Sois tranquille!
Que ce soit la fureur de la mer
Ou bien des démons ou des hommes méchants,
Rien n'engouffrera la barque où se tient
Le Maître des cieux, terre et océans.
Tout obéit à ma volonté!
Sois tranquille, sois tranquille!
Tout obéit à ma volonté!
Sois donc tranquille.»


Maître, l'esprit en angoisse,
Je viens en remords à toi.
Mon cœur est troublé de reproches,
Eveille-toi, sauve-moi!
Car ma pauvre âme succombe
Sous le poids des péchés.
Je péris, je péris, ô mon Maître!
Au secours! viens me sauver!


«Les vents et la mer m'obéissent tous,
Sois tranquille!
Que ce soit la fureur de la mer
Ou bien des démons ou des hommes méchants,
Rien n'engouffrera la barque où se tient
Le Maître des cieux, terre et océans.
Tout obéit à ma volonté!
Sois tranquille, sois tranquille!
Tout obéit à ma volonté!
Sois donc tranquille.»


Maître, la crainte est passée,
Les éléments sont calmés!
La mer est à présent tranquille
Et mon cœur est apaisé.
Mon Rédempteur, ô demeure
Désormais près de moi,
Car je veux rentrer au port céleste
Et m'asseoir auprès de toi.


«Les vents et la mer m'obéissent tous,
Sois tranquille!
Que ce soit la fureur de la mer
Ou bien des démons ou des hommes méchants,
Rien n'engouffrera la barque où se tient
Le Maître des cieux, terre et océans.
Tout obéit à ma volonté!
Sois tranquille, sois tranquille!
Tout obéit à ma volonté!
Sois donc tranquille.»


Texte : D'après le texte anglais de Mary Ann Baker, 1874 env.

Musique : de H. R. Palmer, 1834-1907