• Home
  • LDS.org
  • Famille d’aujourd’hui : Nous croyons dans les enfants

Les enfants peuvent être une bénédiction pour leur foyer et leur famille

« Enfants, quand pour la dernière fois avez-vous dit à vos parents que vous les aimez ? » demande David A. Bednar, du Collège des douze apôtres. Il déclare que les enfants peuvent aider leur famille « à devenir plus diligente et à avoir plus de sollicitude au foyer » en exprimant fréquemment et sincèrement leur amour.

Cependant, une fois qu’ils ont exprimé leur amour, il est important pour eux d’en montrer la sincérité par des actions.

Frère Bednard ajoute : « Nous devons nous rappeler que le fait de dire ‘je t’aime’ n’est qu’un début. Nous devons le dire, nous devons le penser quand nous le disons et, surtout, nous devons le montrer régulièrement. Nous devons exprimer notre amour et aussi en donner la preuve. »

Élevé dans l’amour

D’après « La famille, déclaration au monde », les enfants doivent être élevés dans l’amour et la droiture. Les parents ont la responsabilité d’apprendre à leurs enfants à s’aimer, à se servir les uns les autres et à observer les commandements. Cependant, les parents ne sont pas seuls pour élever des enfants fidèles. Le Seigneur a envoyé des prophètes et des apôtres sur terre pour enseigner et conseiller les enfants et leurs parents.

Boyd K. Packer, Président du Collège des douze apôtres, a dit : « Petits enfants, votre vie ne fait que commencer. Vous serez mis à l’épreuve, plus peut-être plus que toute autre génération.

 « [le Fils de Dieu] vit. Je sais qu’il vit, poursuit frère Packer. Dans son Église, plusieurs milliers de personnes peuvent rendre témoignage de lui, et je le fais aussi, et je vous dis encore les choses dont vous devez vous souvenir, choses qu’il faut apprendre quand on est encore petit. »

Honorez vos parents

Les enfants montrent leur amour en honorant leurs parents et en leur obéissant. Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, encourage les enfants à se souvenir du commandement : « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que le Seigneur, ton Dieu, te donne. » (Mosiah 13:20)

Le président Eyring explique que le Seigneur a donné ce commandement avec une promesse, et c’est le seul des dix commandements auquel une promesse est rattachée.

« Vos parents ne sont peut-être plus en vie. Dans certains cas, vous pensez peut-être que vos parents ne sont pas dignes d’être honorés et respectés par leurs enfants. Vous ne les avez peut-être même pas connus. Mais vous leur devez la vie. Et dans tous les cas, même si votre vie n’est pas prolongée, sa qualité sera améliorée simplement si vous vous souvenez de vos parents en les honorant. »

Lire les Écritures

Lorsque les enfants honorent leurs parents, cela favorise la présence du Saint-Esprit dans le foyer et crée un environnement dans lequel l’Évangile peut être enseigné. Neil L. Andersen, du Collège des douze apôtres, dit que les enfants doivent obtenir leur propre connaissance de la véracité de l’Évangile. Il souligne l’importance d’une supplication d’enfant dans un chant de la Primaire.

Raconte-moi les histoires de Jésus Christ
 ; Dis-moi ce qu’il me dirait s’il était ici
 
(« Raconte-moi les histoires de Jésus », Chants pour les enfants, p. 36).

Les histoires de Jésus enseignent aux enfants l’exemple qu’il a donné et l’amour qu’il a pour eux, dit frère Andersen. Chaque enfant devra acquérir un témoignage indépendant de celui de ses parents, de ses amis et des dirigeants de l’Église.

S’adressant aux enfants il dit : « Vivez à la hauteur de vos importantes responsabilités et de vos grandes capacités spirituelles. Cherchez à mieux connaître Jésus, ouvrez les Écritures. Vous pourriez relire le livre de Jean et en discuter avec vos parents, vos instructeurs et entre vous.

Bien choisir

Dans les Écritures nous avons des exemples de ce qui arrive quand on fait des choix, mauvais ou bons. Ces exemples peuvent guider les enfants à choisir le bien, eux qui vont grandir dans un monde dont les influences peuvent rendre les mauvais choix séduisants.

L. Tom Perry, du Collège des douze apôtres, dit : « J’espère que vous aurez, jeunes de l’Église, le courage de constamment choisir le bien, et je prie en ce sens ! De plus, je vous suggère de vous trouver ou de vous créer des rappels pour vous aider, vous et ceux qui vous sont chers, à choisir le bien quand vous aurez des choix à faire. Il y a de la puissance dans une épingle de cravate, une bague CLB ou une robe blanche accrochée dans l’armoire, si nous les associons à notre désir de pureté et de droiture. Plus important encore que ces rappels matériels est le fait d’avoir la conviction profonde et intime nécessaire pour vivre de manière à faire les bons choix, pour connaître la paix et le bonheur non seulement ici-bas à présent, mais également éternellement. »

Les enfants ont la promesse de recevoir un bonheur éternel s’ils choisissent constamment le bien.

Robert D.Hales, du Collège des douze apôtres, recommande aux enfants d’exercer leur libre-arbitre avec droiture lorsqu’ils doivent faire un choix.

Il dit : « En écoutant nos parents, nos instructrices de la Primaire et de l’École du Dimanche et les autres personnes qui nous aiment, et en acceptant leurs conseils et leurs enseignements, nous pouvons amenés à faire le bien. Bien qu’il ne leur soit pas possible de marcher à coté de nous pendant notre vie, nous pouvons sentir leur amour et leurs prières. Leur seul désir, c’est que nous soyons heureux. Ils savent par expérience que ce n’est possible que si nous vivons dans la justice. »

Les serviteurs du Seigneur prient pour les enfants

Les saints des derniers jours considèrent les enfants comme des esprits précieux que notre Père céleste leur a confiés. Le Sauveur a donné un magnifique exemple lorsqu’il a demandé qu’on laisse les petits enfants venir à lui, exemple qu’a suivi le président Packer.

Il a dit : « Mes tout jeunes frères et sœurs, mes petits enfants, je sais que Dieu vit. Je connais un peu ce qu’on ressent quand il étend sa main est sur nous, quand il nous appelle à son service. Je rends témoignage, je vous donne celui qui m’a été donné, ce témoignage spécial. Il est le Christ ! Il nous aime ! Je prie pour vous, nos petits enfants, et je le supplie de voir nos petits enfants et de les bénir. »