• Home
  • LDS.org
  • La famille d’aujourd’hui : aimez votre femme

La famille d’aujourd’hui : aimez votre femme

Si le mari fait passer les besoins de sa femme avant les siens, son amour pour elle grandira. C’est le conseil donné par Henry B. Eyring, premier conseiller dans la Première Présidence, qui répète une exhortation en trois mots souvent adressée aux maris par les prophètes et les apôtres : « Aimez votre femme. »

« Il faudra de la foi et de l’humilité pour faire passer ses intérêts avant les vôtres dans les difficultés de la vie », dit le président Eyring. « Vous avez la responsabilité de pourvoir aux besoins de la famille et de veiller sur elle avec votre femme, tout en servant les autres. À certains moments, cela peut consumer toute l’énergie et toute la force que vous avez. L’âge et la maladie peuvent augmenter les besoins de votre femme. Je vous promets que, si vous choisissez alors de faire passer encore son bonheur avant le vôtre, votre amour pour elle augmentera. »

Les maris ont une responsabilité sacrée

Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres, explique la responsabilité qu’ont les maris d’aimer leur femme. Il dit que de tous les devoirs de la prêtrise, la première responsabilité du mari est à l’égard de sa femme.

Il dit : « Les offices de la prêtrise, les clés, les appels et les collèges ont pour but d’amener les familles à l’exaltation. « L’autorité de la prêtrise a été rétablie afin que les familles puissent être scellées éternellement. Ainsi frères, votre responsabilité principale au sein de la prêtrise est de prendre soin de votre mariage, de prendre soin de votre femme, de la respecter et de l’aimer. Soyez une bénédiction pour elle et vos enfants. » 

Les maris peuvent aussi être une bénédiction pour leur femme en préservant le romantisme de leur mariage », dit frère Nelson. « Faites preuve de considération et de gentillesse dans l’intimité des liens tendres de votre mariage. Que vos pensées et vos actes inspirent confiance. Que vos paroles soient saines et que le temps que vous passez ensemble soit édifiant. Que rien dans la vie ne prenne la priorité sur votre femme : ni votre travail, ni vos divertissements, ni vos passe-temps. » 

Les expressions d’amour et de reconnaissance « font plus que souligner une pensée ou un geste aimable », dit frère Nelson.« Lorsque les conjoints reconnaissants recherchent le bien chez l’autre et se complimentent sincèrement, la femme et le mari s’efforcent de devenir la personne décrite par ces compliments. »

Et, il a ajouté : « Surtout, ne soyez pas égoïste ! Engendrez un esprit d’altruisme et de générosité. Fêtez et sachez apprécier chaque jour comme étant un don précieux des cieux. »

Montrez la voie avec amour

Le mari peut être une bénédiction pour sa femme en prenant « la direction des activités familiales telles que l’étude des Écritures, la prière en famille et la soirée familiale », dit Richard G. Scott, du Collège des douze apôtres.

Les maris peuvent aimer leur femme en exprimant verbalement leur amour, enseigne frère Scott. « Dites-vous souvent à votre femme à quel point vous l’aimez ? Vous devez le lui dire. Cette assurance renouvelée épanouit une femme, la fait progresser et lui fait énormément de bien. Exprimez de la reconnaissance à votre femme pour ce qu’elle fait pour vous. Exprimez souvent cet amour et cette reconnaissance. »

Entraidez-vous

Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, enseigne l’amour et le soutien que maris et femmes devraient s’apporter.

« L’un des grands buts de l’amour véritable est de nous aider les uns les autres », dit-il. « Nous pouvons supporter presque tout du moment que nous avons quelqu’un à nos côtés qui nous aime vraiment, qui allège notre fardeau et qui facilite notre tâche… L’amour est fragile et certains éléments de la vie peuvent le briser. De nombreux dommages peuvent être faits si nous ne sommes pas entre des mains tendres et attentionnées. Se donner totalement à une autre personne, comme c’est le cas dans le mariage, exige la confiance totale, une étape des plus importantes dans les relations humaines. »

Et il ajoute : « C’est vraiment un acte de foi, une foi que nous devons tous être désireux d’exercer. Si nous le faisons bien, nous finirons par tout partager avec quelqu’un d’autre, tous nos espoirs, nos craintes, nos rêves, nos faiblesses et nos joies. »

« Le véritable amour fleurit là où l’on se soucie plus de quelqu’un d’autre que de soi-même », dit frère Holland. « Le grand sacrifice expiatoire du Christ est un exemple pour nous, et il doit être plus manifeste dans la gentillesse, le respect, l’altruisme et la courtoisie dont nous faisons preuve dans nos relations personnelles. »

Exprimez et faites preuve d’amour et de reconnaissance

David A. Bednar, du Collège des douze apôtres, explique que les expressions d’amour et de reconnaissance « n’ont pas besoin d’être fleuries ou longues. Nous devons simplement exprimer sincèrement et souvent notre amour. »

Les maris montrent également leur amour par la façon dont ils traitent leur femme, dit frère Bednar. « Nous devons nous rappeler que le fait de dire ‘je t’aime’ n’est qu’un début. Nous devons le dire, nous devons le penser, et, surtout, nous devons le montrer régulièrement. Nous devons exprimer notre amour et aussi en donner la preuve. »

Frère Bednar promets ainsi aux couples une abondance de joie, de confiance et de force. « Ressentir la sécurité et la constance de l’amour du conjoint est une grande bénédiction. Cet amour nourrit et entretient la foi en Dieu. Cet amour est source de force et bannit la crainte. Chaque être humain le désire. »