Préparons notre cœur à Noël


Au début de la période de Noël, chacun de nous devrait ouvrir son cœur pour recevoir de nouveau le témoignage que Christ est né en tant que Sauveur du monde, qu’il vit et que grâce à lui, nous revivrons. Le président Monson, Henry B. Eyring, Premier conseiller, et Dieter F. Uchtdorf, deuxième conseiller, nous ont encouragés à ouvrir ainsi notre coeur, pendant la veillée de noël de la Première Présidence le 4 décembre 2011.

Thomas S. Monson : Il n’est pas de meilleur moment que maintenant

Le président Monson a dit : « Il n’est pas de meilleur moment que maintenant, en cette période de Noël, pour nous reconsacrer tous à appliquer les principes enseignés par Jésus-Christ. » Il a parlé du fait d’être témoin de la commercialisation annuelle de Noël, et de voir Noël devenir de moins en moins centré sur le Christ et de plus en plus tourné vers les ventes, les fêtes et les cadeaux.

Il a ajouté : « Et pourtant, Noël est ce que nous en faisons. Malgré toutes les distractions, nous pouvons faire en sorte que le Christ soit au centre de notre célébration. Si ce n’est pas encore le cas, nous pouvons mettre en place des traditions de Noël pour nous et pour notre famille qui nous aideront à saisir et à conserver l’esprit de Noël. »

Trois histoires de Noël

Le président Monson a dit qu’à chaque Noël, il lit l’histoire de la naissance du Christ racontée dans l’Évangile de Luc. Il lit aussi un conte de Noël, de Charles Dickens et The Mansion, de Henry Van Dyke, et il se souvient du changement de cœur d’Ebenezer Scrooge, et des leçons sur la véritable signification du don apprises par John Weightman. Les deux hommes ont appris qu’une récompense au ciel était fondée sur l’oubli de soi et sur le fait de ne pas rechercher le gain ou la reconnaissance à la manière du monde.

Le président Monson nous a tous suppliés de ne pas « passer » Noël mais de garder Noël dans nos cœurs et dans nos vies.

Il a dit : « Lorsque nous gardons l’esprit de Noël, nous gardons l’esprit du Christ, car l’esprit de Noël est l’esprit du Christ. Cela chassera toutes les distractions autour de nous qui peuvent étouffer Noël et engloutir sa vraie signification. »

Le président Monson a ensuite résumé une partie des nombreux dons que nous recevons parce que notre Père céleste nous a fait don de son Fils, en l’envoyant sur terre pour être notre Rédempteur.

Il a ajouté : « Parce qu’il est venu sur terre, nous avons un parfait exemple à suivre. En nous efforçant de ressembler davantage au Sauveur, nous aurons de la joie et du bonheur, et la paix chaque jour de l’année. C’est son exemple qui, si nous le suivons, attise en nous plus de gentillesse et d’amour, plus de respect et de souci des autres.

C’est parce qu’il est venu que notre existence mortelle a un sens.

Parce qu’il est venu, nous savons tendre la main à ceux qui sont dans les difficultés ou dans la détresse, où qu’ils soient.

Parce qu’il est venu, la mort a perdu son aiguillon, le tombeau sa victoire. Nous vivrons de nouveau parce qu’il est venu.

Parce qu’il est venu et a payé le prix de nos péchés, nous avons la possibilité d’obtenir la vie éternelle.

Parce qu’il est venu, nous somme réunis ce soir pour l’adorer, dans les liens de la fraternité et de l’amour.

Que son Esprit si précieux soit avec nous, et qu’il soit le centre de nos célébrations et de nos vies mêmes. »

Henry B. Eyring : Des dons que nous pouvons offrir aux autres pour lui

Henry Eyring a raconté des histoires miraculeuses tirées des Écritures au sujet des signes de la naissance du Christ. Il a aussi relaté des passages scripturaires concernant des visites d’anges en préparation de la venue du Rédempteur. Mais il a précisé que la leçon de son message n’était pas d’avoir des expériences merveilleuses.

Références d’Écritures


  • Jean 3:16-17
  • Jean 3:19
  • Jean 3:20
  • Jean 3:21
  • Hélaman 14:2-9
  • Ésaïe 7:14-15
  • Ésaïe 40:3
  • Matthieu 2:11
  • Matthieu 2:13
  • Matthieu 2:15
  • Matthieu 2:23
     

Il a déclaré : « La leçon n’est pas que nous pouvons avoir des expériences aussi merveilleuses au moment où nous les souhaitons, ni que nous les aurons quand nous en ressentons un grand besoin. La leçon est que Dieu connaît chacun de nos besoins, qu’il nous aime et qu’il veille sur nous. »

Notre Père céleste nous a fait un grand don : Le Sauveur

Henry Eyring a ajouté : « Notre Père céleste nous a fait don d’un sauveur, et grâce à l’apparition personnelle du Père et du Fils, et par l’intermédiaire d’anges, il a rétabli l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours. Il a appelé des prophètes et des apôtres pour nous guider vers la sécurité dans cette vie et vers la vie éternelle dans le monde à venir. Jésus-Christ a été crucifié et est ressuscité pour que nous puissions vivre à nouveau et être purifiés et lavés du péché. »

« Ce sont des dons que nous pouvons offrir aux autres pour lui » a-t-il dit.

« Vous pouvez offrir un beau et merveilleux Noël si vous vous souvenez des dons que Dieu vous a faits, et si vous faites de votre mieux pour les offrir aux autres comme il le ferait lui-même. »

Regardez et transmettez de nouvelles vidéos

Henry Eyring a aussi annoncé que près de cinquante séquences vidéo seront placées sur le site Web BibleVideos.lds.org, pour notre utilisation et diffusion gracieuses. Elles ont été créées par l’Église pour aider ses membres et d'autres personnes dans le monde entier à avoir une foi plus grande en la divinité du Sauveur, en sa mission et son ministère, et à mieux les comprendre.

Il a ajouté que ces séquences vidéo avaient été créées dans l’espoir que toutes les personnes qui les verraient ressentiraient « la lumière et la joie des apparitions d’anges qui ont accompagné le don que notre Père céleste nous a fait de son Fils bien-aimé comme Rédempteur. »

Dieter F.Uchtdorf : Noël fait référence au Christ

Faisant référence à la pression et l’angoisse qu’éprouvent souvent ceux qui se concentrent sur l’aspect temporel de Noël, Dieter Uchtdorf, de la Première Présidence, a dit : « Nous avons à l’esprit l’image de ce que les choses devraient être, l’arbre parfait, les lumières parfaites, les cadeaux parfaits et les réunions de famille parfaites … [Mais] tôt ou tard, quelque chose de déplaisant se produit … et le Noël parfait que nous avions imaginé, et la magie que nous avions voulu créer, se brisent autour de nous. »

Références d’Écritures


     

Dieter Uchtdorf a ajouté : « Mais si nous ouvrons notre cœur et notre esprit à l’esprit de Noël, nous verrons des choses merveilleuses se produire autour de nous. »

Voir en Noël ce qu’il est réellement

Il a poursuivi : « Ce sont généralement de petites choses : nous lisons un verset des Écritures, nous entendons un chant de Noël sacré et nous écoutons vraiment ses paroles, ou nous sommes témoins d’une manifestation d’amour sincère. D’une façon ou d’une autre, l’Esprit touche notre cœur, et nous voyons que Noël est en lui-même bien plus robuste et durable que les nombreuses choses insignifiantes de la vie que nous utilisons trop souvent pour le parer.

Nous prenons conscience dans ces précieux moments de ce que nous ressentons et savons dans notre cœur, que Noël fait référence au Christ. »

Que pouvons-nous donner ?

Dieter Uchtdorf a dit que nous devons « comme les Rois mages, rechercher le Christ et déposer devant lui les dons les plus précieux : un cœur brisé et un esprit contrit. Nous devons lui offrir notre amour. Nous devons lui donner notre disposition à prendre sur nous son nom et à suivre le chemin des disciples. Nous devons promettre de nous souvenir toujours de lui, de suivre son exemple et d’aller de lieu en lieu faisant le bien. »

« Nous ne pouvons pas offrir la perfection, et le Sauveur ne l’attend pas de nous » a dit le président Uchtdorf « Mais il exige de nous que nous apportions en cadeau nos meilleurs efforts pour avancer, un pied devant l’autre, dans la voie qu’il a préparée et enseignée. »

Les dons que nous a faits le Sauveur

Dieter Uchtdorf a déclaré : « Les dons que nous a faits le Sauveur sont incroyables. » Il a expliqué que grâce à l'Expiation, le Sauveur nous offre l'immortalité, le pardon et la vie éternelle.

Bien que certains des dons que nous fait le Christ ne nous soient donnés qu'à la fin de notre vie terrestre, Dieter Uchtdorf a souligné les nombreux dons que le Sauveur nous fait quotidiennement. « Il promet d’être avec nous, de venir à nous quand nous avons besoin de réconfort, de nous relever quand nous trébuchons, de nous porter si nécessaire et de pleurer, rire, se lamenter et se réjouir avec nous. Il propose chaque jour de nous prendre par la main et de nous aider à transformer une vie ordinaire en expériences spirituelles extraordinaires. »

Le Christ Roi est venu

Dieter Uchtdorf a terminé par ces paroles : « Nous n’avons bien sûr pas besoin des fêtes ni des traditions de Noël pour nous souvenir du Sauveur, Jésus-Christ. … Que chaque période de Noël nous rappelle d’élever notre voix et d’emplir notre cœur de joie et de reconnaissance pour la venue du Christ Roi ! Le Christ est vivant ! Il existe réellement. Il est notre Rédempteur à Noël et en tout temps. »