Se rappeler pourquoi

La nature et la manière de l’Évangile sont nécessaires, mais c’est la compréhension de la raison qui nous inspire et nous transforme.

Se rappeler pourquoi

Dieter F. Uchtdorf, de la Première Présidence a dit : « S’il est nécessaire de comprendre la nature et la ‘manière’ de l’Évangile, c’est néanmoins de ‘la raison d’être’ que jaillissent la flamme et la majesté de l’Évangile.

« Quand nous comprenons « la raison pour laquelle » notre Père céleste nous a donné ce modèle de vie et que nous nous rappelons « la raison pour laquelle » nous avons pris l’engagement d’en faire une partie fondamentale de notre vie, alors l’Évangile cesse de devenir un fardeau et devient au contraire une joie et un plaisir. Il devient précieux et agréable. »

Un Aspect essentiel de l’Évangile

Frère Uchtdorf a enseigné ce principe à la réunion générale de la Société de Secours en septembre 2011 et pendant la session de la prêtrise de la conférence générale d’avril 2012. Il a fait remarquer qu’il est facile d’être pris dans la routine de notre vie et nous a prévenus que, lorsque cela arrive, nous pouvons négliger sans le vouloir un aspect essentiel de l’Évangile de Jésus-Christ.

« Dans nos efforts diligents pour remplir tous les devoirs et obligations que nous avons en tant que membres de l’Église, nous considérons quelquefois l’Évangile comme une longue liste de tâches que nous devons ajouter à notre liste de ‘choses à faire’ déjà saturée, ou comme un élément que nous devons réussir à caser dans nos emplois du temps chargés. Nous nous concentrons sur ce que le Seigneur veut que nous fassions et sur la manière de l’accomplir, mais nous en oublions parfois la raison », a dit frère Uchtdorf.

Rechercher la joie de « la raison d’être »

Il a recommandé à tout le monde de trouver de la joie dans la « raison d’être » de l’Évangile. Il a dit : « Recherchez la majesté, la beauté et la joie sublime de « la raison d’être » de l’Évangile de Jésus-Christ. L’‘objet’ et la ‘manière’ de notre obéissance balisent le chemin et nous maintiennent sur la bonne direction. La ‘raison’ de notre obéissance sanctifie nos actes et transforme le quotidien en quelque chose de majestueux. Elle magnifie nos petits actes d’obéissance et les sacralise. »

« Nous avons besoin qu’on nous rappelle constamment les raisons éternelles de ce que l’on nous commande de faire. Les principes de base de l’Évangile doivent faire partie de la structure de notre vie, même si cela signifie qu’il faut les apprendre encore et encore. Cela ne veut pas dire que ce processus doit être machinal ou ennuyeux », a dit Dieter F. Uchtdorf. « Au contraire, quand nous enseignons les principes fondamentaux chez nous ou à l’Église, il faut que la flamme de l’enthousiasme pour l’Évangile et le feu du témoignage apportent la lumière, la chaleur et la joie dans le cœur des personnes que nous instruisons. »

Voir le dessein divin

Le président Uchtdorf a reconnu que, malgré toutes nos bonnes intentions, les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Il a dit : « Quand il nous conseille de ‘persévérer avec patience jusqu’à ce que [nous soyons] rendus parfaits’, le Seigneur reconnaît que cela demande du temps et de la persévérance. Si nous comprenons les raisons d’être de l’Évangile et les raisons d’être de la prêtrise, cela nous aidera à voir le dessein divin de tout cela. Cela nous donnera de la motivation et de la force pour faire ce qui est juste, même quand c’est difficile. Si nous restons concentrés sur les principes fondamentaux de l’Évangile, cela nous donnera de la clarté et de la sagesse et nous dira où nous orienter. »

Frère Uchtdorf a fait remarquer que tout le monde a une liste de ce qu’il peut et doit faire dans ses responsabilités dans l’Église : « La nature des choses à faire est importante et nous devons nous en occuper. Mais c’est dans les raisons du service de la prêtrise que nous découvrons le feu, la passion et le pouvoir de la prêtrise. La nature du service de la prêtrise enseigne quoi faire. Les raisons inspirent notre âme. La nature informe, mais les raisons transforment. »