• Home
  • LDS.org
  • Enseigner et apprendre par l’étude et par la foi

Enseigner et apprendre par l’étude et la foi

Par trois fois dans les Doctrine et Alliances, le Seigneur exhorte les saints des derniers jours à apprendre « par l’étude et aussi par la foi » (voir D&A 88:118, D&A 109:7 et D&A 109:14 ). Quelle responsabilité cela impose-t-il aux personnes qui étudient l’Évangile et comment les études et la foi se combinent-elles dans l’enseignement et l’apprentissage des principes et de la vraie doctrine ?

« Notre quête de la vérité doit être aussi vaste que les activités de notre vie et aussi profonde que notre situation le permet », dit Dallin H. Oaks, du Collège des douze apôtres. « Un saint des derniers jours instruit doit chercher à comprendre les problèmes religieux, physiques, sociaux et politiques importants de notre époque. Plus nous avons de connaissance des lois célestes et des choses terrestres, plus nous pouvons exercer une influence bénéfique sur les gens qui nous entourent et plus nous serons à l’abri des influences vulgaires et néfastes qui peuvent nous tromper et nous détruire. »

Il continue : « Dans notre quête de la vérité, nous devons rechercher l’aide de notre Père céleste aimant. Son Esprit peut diriger et intensifier nos efforts pour apprendre et magnifier notre capacité d’assimiler la vérité. Cet apprentissage avec l’Esprit ne se limite pas aux salles de cours ni à la préparation des examens scolaires. Il s’applique à tout ce que nous faisons dans la vie et partout où nous le faisons — chez nous, au travail et à l’église. »

Le dictionnaire de la Bible dit : « La foi est un principe d’action et de pouvoir. … Bien que la foi soit un don, elle doit être cultivée et recherchée jusqu’à ce qu’elle augmente de la taille d’une petite semence à celle d’un grand arbre. » Devenir cet arbre, spirituel ou profane, est la responsabilité de chaque élève. C’est un exercice du libre arbitre.

Écrivez les inspirations que vous recevez

Richard G. Scott, du Collège des douze apôtres, enseigne qu’une façon dont nous pouvons rechercher l’aide du Saint-Esprit et en tirer des enseignements consister à noter ses inspirations par écrit. « La plupart des gens limitent leur acquis essentiellement à ce qu’ils entendent ou à ce qu’ils lisent. Faites preuve de sagesse. Acquérez le talent d’apprendre de ce que vous voyez et en particulier de ce que le Saint-Esprit vous incite à ressentir. Cherchez consciemment à apprendre de ce que vous voyez et ressentez, et votre capacité de le faire s’étendra par la pratique constante. Demandez cette aide avec foi. Vivez de manière à en être digne. Efforcez-vous de la reconnaître.

« Écrivez, dans un endroit sûr les choses importantes que vous apprenez de l’Esprit. Vous vous apercevrez que, si vous écrivez les impressions précieuses, elles se produiront plus souvent. Exprimez votre reconnaissance pour l’aide reçue et obéissez-y. Cette pratique renforcera votre capacité d’apprendre par l’Esprit. Elle permettra au Seigneur de guider votre vie et d’enrichir l’utilisation de toute autre capacité latente en vous. »

Responsable individuellement

« En fin de compte, la responsabilité d’apprendre par la foi et d’appliquer la vérité spirituelle repose sur chacun de nous individuellement », a déclaré David A. Bednar, du Collège des douze apôtres. « Cette lourde responsabilité est de plus en plus importante dans le monde dans lequel nous vivons et devrons vivre. Ce que nous apprenons, la manière dont nous apprenons et le moment où nous le faisons sont influencés par un instructeur, une méthode de présentation, un sujet particulier ou un format de leçon, mais n’en dépendent pas. …

« Vous et moi devons agir et mettre la parole en pratique et pas simplement être mus. Sommes- nous, vous et moi, des personnes qui se meuvent et cherchent la connaissance par la foi ou attendons-nous qu’on nous instruire et qu’on nous meuve ? Les enfants, les jeunes et les adultes que nous servons se meuvent-ils et cherchent-ils la connaissance par la foi ou attendent-ils qu’on les instruise net qu’on les meuve ? Est-ce que vous et moi, nous incitons les personnes que nous servons à chercher la connaissance par la foi ? Nous devons tous ardemment engagés à demander, chercher et frapper », a-t-il ajouté. (Voir 3 Néphi 14:7)

Quelqu’un qui apprend en exerçant son libre arbitre selon des principes corrects ouvre son cœur au Saint-Esprit et permet à sa puissance d’enseigner, de témoigner et de confirmer la vérité. Apprendre par la foi demande un effort mental, spirituel et physique, pas une simple attente passive. C’est par la sincérité et des actions constamment inspirées par la foi que nous montrons à notre Père céleste et à son Fils, Jésus-Christ, notre volonté d’apprendre et de recevoir des instructions du Saint-Esprit. Ainsi, chercher la connaissance par la foi implique l’exercice du libre arbitre moral, qui consiste à agir conformément à l’assurance des choses que l’on espère et qui invite l’Esprit du Seigneur, le seul véritable instructeur, à démontrer les choses qui ne sont pas vues.