• Home
  • LDS.org
  • La vérité qui mérite le plus d'être connue

La vérité qui mérite le plus d’être connue

Boyd K. Packer

Boyd K. Packer, le président du Collège des douze apôtres, a fait la recommandation suivante aux jeunes adultes de l’Église : « Si vous avez trébuché ou même si vous vous êtes égarés pour un temps, si vous avez l’impression que vous êtes maintenant prisonniers de l’adversaire, vous pouvez aller de l’avant avec foi et ne plus divaguer ça et là dans le monde. Il y a des personnes qui se tiennent prêtes pour vous ramener à la paix et à la sécurité. … Le fait que c’est possible est, pour moi, la vérité qui mérite le plus d’être connue. »

Le président Packer a parlé particulièrement aux personnes qui « cherchent à être guidées », les exhortant à se repentir de leurs péchés et à accepter l’expiation universelle du Sauveur. Il a dit aux jeunes adultes rassemblés au centre Marriot de l’Université Brigham Young et à travers le monde pour la veillée du 6 novembre « d’être attentifs aux impressions que vous allez recevoir alors que nous examinons un sujet des plus sacrés. Si tout ce que vous savez après ce soir est ce que vous avez entendu, alors vous serez passés à côté du véritable sens de cette discussion. »

Miséricorde et erreurs

Le président Packer a enseigné que le péché fait partie de notre expérience terrestre, mais qu’il peut être surmonté. Il a déclaré : « Puisque vous êtes testés, il est normal que vous fassiez des erreurs. Je suppose que, dans votre vie, vous avez fait des choses que vous regrettez, des choses dont vous ne pouvez même pas vous excuser ; par conséquent, vous portez un fardeau.

L’Évangile nous enseigne que nous pouvons être libérés du tourment et de la culpabilité par le repentir … Quoi qu’il vous soit arrivé dans votre vie, le Seigneur a préparé un moyen de revenir si vous écoutez les incitations du Saint-Esprit … Il y a un Médiateur, un Rédempteur qui est à la fois prêt et capable d’apaiser les exigences de la justice et d’accorder la miséricorde à ceux qui sont repentants. »

Le président Packer a expliqué qu’il y avait un conflit entre les principes éternels de la justice et de la miséricorde. Il a souligné que le Christ était la clé pour les satisfaire tous les deux. « Grâce à lui, la miséricorde peut être intégralement accordée à chacun d’entre nous, sans offenser la loi éternelle de la justice.L’octroi de la miséricorde ne se fera pas de façon automatique. Il se fera par une alliance contractée avec Lui. Ce sera selon ses conditions, ses conditions généreuses … Pour susciter sa miséricorde, nous devons nous repentir. »

Le pouvoir d’arrêter

Le président Packer a dit : « Certains sont remplis d’un désir irrésistible, d’une tentation qui revient constamment à l’esprit, menaçant de devenir une habitude, puis une dépendance. Nous sommes enclins à transgresser et à pécher, et aussi à nous persuader que nous ne sommes pas coupables parce que nous sommes nés comme cela. Nous sommes pris au piège et c’est de là que vient le chagrin et la souffrance que seul le Sauveur peut guérir. [Mais] vous avez le pouvoir d’arrêter. »

Il a ajouté : « Vous vivez à une époque où le fléau de la pornographie déferle sur le monde. Il est difficile d’y échapper. La pornographie se concentre sur cet élément de votre nature par lequel vous avez le pouvoir de créer la vie.

Le fait de se livrer à la pornographie amène des difficultés, le divorce, la maladie et des problèmes de toutes sortes. Il n’y a rien dans ce qui se rapporte à elle qui soit innocent. En détenir, en regarder ou en emporter avec soi sous quelque forme que ce soit revient à garder un serpent à sonnette dans son sac à dos. Elle vous expose à l’inévitable équivalent spirituel de la morsure de serpent et de l’injection du venin mortel … Je vous conjure d’arrêter. Arrêtez maintenant ! »

Un Rédempteur bien disposé

Le président Packer a recommandé aux jeunes adultes d’avoir l’espérance et d’utiliser l’Expiation dans leur vie. « Si vous trébuchez, n’abandonnez pas. Surmonter le découragement fait partie de l’épreuve. N’abandonnez pas. Et comme je l’ai dit auparavant, une fois que vous avez confessé et abandonné vos péchés, ne regardez pas en arrière. Le Seigneur est toujours là. » Il a témoigné : « Il est prêt à souffrir et à payer le prix si vous êtes prêts à l’accepter comme votre Rédempteur ».

À Gethsémané, le Christ s’est éloigné de ses apôtres pour prier. Ce qui s’est passé dépasse notre compréhension ! Mais nous savons qu’il a accompli l’Expiation … Ses souffrances étaient différentes de toutes les autres, passées ou à venir, parce qu’il a pris sur lui les conséquences de toutes les fautes de la famille humaine … Il n’y en a eu qu’un seul dans toute l’histoire de l’humanité qui était totalement sans péché, qualifié pour répondre des péchés et des transgressions de tous les hommes et capable de survivre en payant le prix pour eux. »

La paix et la foi vous soutiendront

Le président Packer a conclu : « Ne vous attendez pas à ce que tout se passe sans heurts dans votre vie. Même pour ceux qui vivent comme ils le devraient, cela sera parfois exactement le contraire. Relevez les défis de la vie avec optimisme et assurance, et vous aurez la paix et la foi pour vous soutenir maintenant et à l’avenir.

Pour ceux d’entre vous qui n’avez pas encore reçu toutes les bénédictions que vous souhaitez et qui vous semblent nécessaires, je crois fermement qu’aucune expérience ou occasion essentielle à votre rédemption et à votre salut ne vous sera refusée, à vous qui vivez fidèlement. Restez dignes ; gardez espoir ; soyez patients et continuez de prier. Les choses finissent par s’arranger. »