Quentin L. Cook

Collège des douze apôtres

Chacun sait que Quentin L. Cook est toujours prêt à apprendre grâce aux autres et que sa vie entière est faite de service désintéressé.

C’était un jour d’exercice d’alerte incendie à l’école élémentaire de Logan, en Utah (États-Unis). Joe Cook, le capitaine de l’exercice, vaillant dirigeant des élèves de sixième, était déterminé à réussir un bon temps. Il était content que les élèves évacuent rapidement le bâtiment, dès que l’alarme avait retenti. Puis, alors qu’il semblait que le record de vitesse allait être battu, Joe a entendu l’annonce : « Il y a encore quelqu’un dans le bâtiment. Le bâtiment n’est pas vide. »

Les minutes s’ajoutaient aux minutes, mais Joe a finalement vu son frère Quentin, élève de CP, sortir du bâtiment.

Furibond, Joe a hurlé : « Mais qu’est-ce que tu fabriquais ? »

Brandissant une paire de grandes bottes usées, Quentin a répondu : « Joe, tu sais que [et il a dit le nom d’un ami] doit quelquefois porter des chaussures d’occasion qui sont trop grandes pour lui. Quand l’alarme incendie a retenti, il s’est mis à courir et les a perdues en route. Il ne voulait pas gâcher l’exercice, alors il les a abandonnées et a couru pieds nus. Je suis allé les chercher pour lui, parce que je ne voulais pas qu’il ait froid aux pieds dans la neige. »

Quentin L. Cook jeune, avec ses parents, son frère aîné, Joe, et sa sœur cadette, Susan. Il est très proche de sa famille.

Une histoire de ce genre démontre la compassion que Quentin L. Cook a éprouvée dès son jeune âge et jusqu’à ce jour, une compassion basée sur les principes enseignés par le Sauveur.

Quentin Cook est né le 8 septembre 1940 à Logan en Utah (États-Unis) ; il est le fils de Vernon et de Bernice Kimball Cook. Son père lui a appris comment fixer et atteindre des objectifs et comment intégrer en lui des traits de personnalité qu’il admire chez d’autres personnes. Sa mère lui a appris à faire confiance au Seigneur.

Jeune garçon, Quentin était connu pour sa compassion et sa sollicitude : il pensait souvent aux autres avant de penser à lui-même.

Un tournant.

Alors qu’il avait quinze ans, Quentin a vécu une expérience significative. Son frère Joe voulait partir en mission, mais leur père, un brave homme qui s’était désintéressé de l’activité dans l’Église, pensait que Joe devrait plutôt faire une école de médecine. Joe et Quentin avaient beaucoup de respect pour leur père, ils ont donc cherché un endroit tranquille pour parler ensemble et réfléchir à son conseil.

Ils ont décidé que le choix était le suivant : si l’Église était simplement une bonne organisation comme les autres, Joe pouvait aider davantage les gens en allant à l’école de médecine. En revanche, si le Sauveur vivait, si Joseph Smith était un vrai prophète, si l’Église organisée sous la direction de Dieu était vraiment l’Église de Jésus-Christ, si le Livre de Mormon était vrai, alors le devoir de Joe était clair. Le matin suivant, Joe est allé exposer ce raisonnement a son père en rendant son témoignage. Peu de temps après, il est parti en mission avec le soutien de son père et la bénédiction de sa mère.

Quentin avait toujours eu un témoignage du Sauveur. Cependant, pour un adolescent de quinze ans, Joseph Smith, l’Église, le Livre de Mormon, ce n’était pas pareil. Il y croyait, mais il n’avait pas encore reçu une confirmation spirituelle sûre.

Après que Joe et lui s’étaient quittés, ce soir-là, Quentin était allé dans sa chambre, s’était agenouillé pour prier et avait demandé à recevoir le même témoignage que son frère, ce témoignage qu’il désirait de tout son cœur. Et c’est ce qui s’était produit, d’une manière si puissante que tout doute avait été balayé à jamais.

Au lycée, Quentin Cook a aidé son équipe de basketball à se faire connaître dans l’État tout entier. Il a aussi fait partie de l’équipe de football américain.

Influencé en bien

Quand il était jeune, frère Cook aimait le sport, et il a aidé ses équipes du lycée à se faire connaître dans tout l’État en basketball et en football américain. Il s’intéressait aussi aux débats d’idées et à la politique.

Après le lycée, il est allé à l’université de l’État d’Utah, où il a été élu représentant des étudiants. Il a interrompu ses études de 1960 à 1962 pour faire une mission dans en Grande-Bretagne. Jeffrey R. Holland a été l’un de ses collègues missionnaires.

Sa femme Mary représente l’une des grandes influences de sa vie. Frère Holland déclare : « Il serait difficile de trouver, dans le monde entier, une personne aussi bonne, juste et intelligente qu’elle. Elle a un merveilleux sens de l’humour ». Au cours de leurs études, ils tous deux eu de nombreuses occasions de travailler ensemble. Au collège, il a été élu président des élèves et elle vice-présidente. Ils participaient ensemble à des débats. Et lorsqu’il était président des élèves de terminale de son lycée, il travaillait avec elle, qui était représentante des élèves. Frère et sœur Cook se sont mariés au temple de Logan, en Utah, le 30 novembre 1962.

Les enfants Cook passent un bon moment avec leur père. En tant que parents, frère et sœur Cook ont eu à cœur de créer des liens profonds avec chacun de leurs enfants.

Une famille unie

En 1963, lorsque Quentin eut terminé ses études à l’université de l’État d’Utah avec une licence en sciences politique, le couple déménagea en Californie, où frère Holland obtint, en 1966, un doctorat en droit à l’université Stanford. Il fut alors engagé dans un cabinet d’avocats, dans la région de San Francisco. Il fut été appelé comme évêque, puis conseiller dans une présidence de pieu et, plus tard, comme président de pieu.

Frère Cook et sa femme ont élevé leurs trois enfants, et il s’est efforcé de créer une relation proche avec chacun d’eux, malgré ses obligations professionnelles et ses appels dans l’Église.

Joe, leur deuxième fils, se souvient que son père était inquiet de savoir qu’il allait rentrer seul en voiture à San Francisco, à la fin de son premier semestre à l’université Brigham Young. Ce serait fin décembre, les routes pourraient être enneigées, et il serait fatigué. À la fin du semestre, comme quelqu’un frappait à la porte de sa chambre d’étudiant, Joe a ouvert et a eu la surprise de voir son père. Il avait pris l’avion depuis San Francisco pour accompagner son fils dans son voyage de retour.

Frère Cook et sa femme, Mary Gaddie Cook, jouissent toujours d’une amitié qui a débuté lorsqu’ils travaillaient ensemble comme représentants des étudiants au collège. Ils se sont mariés en 1962, et ils continuent de se fortifier mutuellement en tant que mari et femme.

Des responsabilités sur ses épaules.

Pendant les trente ans où il a vécu en Californie, frère Cook est passé d’un poste de responsabilité à un autre, aussi bien dans sa carrière que dans l’Église. De simple associé, il est devenu partenaire, puis associé de direction dans un cabinet d’avocats; il a ensuite été engagé en tant que président et président directeur général d’une institution de soins de santé, qui a ensuite fusionné avec une autre, dont il est devenu le vice-président.

Dans le même temps, il a été représentant régional et autorité interrégionale avant de faire partie, en 1996, du deuxième collège des soixante-dix. Il a été appelé au premier collège des soixante-dix en 1998.

En tant qu’autorité générale, frère Cook a servi dans le présidence de l’interrégion d’Asie Philippines/Micronésie et comme président de l’interrégion des îles du Pacifique et du Nord-Ouest de l’Amérique du Nord. Son amour pour les saints fidèles du monde entier continue de grandir depuis son appel comme apôtre, en octobre 2007.

Le désir de frère Cook d’apprendre des autres et sa vie de service désintéressé lui permettent d’offrir au Seigneur un cœur et un esprit bien disposés.

Il déclare : « J’ai vénéré, soutenu et honoré tous ceux qui ont été apôtres. Ils ont eu une influence profonde sur moi. Je ne sais pas quelle sera ma contribution, mais je sais avec certitude que Jésus-Christ est le Sauveur, que Dieu est notre Père céleste, que Joseph Smith est le prophète de cette dispensation et que nous avons un prophète aujourd’hui. Cette connaissance est le centre de ma vie. »

le Collège des douze apôtres

le Collège des douze apôtres (ci-dessous).

Lisez la biographie officielle