Chapitre 8

Léhi voit en vision l’arbre de vie — Il mange de son fruit et désire que sa famille fasse de même — Il voit une barre de fer, un chemin étroit et resserré et les brouillards de ténèbres qui enveloppent les hommes — Sariah, Néphi et Sam mangent du fruit, mais Laman et Lémuel refusent. Vers 600–592 av. J.-C.

 Et il arriva que nous avions rassemblé toutes sortes de semences de toute espèce, à la fois des graines de toute espèce et aussi des semences de fruits de toute espèce.

 Et il arriva que tandis que mon père demeurait dans le désert, il nous parla, disant: Voici, j’ai aeu un songe, ou, en d’autres termes, j’ai eu une bvision.

 Et voici, à cause de ce que j’ai vu, j’ai des raisons de me réjouir dans le Seigneur à cause de aNéphi et aussi de Sam, car j’ai des raisons de penser qu’eux et aussi beaucoup de leur postérité seront sauvés.

 Mais voici, aLaman et Lémuel, j’éprouve des craintes extrêmes à cause de vous, car voici, il m’a semblé voir, dans mon songe, un désert sombre et désolé.

 Et il arriva que je vis un homme, et il était vêtu d’un avêtement blanc; et il vint se tenir devant moi.

 Et il arriva qu’il me parla et m’invita à le suivre.

 Et il arriva que comme je le suivais, je me vis dans une solitude sombre et désolée.

 Et lorsque j’eus voyagé pendant l’espace de nombreuses heures dans les ténèbres, je commençai à prier le Seigneur d’être amiséricordieux envers moi, selon l’immensité de ses tendres miséricordes.

 Et il arriva que lorsque j’eus prié le Seigneur, je vis un achamp vaste et spacieux.

 10 Et il arriva que je vis un aarbre dont le bfruit était désirable pour rendre heureux.

 11 Et il arriva que je m’avançai et que j’en mangeai du afruit; et je vis qu’il était très doux, au-delà de tout ce que j’avais jamais goûté auparavant. Oui, et je vis que son fruit était blanc, au point de dépasser en bblancheur tout ce que j’avais jamais vu.

 12 Et comme j’en mangeais le fruit, il me remplit l’âme d’une ajoie extrêmement grande; c’est pourquoi, je commençai à bdésirer que ma famille en mangeât aussi, car je savais qu’il était plus cdésirable que tous les autres fruits.

 13 Et comme je jetais les regards autour de moi dans l’espoir de découvrir peut-être ma famille aussi, je vis une arivière d’eau; et elle coulait, et elle était près de l’arbre dont je mangeais le fruit.

 14 Et je regardai pour voir d’où elle venait; et je vis son point de départ à une petite distance; et à son point de départ, je vis votre mère, Sariah, et Sam, et Néphi; et ils se tenaient là comme s’ils ne savaient où aller.

 15 Et il arriva que je leur fis signe; et je leur dis aussi d’une voix forte qu’ils devaient venir à moi manger du fruit qui était plus désirable que tout autre fruit.

 16 Et il arriva qu’ils vinrent à moi et mangèrent aussi du fruit.

 17 Et il arriva que je désirai que Laman et Lémuel vinssent aussi manger du fruit; c’est pourquoi, je jetai les regards vers le point de départ de la rivière, dans l’espoir de les voir.

 18 Et il arriva que je les vis, mais ils ane voulurent pas venir à moi manger du fruit.

 19 Et je vis une abarre de fer, et elle s’étendait le long du bord de la rivière et menait à l’arbre à côté duquel je me tenais.

 20 Et je vis aussi un sentier aétroit et resserré, qui longeait la barre de fer jusqu’à l’arbre à côté duquel je me tenais; et il passait aussi par le point de départ de la source jusqu’à un bchamp vaste et spacieux comme si cela avait été un monde.

 21 Et je vis d’innombrables multitudes de gens, dont beaucoup marchaient résolument afin de parvenir au asentier qui menait à l’arbre à côté duquel je me tenais.

 22 Et il arriva qu’ils s’avancèrent et s’engagèrent dans le sentier qui menait à l’arbre.

 23 Et il arriva qu’il s’éleva un abrouillard de ténèbres; oui, un brouillard de ténèbres extrêmement grand, au point que ceux qui s’étaient engagés dans le sentier perdirent leur chemin, de sorte qu’ils s’éloignèrent et se perdirent.

 24 Et il arriva que j’en vis d’autres marcher résolument, et ils s’avancèrent et se saisirent de l’extrémité de la barre de fer; et ils marchèrent résolument au travers du brouillard de ténèbres, s’agrippant à la barre de fer jusqu’à s’avancer et manger du afruit de l’arbre.

 25 Et lorsqu’ils eurent mangé du fruit de l’arbre, ils jetèrent les regards autour d’eux comme s’ils étaient ahonteux.

 26 Et je jetai aussi les regards autour de moi et vis, de l’autre côté de la rivière d’eau, un grand et aspacieux édifice; et il semblait être en l’air, bien haut au-dessus de la terre.

 27 Et il était rempli de gens, jeunes et vieux, hommes et femmes; et leur façon de s’habiller était extrêmement raffinée; et ils aparaissaient se moquer et montrer du doigt ceux qui étaient venus manger du fruit.

 28 Et après avoir agoûté du fruit, ils furent bhonteux à cause de ceux qui se moquaient d’eux; et ils ctombèrent dans des sentiers interdits et se perdirent.

 29 Et maintenant, moi, Néphi, je ne dis pas atoutes les paroles de mon père.

 30 Mais, pour être bref dans ce que j’écris, voici, il vit d’autres multitudes marcher résolument; et elles vinrent se saisir de l’extrémité de la abarre de fer, et elles allèrent résolument de l’avant, se tenant continuellement avec fermeté à la barre de fer jusqu’à s’avancer, et se laisser choir, et manger du fruit de l’arbre.

 31 Et il vit aussi d’autres amultitudes se diriger en tâtonnant vers ce grand et spacieux édifice.

 32 Et il arriva que beaucoup furent noyés dans les profondeurs de la asource; et beaucoup disparurent à ses yeux, errant sur des routes étranges.

 33 Et grande fut la multitude de ceux qui entrèrent dans cet étrange édifice. Et lorsqu’ils furent entrés dans cet édifice, ils nous montrèrent du doigt avec amépris, moi et ceux qui mangeaient du fruit; mais nous ne fîmes pas attention à eux.

 34 Voici les paroles de mon père: Car tous ceux qui leur avaient aprêté attention étaient tombés.

 35 Et aLaman et Lémuel ne mangèrent pas du fruit, dit mon père.

 36 Et il arriva qu’après que mon père eut dit toutes les paroles de son songe ou de sa vision, qui étaient nombreuses, il nous dit qu’à cause des choses qu’il avait vues en vision, il craignait extrêmement pour Laman et Lémuel; oui, il craignait qu’ils ne fussent rejetés de la présence du Seigneur.

 37 Et il les exhorta alors, avec toute la ferveur d’un apère tendre, à écouter ses paroles, dans l’espoir que le Seigneur serait peut-être miséricordieux envers eux et ne les rejetterait pas; oui, mon père leur prêcha.

 38 Et lorsqu’il leur eut prêché et leur eut aussi prophétisé beaucoup de choses, il les invita à garder les commandements du Seigneur; et il cessa de leur parler.