Chapitre 5

Les Néphites se séparent des Lamanites, gardent la loi de Moïse et construisent un temple — À cause de leur incrédulité, les Lamanites sont retranchés de la présence du Seigneur. Ils sont maudits et deviennent un fléau pour les Néphites. Vers 588–559 av. J.-C.

 Voici, il arriva que moi, Néphi, je suppliai longuement le Seigneur, mon Dieu, à cause de la acolère de mes frères.

 Mais voici, leur colère augmenta contre moi, de sorte qu’ils cherchèrent à m’ôter la vie.

 Oui, ils murmurèrent contre moi, disant: Notre frère cadet pense nous agouverner; et nous avons eu beaucoup d’épreuves à cause de lui; c’est pourquoi, tuons-le maintenant, afin de ne plus être affligés à cause de ses paroles. Car voici, nous ne voulons pas qu’il soit notre gouverneur, car il nous appartient, à nous, qui sommes les frères aînés, de gouverner ce peuple.

 Or, je n’écris pas sur ces plaques toutes les paroles qu’ils murmurèrent contre moi. Mais il me suffit de dire qu’ils cherchèrent à m’ôter la vie.

 Et il arriva que le Seigneur am’avertit que moi, bNéphi, je devais les quitter et fuir dans le désert, ainsi que tous ceux qui voudraient aller avec moi.

 C’est pourquoi, il arriva que moi, Néphi, je pris ma famille, et aussi aZoram et sa famille, et Sam, mon frère aîné, et sa famille, et Jacob et Joseph, mes frères cadets, et aussi mes sœurs, et tous ceux qui voulurent aller avec moi. Et tous ceux qui voulurent aller avec moi étaient ceux qui croyaient aux bavertissements et aux révélations de Dieu; c’est pourquoi, ils écoutèrent mes paroles.

 Et nous prîmes nos tentes et toutes les choses qu’il nous était possible d’emporter, et nous voyageâmes dans le désert pendant de nombreux jours. Et lorsque nous eûmes voyagé pendant de nombreux jours, nous dressâmes nos tentes.

 Et mon peuple voulut que nous appelions le lieu aNéphi; c’est pourquoi nous l’appelâmes Néphi.

 Et tous ceux qui étaient avec moi prirent sur eux de s’appeler le apeuple de Néphi.

 10 Et nous nous appliquâmes à garder en tout les ordonnances, et les lois, et les commandements du Seigneur, selon la aloi de Moïse.

 11 Et le Seigneur était avec nous, et nous prospérâmes extrêmement, car nous semions des semences et nous récoltions en abondance. Et nous commençâmes à élever des troupeaux de gros et de petit bétail et des animaux de toutes sortes.

 12 Et moi, Néphi, j’avais aussi emporté les annales qui étaient gravées sur les aplaques d’airain, et aussi la bboule, ou ccompas, qui fut préparée pour mon père par la main du Seigneur, selon ce qui est écrit.

 13 Et il arriva que nous commençâmes à prospérer extrêmement et à nous multiplier dans le pays.

 14 Et moi, Néphi, je pris al’épée de Laban et, d’après son modèle, je fis beaucoup d’épées, de peur que le peuple qui était appelé les bLamanites ne vînt d’une façon ou d’une autre fondre sur nous et nous faire périr; car je connaissais sa haine envers moi et mes enfants et ceux qui étaient appelés mon peuple.

 15 Et j’enseignai à mon peuple à construire des bâtiments et à travailler toutes sortes de bois, et de afer, et de cuivre, et d’airain, et d’acier, et d’or, et d’argent, et de minerais précieux, qui étaient en grande abondance.

 16 Et moi, Néphi, je construisis un atemple; et je le construisis à la manière du btemple de Salomon, sauf qu’il n’était pas construit d’autant de cchoses précieuses; car on ne les trouvait pas dans le pays, c’est pourquoi il ne pouvait pas être construit comme le temple de Salomon. Mais le genre de construction était semblable au temple de Salomon; et l’exécution en était extrêmement fine.

 17 Et il arriva que moi, Néphi, je fis en sorte que mon peuple fût aindustrieux et travaillât de ses mains.

 18 Et il arriva qu’il voulut que je fusse son aroi. Mais moi, Néphi, je désirais qu’il n’eût pas de roi; néanmoins, je fis pour lui selon ce qui était en mon pouvoir.

 19 Et voici, les paroles du Seigneur s’étaient accomplies pour mes frères, celles qu’il dit à leur sujet, que je serais leur agouverneur et leur binstructeur. C’est pourquoi, j’avais été leur gouverneur et leur instructeur, selon les commandements du Seigneur, jusqu’au moment où ils cherchèrent à m’ôter la vie.

 20 C’est pourquoi, la parole du Seigneur s’accomplit, celle qu’il m’adressa, disant: S’ils an’écoutent pas tes paroles, ils seront retranchés de la présence du Seigneur. Et voici, ils furent bretranchés de sa présence.

 21 Et il avait fait tomber la amalédiction sur eux, oui, une grande malédiction, à cause de leur iniquité. Car voici, ils s’étaient endurci le cœur contre lui, de sorte qu’il était devenu semblable à un caillou; c’est pourquoi, comme ils étaient blancs et extrêmement beaux et bagréables, afin qu’ils ne fussent pas séduisants pour mon peuple, le Seigneur Dieu fit venir sur eux une cpeau sombre.

 22 Et ainsi dit le Seigneur Dieu: Je les rendrai arepoussants pour ton peuple, à moins qu’ils ne se repentent de leurs iniquités.

 23 Et maudite sera la postérité de celui qui ase mêle à leur postérité: car ils seront maudits de la même malédiction. Et le Seigneur le dit, et cela fut fait.

 24 Et à cause de la malédiction qui était sur eux, ils devinrent un peuple aindolent, plein de malfaisance et d’astuce, et cherchèrent des bêtes de proie dans le désert.

 25 Et le Seigneur Dieu me dit: Ils seront un fléau pour ta postérité, pour l’inciter à se souvenir de moi; et si elle ne veut pas se souvenir de moi et écouter mes paroles, ils la flagelleront jusqu’à la destruction.

 26 Et il arriva que moi, Néphi, je aconsacrai Jacob et Joseph pour qu’ils fussent prêtres et instructeurs sur le pays de mon peuple.

 27 Et il arriva que nous vécûmes heureux.

 28 Et trente années étaient passées depuis le moment où nous avions quitté Jérusalem.

 29 Et moi, Néphi, j’avais gardé jusqu’à présent les annales de mon peuple sur les plaques que j’avais faites.

 30 Et il arriva que le Seigneur Dieu me dit: Fais ad’autres plaques, et tu y graveras beaucoup de choses qui sont bonnes à mes yeux, pour le profit de ton peuple.

 31 C’est pourquoi, moi, Néphi, pour être obéissant aux commandements du Seigneur, j’allai faire aces plaques sur lesquelles j’ai gravé ces choses-là.

 32 Et j’ai gravé ce qui est agréable à Dieu. Et si mon peuple est content des choses de Dieu, il sera content de ce que j’ai gravé sur ces plaques.

 33 Et si mon peuple désire connaître le récit plus détaillé de l’histoire de mon peuple, il doit sonder mes autres plaques.

 34 Et il me suffit de dire que quarante années étaient passées, et que nous avions déjà eu des guerres et des querelles avec nos frères.