Chapitre 8

Dans les derniers jours, le Seigneur consolera Sion et rassemblera Israël — Les rachetés viendront à Sion au milieu d’une grande allégresse — Comparez avec Ésaïe 51 et 52:1–2. Vers 559–545 av. J.-C.

 Écoutez-moi, vous qui poursuivez la justice. Portez les regards sur le arocher d’où vous avez été taillés, et sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés.

 Portez les regards sur Abraham, votre apère, et sur bSara, celle qui vous a enfantés; car lui seul je l’ai appelé et l’ai béni.

 Ainsi le Seigneur a pitié de aSion, il a pitié de toutes ses ruines; il rendra son bdésert semblable à un Éden, et sa terre aride à un jardin du Seigneur. La joie et l’allégresse se trouveront au milieu d’elle, les actions de grâces et le chant des cantiques.

 Mon peuple, sois attentif! Ma nation, prête-moi l’oreille! Car la aloi sortira de moi, et j’établirai ma loi pour être la blumière des peuples.

 Ma justice est proche, mon asalut va paraître, et mes bras jugeront les peuples; les bîles espéreront en moi, elles se confieront en mon bras.

 Levez les yeux vers le ciel, et regardez en bas sur la terre! Car les acieux bs’évanouiront comme une fumée, la terre ctombera en lambeaux comme un vêtement, et ses habitants périront comme des mouches; mais mon salut durera éternellement, et ma justice n’aura point de fin.

 Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple dans le cœur de qui j’ai écrit ma loi, ane craignez pas l’opprobre des hommes, et ne tremblez pas devant leurs outrages.

 Car la teigne les dévorera comme un vêtement, et la gerce les rongera comme de la laine. Mais ma justice durera éternellement, et mon salut s’étendra d’âge en âge.

 Réveille-toi, réveille-toi! Revêts-toi de aforce, bras du Seigneur! Réveille-toi, comme aux jours d’autrefois. N’est-ce pas toi qui abattis Rahab, qui transperças le monstre?

 10 N’est-ce pas toi qui mis à sec la mer, les eaux du grand abîme, qui frayas dans les profondeurs de la mer un achemin pour le passage des rachetés?

 11 Ainsi les arachetés du Seigneur retourneront, ils iront à Sion avec bchants de triomphe; et une joie et une sainteté éternelles couronneront leur tête; l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les cgémissements s’enfuiront.

 12 aC’est moi, oui, c’est moi qui vous console. Voici, qui es-tu pour bavoir peur de l’homme mortel, et du fils de l’homme, pareil à cl’herbe?

 13 Et tu aoublierais le Seigneur, qui t’a fait, qui a étendu les cieux et fondé la terre! Et tu tremblerais incessamment tout le jour devant la colère de l’oppresseur, parce qu’il cherche à détruire! Où donc est la colère de l’oppresseur?

 14 Bientôt celui qui est courbé sous les fers sera délivré; il ne mourra pas dans la fosse, et son pain ne lui manquera pas.

 15 Je suis le Seigneur, ton Dieu, aqui soulève la mer et fais mugir ses flots. Le Seigneur des armées est mon nom.

 16 Je mets mes paroles dans ta bouche et te couvre de l’ombre de ma main, pour étendre de nouveaux cieux et fonder une nouvelle terre, et pour dire à Sion: Voici, tu es mon apeuple.

 17 Réveille-toi, réveille-toi! lève-toi, Jérusalem, qui as bu de la main du Seigneur la acoupe de sa bcolère — tu as bu, sucé jusqu’à la lie la coupe d’étourdissement —

 18 et personne pour la conduire de tous les fils qu’elle a enfantés, aucun pour la prendre par la main, de tous les fils qu’elle a élevés.

 19 Ces deux afils sont venus à toi, qui seront désolés pour toi — ton ravage et ta ruine, la famine et l’épée; et par qui te consolerai-je?

 20 Tes fils en défaillance, sauf ces deux-ci, gisaient à tous les coins de rues; comme le cerf dans un filet, chargés de la colère du Seigneur, des menaces de ton Dieu.

 21 C’est pourquoi, écoute ceci, malheureuse, aivre, et non de vin!

 22 Ainsi parle ton Seigneur, ton Dieu qui adéfend son peuple; voici, je prends de ta main la coupe d’étourdissement, la coupe de ma colère; tu ne la boiras plus!

 23 Je la amettrai dans la main de tes oppresseurs, qui te disaient: Courbe-toi, et nous passerons! Tu faisais alors de ton dos comme une terre, comme une rue pour les passants.

 24 aRéveille-toi! réveille-toi! revêts-toi de ta bforce, ô cSion; revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! car il dn’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur.

 25 Secoue ta poussière, alève-toi, mets-toi sur ton séant, Jérusalem! détache les bliens de ton cou, captive, fille de Sion!