Chapitre 10

Léhi descend de Manassé — Amulek raconte qu’un ange lui a commandé de prendre soin d’Alma — Les prières des justes font que le peuple est épargné — Les docteurs de la loi et les juges injustes posent les fondations de la destruction du peuple. Vers 82 av. J.-C.

 Et maintenant, voici les aparoles bqu’Amulek prêcha au peuple qui était dans le pays d’Ammonihah, disant:

 Je suis Amulek; je suis fils de Giddonah, qui était fils d’Ismaël, qui était descendant d’Aminadi; et ce fut ce même Aminadi qui interpréta l’écriture qui était sur le mur du temple, qui fut écrite par le doigt de Dieu.

 Et Aminadi était un descendant de Néphi, qui était fils de Léhi, qui sortit du pays de Jérusalem, qui était descendant de aManassé, qui était fils de bJoseph, qui fut cvendu en Égypte par les mains de ses frères.

 Et voici, je suis aussi un homme dont la réputation n’est pas des moindres parmi tous ceux qui me connaissent; oui, et voici, j’ai beaucoup de parents et ad’amis, et j’ai aussi acquis beaucoup de richesses par mon industrie.

 Néanmoins, après tout cela, je n’ai jamais su grand-chose des voies du Seigneur, et de ses amystères, et de son pouvoir merveilleux. J’ai dit que je n’en ai jamais su grand-chose; mais voici, je me trompe, car j’ai vu beaucoup de ses mystères et de son pouvoir merveilleux; oui, dans la préservation de la vie de ce peuple.

 Néanmoins, je me suis endurci le cœur, car j’ai été aappelé de nombreuses fois et je n’ai pas voulu bentendre; c’est pourquoi je savais tout cela, et cependant je ne voulais pas savoir; c’est pourquoi j’ai continué à me rebeller contre Dieu, dans la méchanceté de mon cœur, jusqu’au quatrième jour de ce septième mois, qui est dans la dixième année du règne des juges.

 Tandis que je voyageais pour voir un très proche parent, voici, un aange du Seigneur m’apparut et dit: Amulek, retourne dans ta maison, car tu vas nourrir un prophète du Seigneur; oui, un saint homme, qui est un élu de Dieu; car il a bjeûné de nombreux jours à cause des péchés de ce peuple, et il a faim, et tu le crecevras dans ta maison, et le nourriras, et il te bénira, toi et ta maison; et la bénédiction du Seigneur reposera sur toi et sur ta maison.

 Et il arriva que j’obéis à la voix de l’ange et retournai vers ma maison; et comme je m’y rendais, je trouvai al’homme dont l’ange m’avait dit: Tu le recevras dans ta maison — et voici, c’était ce même homme qui vient de vous parler concernant les choses de Dieu.

 Et l’ange m’a dit que c’est un asaint homme; c’est pourquoi je sais que c’est un saint homme, parce que cela a été dit par un ange de Dieu.

 10 Et encore une fois, je sais que les choses dont il a témoigné sont vraies; car voici, je vous dis qu’aussi vrai que le Seigneur vit, il a envoyé son aange pour me les manifester; et cela, il l’a fait pendant que cet Alma bdemeurait dans ma maison.

 11 Car voici, il a abéni ma maison, il m’a béni, moi, et mes femmes, et mes enfants, et mon père, et mes proches, oui, il a même béni toute ma parenté, et la bénédiction du Seigneur a reposé sur nous, selon les paroles qu’il a dites.

 12 Et alors, quand Amulek eut dit ces paroles, le peuple commença à être étonné, voyant qu’il y avait aplus d’un témoin pour témoigner des choses dont il était accusé, et aussi des choses qui étaient à venir, selon l’esprit de prophétie qui était en eux.

 13 Néanmoins, il y en eut parmi eux qui eurent la pensée de les interroger, afin de les surprendre, par astratagème, dans leurs paroles, afin de trouver un témoignage contre eux, afin de les livrer à leurs juges, afin qu’ils fussent jugés selon la loi, et qu’ils fussent mis à mort ou jetés en prison, selon le crime qu’ils pourraient faire apparaître ou dont ils pourraient témoigner contre eux.

 14 Or, c’étaient ces hommes qui cherchaient à les faire périr qui étaient adocteurs de la loi, qui étaient engagés ou désignés par le peuple pour administrer la loi au moment des procès, ou aux procès des crimes du peuple devant les juges.

 15 Or, ces docteurs de la loi étaient savants dans tous les arts et dans toute la ruse du peuple; et cela était pour les rendre capables, pour qu’ils fussent qualifiés.

 16 Et il arriva qu’ils commencèrent à interroger Amulek, afin de l’amener ainsi à se contredire dans ses paroles, ou à contredire les paroles qu’il dirait.

 17 Or, ils ne savaient pas qu’Amulek pouvait connaître leurs desseins. Mais il arriva, comme ils commençaient à l’interroger, qu’il aperçut leurs pensées, et il leur dit: Ô bgénération méchante et perverse, docteurs de la loi et hypocrites, car vous posez les fondations du diable; car vous posez des ctraquenards et des pièges pour surprendre les saints de Dieu.

 18 Vous faites des plans pour apervertir les voies des justes et pour attirer la colère de Dieu sur votre tête jusqu’à la destruction totale de ce peuple.

 19 Oui, c’est à juste titre que Mosiah, qui était notre dernier roi, a dit, lorsqu’il était sur le point de remettre le royaume, n’ayant personne à qui le conférer, voulant que ce peuple fût gouverné par sa propre voix — oui, c’est à juste titre qu’il a dit que si le temps venait où la voix de ce peuple achoisirait l’iniquité, c’est-à-dire, si le temps venait où ce peuple tomberait dans la transgression, il serait mûr pour la destruction.

 20 Et maintenant, je vous dis que c’est à juste titre que le Seigneur juge de vos iniquités; c’est à juste titre qu’il crie à ce peuple, par la voix de ses aanges: Repentez-vous, repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

 21 Oui, c’est à juste titre qu’il crie, par la voix de ses anges: aJe descendrai parmi mon peuple, avec l’équité et la justice dans mes mains.

 22 Oui, et je vous dis que sans les aprières des justes, qui sont maintenant dans le pays, vous seriez, dès maintenant, châtiés par une destruction totale; cependant, ce ne serait pas par le bdéluge, comme le fut le peuple du temps de Noé, mais ce serait par la famine, et par la peste, et par l’épée.

 23 Mais c’est par les aprières des justes que vous êtes épargnés; c’est pourquoi, si vous chassez les justes de parmi vous, alors le Seigneur n’arrêtera plus sa main; mais, dans son ardente colère, il sortira contre vous; alors vous serez frappés par la famine, et par la peste, et par l’épée; et le btemps est proche, à moins que vous ne vous repentiez.

 24 Et alors, il arriva que le peuple fut encore plus en colère contre Amulek, et il s’écria, disant: Cet homme insulte nos lois, qui sont justes, et nos sages docteurs de la loi, que nous avons choisis.

 25 Mais Amulek étendit la main, et lui cria d’autant plus fort, disant: Ô génération méchante et perverse, pourquoi Satan a-t-il une si grande emprise sur votre cœur? Pourquoi vous abandonnez-vous à lui pour qu’il ait pouvoir sur vous, pour aaveugler vos yeux, de sorte que vous ne comprenez pas les paroles qui sont dites, selon leur vérité?

 26 Car voici, ai-je témoigné contre votre loi? Vous ne comprenez pas; vous dites que j’ai parlé contre votre loi; mais ce n’est pas cela que j’ai fait, mais j’ai parlé en faveur de votre loi, pour votre condamnation.

 27 Et maintenant, voici, je vous dis que les fondements de la destruction de ce peuple commencent à être posés par l’injustice de vos adocteurs de la loi et de vos juges.

 28 Et alors, il arriva que lorsqu’Amulek eut dit ces paroles, le peuple le hua, disant: Or, nous savons que cet homme est un enfant du diable, car il nous a amenti; car il a parlé contre notre loi. Et maintenant, il dit qu’il n’a pas parlé contre elle.

 29 Et de plus, il a insulté nos docteurs de la loi et nos juges.

 30 Et il arriva que les docteurs de la loi leur mirent dans le cœur qu’ils devaient se souvenir de ces choses contre lui.

 31 Et il y en avait un parmi eux dont le nom était Zeezrom. Or, il était le tout premier aà accuser Amulek et Alma, étant l’un des plus experts parmi eux, ayant beaucoup d’affaires à traiter parmi le peuple.

 32 Or, le but de ces docteurs de la loi était d’obtenir du gain; et ils obtenaient du gain selon leur emploi.