Chapitre 12

Alma combat Zeezrom — Les mystères de Dieu ne peuvent être donnés qu’aux fidèles — Les hommes sont jugés selon leurs pensées, leurs croyances, leurs paroles et leurs œuvres — Les méchants subiront une mort spirituelle — La vie mortelle est un état probatoire — Le plan de rédemption réalise la résurrection et, par la foi, le pardon des péchés — Ceux qui sont repentants ont droit à la miséricorde par l’intermédiaire du Fils unique. Vers 82 av. J.-C.

 Alors Alma, voyant que les paroles d’Amulek avaient réduit Zeezrom au silence, car il voyait qu’Amulek l’avait surpris dans ses amensonges et ses tromperies pour le faire périr, et voyant qu’il commençait à trembler à la bprise de conscience de sa culpabilité, il ouvrit la bouche et commença à lui parler, et à confirmer les paroles d’Amulek, et à expliquer les choses au-delà, ou à dévoiler les Écritures au-delà de ce qu’Amulek avait fait.

 Or, les paroles qu’Alma dit à Zeezrom furent entendues par le peuple alentour; car la multitude était grande, et il parla de cette façon:

 Or, Zeezrom, étant donné que tu as été pris dans tes mensonges et ta fourberie, car tu n’as pas seulement menti aux hommes, mais tu as menti à Dieu; car voici, il connaît toutes tes apensées, et tu vois que tes pensées nous sont révélées par son Esprit;

 et tu vois que nous savons que ton plan était un plan très astucieux quant à l’astuce du diable, pour mentir et pour tromper ce peuple, afin de le tourner contre nous, pour nous injurier et pour nous chasser —

 Or, c’était un plan de ton aadversaire, et il a exercé son pouvoir en toi. Or, je voudrais que tu te souviennes que ce que je te dis, à toi, je le dis à tous.

 Et voici, je vous dis à tous que c’était là un piège de l’adversaire, qu’il a tendu pour prendre ce peuple, afin de vous assujettir à lui, afin de vous enserrer de ses achaînes, afin de vous enchaîner à la destruction éternelle, selon le pouvoir de sa captivité.

 Alors, quand Alma eut dit ces paroles, Zeezrom commença à trembler d’une manière plus extrême encore, car il était de plus en plus convaincu du pouvoir de Dieu; et il était aussi convaincu qu’Alma et Amulek le connaissaient, car il était convaincu qu’ils connaissaient les pensées et les intentions de son cœur; car le pouvoir leur était donné de connaître ces choses, selon l’esprit de prophétie.

 Et Zeezrom commença à les interroger diligemment, afin d’en savoir plus concernant le royaume de Dieu. Et il dit à Alma: Que signifie ce qu’Amulek a dit concernant la résurrection des morts, que tous ressusciteront d’entre les morts, tant les justes que les injustes, et seront amenés à se tenir devant Dieu pour être jugés selon leurs œuvres?

 Et alors, Alma commença à lui expliquer ces choses, disant: Il est donné à beaucoup de connaître les amystères de Dieu; néanmoins, le commandement strict leur est imposé de n’en rien communiquer bsi ce n’est selon la partie de sa parole qu’il accorde aux enfants des hommes, selon l’attention et la diligence qu’ils lui apportent.

 10 Et c’est pourquoi, celui qui as’endurcit le cœur, celui-là reçoit la bplus petite partie de la parole; et celui qui cne s’endurcit pas le cœur, la dplus grande partie de la parole lui est donnée, jusqu’à ce qu’il lui soit donné de connaître les mystères de Dieu, jusqu’à ce qu’il les connaisse pleinement.

 11 Et ceux qui s’endurcissent le cœur, la plus petite apartie de la parole leur est donnée, jusqu’à ce qu’ils bne connaissent rien de ses mystères; et ensuite, ils sont faits captifs par le diable, et entraînés par sa volonté sur la pente de la destruction. Voilà ce que l’on entend par les cchaînes de dl’enfer.

 12 Et Amulek a parlé clairement de la amort, et du fait que nous serons ressuscités de cette mortalité à un état d’immortalité, et serons amenés devant la barre de Dieu pour être bjugés selon nos œuvres.

 13 Alors, si notre cœur s’est endurci, oui, si nous nous sommes endurci le cœur contre la parole au point qu’elle ne s’est pas trouvée en nous, alors notre état sera affreux, car alors nous serons condamnés.

 14 Car nos aparoles nous condamneront, oui, toutes nos œuvres nous condamneront; nous ne serons pas considérés comme étant sans tache, et nos pensées nous condamneront aussi; et dans cet état affreux, nous n’oserons pas lever les yeux vers notre Dieu, et nous serions heureux si nous pouvions commander aux rochers et aux bmontagnes de tomber sur nous pour nous ccacher de sa présence.

 15 Mais cela ne peut être: nous devons nous lever et nous tenir devant lui dans sa gloire, et dans son pouvoir, et dans sa puissance, sa majesté et sa domination, et reconnaître, à notre ahonte éternelle, que tous ses bjugements sont justes, qu’il est juste dans toutes ses œuvres et qu’il est miséricordieux envers les enfants des hommes, et qu’il a tout pouvoir de sauver tout homme qui croit en son nom et produit du fruit digne du repentir.

 16 Et maintenant, voici, je vous dis qu’alors vient une mort, une seconde amort, qui est une mort spirituelle; alors, c’est le moment où quiconque meurt dans ses péchés, quant à une bmort temporelle, cmourra aussi d’une mort spirituelle; oui, il mourra quant à ce qui a trait à la justice.

 17 Ce sera alors le moment où leurs tourments seront comme un aétang de feu et de soufre, dont la flamme monte pour toujours et à jamais; et ce sera alors le moment où ils seront enchaînés à une destruction éternelle, selon le pouvoir et la captivité de Satan, celui-ci les ayant assujettis selon sa volonté.

 18 Alors, je vous le dis, ils seront comme si aaucune rédemption n’avait été faite: car, selon la justice de Dieu, ils ne peuvent être rachetés; et ils ne peuvent bmourir, attendu qu’il n’y a plus de corruption.

 19 Alors, il arriva que lorsqu’Alma eut fini de dire ces paroles, le peuple commença à être plus étonné;

 20 mais il y avait un certain Antionah, qui était un de leurs principaux dirigeants, qui s’avança et lui dit: Qu’est-ce que tu as dit là, que l’homme se lèvera d’entre les morts et sera changé de ce corps mortel à un aétat immortel, que l’âme ne peut jamais mourir?

 21 Que veut dire l’Écriture qui dit que Dieu plaça des achérubins et une épée flamboyante à l’est du jardin bd’Eden, de peur que nos premiers parents n’entrent et ne mangent du fruit de l’arbre de vie, et ne vivent à jamais? Et ainsi, nous voyons qu’il n’y avait aucune possibilité qu’ils vivent à jamais.

 22 Alors Alma lui dit: C’est ce que j’étais sur le point d’expliquer. Or, nous voyons qu’Adam atomba en mangeant du bfruit défendu, selon la parole de Dieu; et ainsi, nous voyons que par sa chute, toute l’humanité est devenue un peuple cperdu et déchu.

 23 Et maintenant, voici, je te dis que s’il avait été possible à Adam de amanger du fruit de l’arbre de vie à ce moment-là, il n’y aurait pas eu de mort, et la parole aurait été nulle, faisant de Dieu un menteur, car il a dit: bSi tu manges, tu mourras.

 24 Et nous voyons que la amort s’abat sur l’humanité, oui, la mort dont a parlé Amulek, qui est la mort temporelle; néanmoins, un temps a été accordé à bl’homme pour se repentir; c’est pourquoi cette vie est devenue un état probatoire, un temps pour cse préparer à rencontrer Dieu, un temps pour se préparer pour cet état sans fin dont nous avons parlé, qui suit la résurrection des morts.

 25 Or, s’il n’y avait pas eu le aplan de rédemption qui fut prévu dès la fondation du monde, il n’aurait pu y avoir de brésurrection des morts; mais un plan de rédemption a été prévu, qui réalisera la résurrection des morts dont il a été parlé.

 26 Et maintenant, voici, s’il avait été possible à nos premiers parents de s’avancer et de manger de al’arbre de vie, ils auraient été malheureux à jamais, n’ayant pas d’état préparatoire; et ainsi, le bplan de rédemption aurait été contrarié, et la parole de Dieu aurait été nulle, n’ayant aucun effet.

 27 Mais voici, il n’en a pas été ainsi; mais il a été adécrété que les hommes doivent mourir, et qu’après la mort ils doivent passer en bjugement, ce même jugement dont nous avons parlé, qui est la fin.

 28 Et après avoir décrété que cela arriverait à l’homme, voici, Dieu vit alors qu’il était nécessaire que l’homme eût la connaissance de ce qu’il avait décrété à son sujet;

 29 c’est pourquoi il envoya des aanges converser avec eux, et ils firent voir aux hommes une partie de sa gloire.

 30 Et ils commencèrent, à partir de ce moment-là, à invoquer son nom; c’est pourquoi Dieu aconversa avec les hommes et leur fit connaître le bplan de rédemption qui avait été préparé dès la cfondation du monde; et cela, il le leur fit connaître selon leur foi, et leur repentir, et leurs œuvres saintes.

 31 C’est pourquoi, il donna des acommandements aux hommes, ceux-ci ayant tout d’abord transgressé les bpremiers commandements quant aux choses qui étaient temporelles, et, devenant comme des dieux, cdiscernant le bien du mal, se mettant en état dd’agir, ou étant mis en état d’agir selon leur volonté et leur bon plaisir, que ce fût pour faire le mal ou pour faire le bien —

 32 c’est pourquoi Dieu leur donna des commandements, après leur avoir fait aconnaître le plan de rédemption, qu’ils ne devaient pas faire le mal, le châtiment en étant une seconde bmort, qui était une mort éternelle quant à ce qui avait trait à la cjustice; car sur ceux-là le plan de rédemption ne pouvait avoir aucun pouvoir, car, selon la bonté suprême de Dieu, les œuvres de la justice ne pouvaient être détruites.

 33 Mais Dieu appela tous les hommes, au nom de son Fils (ceci étant le plan de rédemption qui était prévu), disant: Si vous vous repentez et ne vous endurcissez pas le cœur, alors je serai miséricordieux envers vous, par l’intermédiaire de mon Fils unique.

 34 C’est pourquoi, celui qui se repent et ne s’endurcit pas le cœur aura droit à la amiséricorde, par l’intermédiaire de mon Fils unique, pour le bpardon de ses péchés; et celui-là entrera dans mon crepos.

 35 Et celui qui s’endurcit le cœur et commet l’iniquité, voici, je jure dans ma colère qu’il n’entrera pas dans mon repos.

 36 Et maintenant, mes frères, voici, je vous dis que si vous vous endurcissez le cœur, vous n’entrerez pas dans le repos du Seigneur; c’est pourquoi votre iniquité le provoque à faire tomber sa colère sur vous, comme lors de la apremière provocation, oui, selon sa parole, dans la dernière provocation aussi bien que dans la première, pour la bdestruction éternelle de votre âme; c’est pourquoi, selon sa parole, pour la dernière mort aussi bien que la première.

 37 Et maintenant, mes frères, étant donné que nous savons ces choses, et qu’elles sont vraies, repentons-nous, et ne nous endurcissons pas le cœur, afin de ane pas provoquer le Seigneur, notre Dieu, à faire tomber sur nous sa colère dans ces commandements, qui sont les seconds qu’il nous a donnés; mais entrons dans le brepos de Dieu, qui est préparé selon sa parole.