Chapitre 18

Le roi Lamoni pense qu’Ammon est le Grand Esprit — Ammon instruit le roi sur la création, sur la manière d’agir de Dieu avec les hommes et sur la rédemption qui vient par l’intermédiaire du Christ — Lamoni croit et tombe comme mort sur le sol. Vers 90 av. J.-C.

 Et il arriva que le roi Lamoni fit avancer ses serviteurs et les fit témoigner de toutes les choses qu’ils avaient vues à ce sujet.

 Et lorsqu’ils eurent tous témoigné des choses qu’ils avaient vues et qu’il eut appris la fidélité avec laquelle Ammon avait préservé ses troupeaux, et aussi la grande force avec laquelle il avait combattu ceux qui cherchaient à le tuer, il fut extrêmement étonné, et dit: Assurément celui-ci est plus qu’un homme. Voici, n’est-ce pas là le Grand Esprit qui envoie de si grands châtiments sur ce peuple à cause de ses meurtres?

 Et ils répondirent au roi, et dirent: S’il est le Grand Esprit ou un homme, nous ne savons; mais ce que nous savons, c’est qu’il ane peut être tué par les ennemis du roi; ils ne peuvent pas non plus disperser les troupeaux du roi lorsqu’il est avec nous, à cause de son habileté et de sa grande force; c’est pourquoi, nous savons qu’il est ami du roi. Et maintenant, ô roi, nous ne croyons pas qu’un homme ait un aussi grand pouvoir, car nous savons qu’il ne peut être tué.

 Et alors, quand le roi entendit ces paroles, il leur dit: Maintenant je sais que c’est le Grand Esprit; et il est descendu à ce moment-ci pour vous préserver la vie, afin que je ne vous atue pas comme j’ai tué vos frères. Or, c’est là le Grand Esprit dont nos pères ont parlé.

 Or, c’était là la tradition de Lamoni, qu’il avait reçue de son père, qu’il y avait un aGrand Esprit. En dépit du fait qu’ils croyaient en un Grand Esprit, ils pensaient que tout ce qu’ils faisaient était juste; néanmoins, Lamoni commença à craindre extrêmement d’avoir mal agi en tuant ses serviteurs;

 car il en avait tué beaucoup, parce que leurs frères avaient dispersé leurs troupeaux au point d’eau; et ainsi, parce qu’ils avaient laissé disperser leurs troupeaux, ils avaient été tués.

 Or, ces Lamanites avaient pour pratique de se tenir près des eaux de Sébus pour disperser les troupeaux du peuple, afin de pouvoir ainsi en chasser beaucoup qui étaient dispersés vers leur propre pays, étant donné que c’était une pratique de piller parmi eux.

 Et il arriva que le roi Lamoni interrogea ses serviteurs, disant: Où est cet homme qui a un si grand pouvoir?

 Et ils lui dirent: Voici, il est occupé à nourrir tes chevaux. Or, le roi avait commandé à ses serviteurs, avant le moment où ils devaient abreuver leurs troupeaux, de préparer ses chevaux et ses chars, et de le conduire au pays de Néphi; car une grande fête avait été déclarée au pays de Néphi par le père de Lamoni, qui était roi de tout le pays.

 10 Alors, quand le roi Lamoni apprit qu’Ammon était occupé à préparer ses chevaux et ses chars, il fut encore plus étonné, à cause de la fidélité d’Ammon, disant: Assurément, il n’y a jamais eu de serviteur, parmi tous mes serviteurs, qui ait été aussi fidèle que cet homme; car il se souvient même de tous mes commandements pour les exécuter.

 11 Maintenant je sais avec certitude qu’il s’agit du Grand Esprit, et je voudrais bien qu’il vienne à moi, mais je n’ose pas.

 12 Et il arriva que lorsqu’il eut préparé les chevaux et les chars pour le roi et ses serviteurs, Ammon entra auprès du roi, et il vit que le visage du roi avait changé; c’est pourquoi, il était sur le point de retourner hors de sa présence.

 13 Et un des serviteurs du roi lui dit: Rabbanah, ce qui veut dire, par interprétation, puissant ou grand roi, considérant que leurs rois étaient puissants; et ainsi il lui dit: Rabbanah, le roi désire que tu restes.

 14 C’est pourquoi Ammon se tourna vers le roi et lui dit: Que veux-tu que je fasse pour toi, ô roi? Et le roi ne lui répondit pas pendant une heure, selon leur temps, car il ne savait pas ce qu’il devait lui dire.

 15 Et il arriva qu’Ammon lui dit encore: Que désires-tu de moi? Mais le roi ne lui répondit pas.

 16 Et il arriva qu’Ammon, rempli de l’Esprit de Dieu, perçut alors les apensées du roi. Et il lui dit: Est-ce parce que tu as appris que j’ai défendu tes serviteurs et tes troupeaux, et que j’ai tué sept de leurs frères avec la fronde et avec l’épée, et que j’ai tranché le bras à d’autres pour défendre tes troupeaux et tes serviteurs, voici, est-ce cela qui cause ton étonnement?

 17 Je te le dis, qu’est-ce qui fait que ton étonnement est si grand? Voici, je suis un homme, et je suis ton serviteur; c’est pourquoi, tout ce que tu désires de juste, je le ferai.

 18 Alors, quand le roi eut entendu ces paroles, il s’étonna de nouveau, car il voyait qu’Ammon pouvait adiscerner ses pensées; mais malgré cela, le roi Lamoni ouvrit la bouche, et lui dit: Qui es-tu? Es-tu ce Grand Esprit qui bsait tout?

 19 Ammon répondit et lui dit: Je ne le suis pas.

 20 Et le roi dit: Comment connais-tu les pensées de mon cœur? Tu peux parler hardiment, et me parler de ces choses; et aussi me dire par quel pouvoir tu as tué et tranché le bras à mes frères qui dispersaient mes troupeaux —

 21 Et maintenant, si tu veux me parler de ces choses, tout ce que tu désires, je te le donnerai; et si c’était nécessaire, je te ferais garder par mes armées; mais je sais que tu es plus fort qu’elles toutes; néanmoins, tout ce que tu désires de moi, je te l’accorderai.

 22 Or, Ammon, qui était sage, et cependant inoffensif, dit à Lamoni: Écouteras-tu mes paroles si je te dis par quel pouvoir je fais ces choses? Et c’est là ce que je désire de toi.

 23 Et le roi lui répondit, et dit: Oui, je croirai à toutes tes paroles. Et c’est ainsi qu’il fut pris par stratagème.

 24 Et Ammon commença à lui parler avec ahardiesse, et lui dit: Crois-tu qu’il y a un Dieu?

 25 Et il répondit, et lui dit: Je ne sais pas ce que cela veut dire.

 26 Et alors Ammon dit: Crois-tu qu’il y a un Grand Esprit?

 27 Et il dit: Oui.

 28 Et Ammon dit: C’est Dieu. Et Ammon lui dit encore: Crois-tu que ce Grand Esprit, qui est Dieu, a créé tout ce qui est dans le ciel et sur la terre?

 29 Et il dit: Oui, je crois qu’il a créé tout ce qui est sur la terre; mais je ne connais pas les cieux.

 30 Et Ammon lui dit: Les cieux sont un lieu où Dieu demeure, ainsi que tous ses saints anges.

 31 Et le roi Lamoni dit: Est-ce au-dessus de la terre?

 32 Et Ammon dit: Oui, et il regarde d’en haut tous les enfants des hommes; et il connaît toutes les apensées et toutes les intentions du cœur; car c’est par sa main que tous ont été créés dès le commencement.

 33 Et le roi Lamoni dit: Je crois toutes ces choses que tu as dites. Es-tu envoyé de Dieu?

 34 Ammon lui dit: Je suis un homme; et al’homme, au commencement, a été créé à l’image de Dieu, et je suis appelé par son Esprit-Saint à benseigner ces choses à ce peuple, afin qu’il soit amené à la connaissance de ce qui est juste et vrai;

 35 et une part de cet aEsprit demeure en moi, ce qui me donne de la bconnaissance, et aussi du pouvoir, selon ma foi et mes désirs qui sont en Dieu.

 36 Alors, quand il eut dit ces paroles, Ammon commença à la création du monde, et aussi à la création d’Adam, et lui dit tout ce qui concernait la chute de l’homme, et lui aexposa et plaça devant lui les annales et les saintes bÉcritures du peuple, qui avaient été dites par les cprophètes, jusqu’au moment où leur père, Léhi, quitta Jérusalem.

 37 Et il leur exposa aussi (car c’était au roi et à ses serviteurs) tous les voyages de leurs pères dans le désert, et toutes leurs souffrances causées par la faim, et la soif, et leur labeur, et ainsi de suite.

 38 Et il leur exposa aussi ce qui concernait les rébellions de Laman et de Lémuel, et des fils d’Ismaël, oui, il leur raconta toutes leurs rébellions; et il leur expliqua toutes les annales et toutes les Écritures depuis le moment où Léhi quitta Jérusalem jusqu’au temps présent.

 39 Mais ce n’est pas tout, car il leur expliqua le aplan de rédemption, qui fut préparé dès la fondation du monde; et il leur fit connaître ce qui concernait la venue du Christ; et toutes les œuvres du Seigneur, il les leur fit connaître.

 40 Et il arriva que lorsqu’il eut dit toutes ces choses, et les eut expliquées au roi, le roi crut toutes ses paroles.

 41 Et il commença à invoquer le Seigneur, disant: Ô Seigneur, sois miséricordieux; selon l’abondante amiséricorde que tu as eue pour le peuple de Néphi, sois miséricordieux envers moi et mon peuple.

 42 Et alors, lorsqu’il eut dit cela, il tomba sur le sol, comme s’il était mort.

 43 Et il arriva que ses serviteurs le prirent et le portèrent auprès de son épouse, et le couchèrent sur un lit; et il resta étendu comme s’il était mort, pendant deux jours et deux nuits; et son épouse, et ses fils, et ses filles pleurèrent sur lui, à la manière des Lamanites, se lamentant grandement sur sa perte.