Récit d’Alma, qui était fils d’Alma, premier grand juge du peuple de Néphi, et aussi grand prêtre de l’Église. Récit du règne des juges, et des guerres et des querelles parmi le peuple. Et aussi, récit d’une guerre entre les Néphites et les Lamanites, selon les annales d’Alma, premier grand juge.

Chapitre 1

Néhor enseigne une fausse doctrine, fonde une Église, introduit les intrigues de prêtres et tue Gédéon — Il est exécuté pour ses crimes — Les intrigues de prêtres et les persécutions se répandent parmi le peuple — Les prêtres pourvoient à leur entretien personnel, le peuple prend soin des pauvres, et l’Église prospère. Vers 91–88 av. J.-C.

 Or, il arriva que la première année du règne des juges sur le peuple de Néphi, à partir de ce moment-là, le roi Mosiah étant aallé où va tout ce qui est terrestre, ayant combattu un bon combat, ayant marché en droiture devant Dieu, ne laissant personne pour régner à sa place — néanmoins, il avait établi des blois, et elles étaient reconnues par le peuple: c’est pourquoi ils étaient obligés de se conformer aux lois qu’il avait faites —

 et il arriva que la première année du règne d’Alma sur le siège du jugement, il y eut un ahomme qui fut amené devant lui pour être jugé, un homme qui était d’une forte carrure et était renommé pour sa grande force.

 Et il s’en était allé parmi le peuple, lui prêchant ce qu’il adisait être la parole de Dieu, bs’opposant à l’Église; déclarant au peuple que tous les prêtres et instructeurs devraient être cpopulaires, et qu’ils ne devraient pas dtravailler de leurs mains, mais qu’ils devraient être entretenus par le peuple.

 Et il témoigna aussi au peuple que toute l’humanité serait sauvée au dernier jour, et qu’il ne devait pas craindre ni trembler, mais qu’il pouvait lever la tête et se réjouir, car le Seigneur avait créé tous les hommes et avait aussi racheté tous les hommes, et, à la fin, tous les hommes auraient la vie éternelle.

 Et il arriva qu’il enseigna tellement ces choses-là, que beaucoup crurent ses paroles, oui, un si grand nombre, qu’ils commencèrent à l’entretenir et à lui donner de l’argent.

 Et il commença à être enflé dans l’orgueil de son cœur et à porter des habits très somptueux, oui, et commença même à établir une aÉglise conforme à sa prédication.

 Et il arriva que tandis qu’il allait prêcher à ceux qui croyaient en sa parole, il rencontra un homme qui appartenait à l’Église de Dieu, oui, un de ses instructeurs; et il se mit à s’opposer âprement à lui, afin d’égarer le peuple de l’Église; mais l’homme lui résista, le reprenant au moyen des aparoles de Dieu.

 Or, le nom de l’homme était aGédéon; et c’était lui qui avait été un instrument entre les mains de Dieu pour délivrer le peuple de Limhi de la servitude.

 Or, parce que Gédéon lui résistait au moyen des paroles de Dieu, il fut furieux contre Gédéon, et tira son épée, et commença à le frapper. Or, Gédéon, étant accablé d’un grand nombre d’années, n’était donc pas capable de résister à ses coups, c’est pourquoi il fut atué par l’épée.

 10 Et l’homme qui l’avait tué fut pris par le peuple de l’Église et fut amené devant Alma pour être ajugé selon les crimes qu’il avait commis.

 11 Et il arriva qu’il se tint devant Alma et plaida pour lui-même avec beaucoup de hardiesse.

 12 Mais Alma lui dit: Voici, c’est la première fois que les aintrigues de prêtres sont introduites parmi ce peuple. Et voici, tu n’es pas seulement coupable d’intrigues de prêtres, mais tu t’es efforcé de les imposer par l’épée; et si les intrigues de prêtres devaient être imposées parmi ce peuple, elles causeraient son entière destruction.

 13 Et tu as versé le sang d’un juste, oui, d’un homme qui a fait beaucoup de bien parmi ce peuple; et si nous t’épargnions, son sang crierait avengeance contre nous.

 14 C’est pourquoi tu es condamné à mourir, selon la loi qui nous a été donnée par Mosiah, notre dernier roi; et elle a été reconnue par ce peuple; c’est pourquoi ce peuple doit ase conformer à la loi.

 15 Et il arriva qu’ils l’emmenèrent; et son nom était aNéhor; et ils le portèrent sur le sommet de la colline de Manti, et là, il fut obligé, ou plutôt reconnut, entre les cieux et la terre, que ce qu’il avait enseigné au peuple était contraire à la parole de Dieu; et là, il subit une bmort ignominieuse.

 16 Néanmoins, cela ne mit pas fin à la diffusion des intrigues de prêtres dans le pays; car il y en avait beaucoup qui aimaient les choses vaines du monde, et ils s’en allaient, prêchant de fausses doctrines; et cela, ils le faisaient par amour de la arichesse et des honneurs.

 17 Néanmoins, ils n’osaient pas amentir, de peur que cela ne se sût, par crainte de la loi, car les menteurs étaient punis; c’est pourquoi ils prétendaient prêcher selon leur croyance; or, la loi ne pouvait rien faire contre bla croyance d’un homme.

 18 Et ils n’osaient pas avoler, par crainte de la loi, car de tels hommes étaient punis; ils n’osaient pas non plus commettre des actes de brigandage, ni le meurtre, car celui qui commettait le bmeurtre était puni de cmort.

 19 Mais il arriva que ceux qui n’appartenaient pas à l’Église de Dieu commencèrent à persécuter ceux qui appartenaient à l’Église de Dieu et avaient pris sur eux le nom du Christ.

 20 Oui, ils les persécutèrent et les affligèrent de toutes sortes de paroles, et cela à cause de leur humilité; parce qu’ils ne s’enorgueillissaient pas à leurs propres yeux, et parce qu’ils se communiquaient les uns aux autres la parole de Dieu, sans aargent, sans rien payer.

 21 Or, il y avait une loi stricte parmi le peuple de l’Église qu’aucun homme appartenant à l’Église ne pouvait se lever pour apersécuter ceux qui n’appartenaient pas à l’Église, et qu’il ne devait pas y avoir de persécutions entre eux.

 22 Néanmoins, il y en eut beaucoup parmi eux qui commencèrent à être orgueilleux et qui entrèrent dans une vive contestation avec leurs adversaires, allant même jusqu’aux coups; oui, ils se frappaient du poing.

 23 Or, cela se passait la deuxième année du règne d’Alma, et ce fut une cause de grande affliction pour l’Église; oui, ce fut la cause d’une grande épreuve pour l’Église.

 24 Car beaucoup avaient le cœur endurci, et leurs noms furent aeffacés, de sorte qu’on ne s’en souvint plus parmi le peuple de Dieu. Et aussi, beaucoup se bretirèrent de parmi eux.

 25 Or, c’était là une grande épreuve pour ceux qui restaient fermes dans la foi; néanmoins, ils étaient constants et immuables à garder les commandements de Dieu, et ils supportaient avec apatience les persécutions qui s’accumulaient sur eux.

 26 Et lorsque les prêtres quittaient leur atravail pour communiquer la parole de Dieu au peuple, le peuple quittait aussi ses travaux pour entendre la parole de Dieu. Et lorsque le prêtre leur avait communiqué la parole de Dieu, ils retournaient tous diligemment à leurs travaux; et le prêtre ne s’estimait pas au-dessus de ses auditeurs, car le prédicateur n’était pas meilleur que l’auditeur, et l’instructeur n’était pas meilleur que celui qui apprenait; et ainsi, ils étaient tous égaux, et ils travaillaient tous, chacun bselon sa force.

 27 Et ils aaccordaient de leurs biens, chacun selon ce qu’il avait, aux bpauvres, et aux nécessiteux, et aux malades, et aux affligés; et ils ne portaient pas d’habits somptueux, et cependant, ils étaient soignés et beaux.

 28 Et c’est ainsi qu’ils établirent les affaires de l’Église; et c’est ainsi qu’ils recommencèrent à avoir une paix continuelle, malgré toutes leurs persécutions.

 29 Et alors, à cause de la stabilité de l’Église, ils commencèrent à être extrêmement ariches, ayant une abondance de tout ce dont ils avaient besoin: une abondance de troupeaux de gros et de petit bétail, et de bétail engraissé de toute sorte, et aussi abondance de grain, et d’or, et d’argent, et de choses précieuses, et abondance de bsoie, et de fin lin retors, et de toute sorte de bon tissu simple.

 30 Et ainsi, dans leur situation aprospère, ils ne renvoyaient aucun de ceux qui étaient bnus, ou qui avaient faim, ou qui avaient soif, ou qui étaient malades, ou qui n’avaient pas été nourris; et ils ne mettaient pas leur cœur dans les richesses; c’est pourquoi ils étaient généreux envers tous, jeunes et vieux, esclaves et libres, hommes et femmes, qu’ils fussent hors de l’Église ou dans l’Église, ne faisant pas cacception de personnes en ce qui concerne ceux qui étaient dans le besoin.

 31 Et c’est ainsi qu’ils prospérèrent et devinrent beaucoup plus riches que ceux qui n’appartenaient pas à leur Église.

 32 Car ceux qui n’appartenaient pas à leur Église se livraient à la sorcellerie, et à al’idolâtrie ou à bl’indolence, et aux cbabillages, et à dl’envie, et à la discorde, portant des habits somptueux, étant eenflés dans l’orgueil de leurs propres yeux, persécutant, mentant, volant, commettant des actes de brigandage, la fornication et le meurtre, et toute sorte de méchanceté; néanmoins, la loi était mise en application à l’égard de tous ceux qui la transgressaient, dans la mesure où c’était possible.

 33 Et il arriva que parce qu’on leur appliquait ainsi la loi, chacun souffrant selon ce qu’il avait fait, ils devinrent plus calmes et n’osèrent plus commettre de méchanceté, de peur que cela ne se sût; c’est pourquoi, il y eut beaucoup de paix parmi le peuple de Néphi, jusqu’à la cinquième année du règne des juges.