Chapitre 4

Tous les prophètes ont adoré le Père au nom du Christ — Le sacrifice d’Isaac par Abraham est une similitude de Dieu et de son Fils unique — Les hommes doivent se réconcilier avec Dieu par le moyen de l’expiation — Les Juifs rejetteront la pierre de fondation. Vers 544–421 av. J.-C.

 Or, voici, il arriva que moi, Jacob, ayant beaucoup servi mon peuple par la parole (et je ne peux écrire qu’un peu de mes paroles, à cause de la difficulté de graver nos paroles sur des plaques), et nous savons que les choses que nous écrivons sur des plaques vont rester;

 mais tout ce que nous écrivons sur autre chose que des plaques va périr et disparaître; mais nous pouvons écrire sur des plaques un petit nombre de mots, qui donneront, dans une faible mesure, à nos enfants, et aussi à nos frères bien-aimés, de la connaissance à notre sujet, ou au sujet de leurs pères —

 Or, de cela nous nous réjouissons; et nous travaillons diligemment à graver ces paroles sur des plaques, espérant que nos frères bien-aimés et nos enfants les recevront le cœur reconnaissant, et les étudieront afin d’apprendre avec joie et non avec tristesse, ni avec mépris, ce qui concerne leurs premiers parents.

 Car c’est dans ce but que nous avons écrit ces choses, afin qu’ils sachent que nous aavions connaissance du Christ et que nous avions l’espérance de sa gloire bien des centaines d’années avant sa venue; et non seulement nous avions nous-mêmes l’espérance de sa gloire, mais aussi tous les saints bprophètes qui ont été avant nous.

 Voici, ils ont cru au Christ et ont aadoré le Père en son nom, et nous aussi, nous adorons le Père en son nom. Et c’est dans ce but que nous gardons la bloi de Moïse, celle-ci ctournant notre âme vers lui; et à cause de cela, elle est sanctifiée pour nous à justice, tout comme il fut compté comme justice à Abraham dans le désert d’avoir été obéissant aux commandements de Dieu en offrant son fils Isaac, ce qui est une similitude de Dieu et de son dFils unique.

 C’est pourquoi, nous sondons les prophètes, et nous avons beaucoup de révélations et l’esprit de aprophétie; et ayant tous ces btémoignages, nous obtenons l’espérance, et notre foi devient inébranlable, de sorte que nous pouvons, en vérité, ccommander au dnom de Jésus, et les arbres mêmes nous obéissent, ou les montagnes, ou les vagues de la mer.

 Néanmoins, le Seigneur Dieu nous montre notre afaiblesse, afin que nous sachions que c’est par sa grâce et sa grande condescendance envers les enfants des hommes que nous avons le pouvoir de faire ces choses.

 Voici, grandes et merveilleuses sont les œuvres du Seigneur. Comme elles sont ainsondables, les profondeurs de ses bmystères, et il est impossible que l’homme découvre toutes ses voies. Et nul cn’a connaissance de ses dvoies, si cela ne lui est révélé; c’est pourquoi, frères, ne méprisez pas les révélations de Dieu.

 Car voici, c’est par le pouvoir de sa aparole que bl’homme est venu sur la surface de la terre, laquelle terre a été créée par le pouvoir de sa parole. C’est pourquoi, si Dieu a été capable de parler et que le monde fut, et de parler et que l’homme fut créé, oh alors, pourquoi ne serait-il pas capable de commander, selon sa volonté et son bon plaisir, à la cterre ou à l’œuvre de ses mains qui se trouve à sa surface?

 10 C’est pourquoi, frères, ne cherchez pas à aconseiller le Seigneur, mais à prendre conseil auprès de lui. Car voici, vous savez vous-mêmes qu’il gouverne toutes ses œuvres avec bsagesse, et avec justice, et avec une grande miséricorde.

 11 C’est pourquoi, frères bien-aimés, réconciliez-vous avec lui par al’expiation du Christ, son bFils unique, et vous pourrez obtenir une crésurrection, selon le pouvoir de la résurrection qui est dans le Christ, et être présentés à Dieu comme les dprémices du Christ, ayant la foi et ayant obtenu une bonne espérance de gloire en lui avant qu’il ne se manifeste dans la chair.

 12 Et maintenant, bien-aimés, ne vous étonnez pas que je vous dise ces choses; car pourquoi ne pas aparler de l’expiation du Christ et parvenir à une connaissance parfaite de lui, de manière à parvenir à la connaissance d’une résurrection et du monde à venir?

 13 Voici, mes frères, celui qui prophétise, qu’il prophétise de façon que les hommes le comprennent; car al’Esprit dit la vérité et ne ment pas. C’est pourquoi, il parle des choses telles qu’elles bsont réellement, et des choses telles qu’elles seront réellement; c’est pourquoi, ces choses nous sont manifestées cclairement pour le salut de notre âme. Mais voici, nous ne sommes pas seuls témoins de ces choses; car Dieu l’a dit aussi aux prophètes d’autrefois.

 14 Mais voici, les Juifs étaient un peuple au acou roide; et ils bméprisaient les paroles claires, et tuaient les prophètes, et recherchaient les choses qu’ils ne pouvaient pas comprendre. C’est pourquoi, à cause de leur caveuglement, aveuglement qui venait de ce qu’ils regardaient au-delà du point marqué, ils devaient nécessairement tomber; car Dieu leur a enlevé sa clarté et leur a donné beaucoup de choses qu’ils dne peuvent pas comprendre, parce qu’ils l’ont désiré. Et parce qu’ils l’ont désiré, Dieu l’a fait afin qu’ils trébuchent.

 15 Et maintenant, moi, Jacob, je suis poussé par l’Esprit à prophétiser; car je vois, par l’inspiration de l’Esprit qui est en moi, que, parce qu’ils atrébuchent, les Juifs brejetteront la cpierre sur laquelle ils auraient pu bâtir et avoir une fondation sûre.

 16 Mais voici, selon les Écritures, cette apierre deviendra la grande, et la dernière, et la seule bfondation sûre sur laquelle les Juifs peuvent bâtir.

 17 Et maintenant, mes bien-aimés, comment est-il possible que ceux-ci, après avoir rejeté la fondation sûre, puissent ajamais bâtir sur elle, afin qu’elle devienne la principale de leur angle?

 18 Voici, mes frères bien-aimés, je vais vous dévoiler ce mystère, si je ne suis pas, d’une manière ou d’une autre, ébranlé dans ma fermeté dans l’Esprit et ne trébuche à cause de mon excès d’inquiétude pour vous.