Chapitre 16

Dieu rachète les hommes de leur état perdu et déchu — Ceux qui sont charnels restent comme s’il n’y avait pas de rédemption — Le Christ réalise une résurrection qui mène à une vie sans fin ou à une damnation sans fin. Vers 148 av. J.-C.

 Et alors, il arriva que lorsqu’il eut dit ces paroles, Abinadi étendit la main et dit: Le temps viendra où tous verront le asalut du Seigneur; où toute nation, famille, langue et peuple verra de ses propres yeux et bconfessera devant Dieu que ses jugements sont justes.

 Et alors, les méchants seront achassés, et ils auront sujet de hurler, et de bpleurer, et de se lamenter, et de grincer des dents; et cela, parce qu’ils n’ont pas voulu écouter la voix du Seigneur; c’est pourquoi le Seigneur ne les rachète pas.

 Car ils sont acharnels et diaboliques, et le bdiable a pouvoir sur eux; oui, ce vieux serpent qui cséduisit nos premiers parents, ce qui fut la cause de leur dchute; ce qui fut la cause pour laquelle toute l’humanité devint charnelle, sensuelle, diabolique, ediscernant le mal du bien, s’assujettissant au diable.

 Ainsi toute l’humanité fut aperdue; et voici, elle aurait été perdue à jamais, si Dieu n’avait pas racheté son peuple de son état perdu et déchu.

 Mais souvenez-vous que celui qui persiste dans sa nature acharnelle et continue dans les voies du péché et de la rébellion contre Dieu reste dans son état déchu, et le diable a tout pouvoir sur lui. C’est pourquoi il est comme si aucune brédemption n’avait été faite, étant ennemi de Dieu; et le diable, lui aussi, est ennemi de Dieu.

 Et maintenant, si le Christ n’était pas venu dans le monde (parlant des choses à venir acomme si elles étaient déjà venues), il n’aurait pu y avoir de rédemption.

 Et si le Christ n’était pas ressuscité d’entre les morts, ou s’il n’avait pas rompu les liens de la mort, afin que la tombe n’ait pas de victoire, et que la mort n’ait pas ad’aiguillon, il n’aurait pu y avoir de résurrection.

 Mais il y a une arésurrection; c’est pourquoi la tombe n’a pas de victoire, et l’aiguillon de la bmort est englouti dans le Christ.

 Il est la alumière et la vie du monde; oui, une lumière qui est sans fin, qui ne peut jamais être obscurcie; oui, et aussi une vie qui est sans fin, de sorte qu’il ne peut plus y avoir de mort.

 10 Même ce corps mortel revêtira al’immortalité, et cette corruption revêtira l’incorruptibilité et bcomparaîtra devant la barre de Dieu, pour être cjugée par lui selon ses œuvres, qu’elles soient bonnes ou qu’elles soient mauvaises:

 11 si elles sont bonnes, pour la résurrection de la vie et du bonheur asans fin; et si elles sont mauvaises, pour la résurrection de la damnation bsans fin, étant livrés au diable, qui les a assujettis, ce qui est la damnation —

 12 Étant allés selon leur propre volonté et leurs propres désirs charnels; n’ayant jamais invoqué le Seigneur tandis que les bras de la miséricorde étaient étendus vers eux; car les bras de la amiséricorde étaient étendus vers eux, et ils n’ont pas voulu; étant avertis de leurs iniquités, et cependant ils n’ont pas voulu s’en éloigner; et ils ont reçu le commandement de se repentir, et cependant ils n’ont pas voulu se repentir.

 13 Et maintenant, ne devriez-vous pas trembler et vous repentir de vos péchés, et vous souvenir que ce n’est que dans le Christ et par son intermédiaire que vous pouvez être sauvés?

 14 C’est pourquoi, si vous enseignez la aloi de Moïse, enseignez aussi qu’elle est une ombre des choses qui sont à venir —

 15 Enseignez-leur que la rédemption vient par le Christ, le Seigneur, qui est le aPère éternel même. Amen.