Chapitre 1

Le roi Benjamin enseigne à ses fils la langue et les prophéties de leurs pères — Leur religion et leur civilisation ont été préservées grâce aux annales tenues sur les diverses plaques — Mosiah est choisi comme roi et reçoit la garde des annales et d’autres choses. Vers 130–124 av. J.-C.

 Or, il n’y eut plus de querelles dans tout le apays de Zarahemla, parmi tout le peuple qui appartenait au roi Benjamin, de sorte que le roi Benjamin eut une paix continuelle tout le reste de ses jours.

 Et il arriva qu’il eut trois fils; et il les appela Mosiah, et Hélorum, et Hélaman. Et il les fit ainstruire dans toute la blangue de ses pères, afin qu’ils devinssent ainsi des hommes pleins de jugement, et afin qu’ils eussent connaissance des prophéties qui avaient été dites par la bouche de leurs pères, qui leur avaient été remises par la main du Seigneur.

 Et il les instruisit aussi concernant les annales qui étaient gravées sur les plaques d’airain, disant: Mes fils, je voudrais que vous vous souveniez que s’il n’y avait pas eu ces aplaques, qui contiennent ces annales et ces commandements, nous aurions dû souffrir dans bl’ignorance, oui, en ce moment même, ne connaissant pas les mystères de Dieu.

 Car il n’aurait pas été possible à notre père, Léhi, de se souvenir de toutes ces choses, pour les enseigner à ses enfants, s’il n’y avait pas eu l’aide de ces plaques; car, ayant été instruit dans la alangue des Égyptiens, il pouvait lire ces inscriptions gravées et les enseigner à ses enfants, afin qu’ils pussent ainsi les enseigner à leurs enfants, accomplissant ainsi les commandements de Dieu, oui, jusqu’à présent.

 Je vous dis, mes fils, que s’il n’y avait pas ces choses, qui ont été gardées et apréservées par la main de Dieu afin que nous puissions blire et comprendre ce qui concerne ses cmystères, et toujours avoir ses commandements sous les yeux, même nos pères auraient dégénéré dans l’incrédulité, et nous aurions été semblables à nos frères, les Lamanites, qui ne savent rien de ces choses, et n’y croient même pas lorsqu’on les leur enseigne, à cause des dtraditions de leurs pères, qui ne sont pas correctes.

 Ô mes fils, je voudrais que vous vous souveniez que ces paroles sont vraies, et aussi que ces annales sont avraies. Et voici, également les plaques de Néphi, qui contiennent les annales et les paroles de nos pères depuis le moment où ils quittèrent Jérusalem jusqu’à maintenant, et elles sont vraies; et nous pouvons savoir qu’elles sont sûres, parce que nous les avons sous les yeux.

 Et maintenant, mes fils, je voudrais que vous vous souveniez de les asonder diligemment afin d’en tirer profit; et je voudrais que vous bgardiez les commandements de Dieu afin de cprospérer dans le pays, selon les dpromesses que le Seigneur a faites à nos pères.

 Et le roi Benjamin enseigna à ses fils beaucoup d’autres choses qui ne sont pas écrites dans ce livre.

 Et il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini d’instruire ses fils, il devint vieux, et il vit qu’il devrait très bientôt aller où va tout ce qui est terrestre; il pensa donc qu’il était opportun de conférer le royaume à l’un de ses fils.

 10 C’est pourquoi il fit amener Mosiah devant lui; et voici les paroles qu’il lui adressa, disant: Mon fils, je voudrais que tu fasses une proclamation à travers tout ce pays, parmi tout ce peuple, c’est-à-dire au apeuple de Zarahemla et au peuple de Mosiah, qui demeure dans le pays, afin qu’il soit rassemblé; car le lendemain je proclamerai de ma propre bouche à ce peuple, qui est le mien, que tu es broi et gouverneur de ce peuple, que le Seigneur, notre Dieu, nous a donné.

 11 Et de plus, je donnerai à ce peuple un anom, afin qu’on puisse ainsi le distinguer par-dessus tous les peuples que le Seigneur Dieu a fait sortir du pays de Jérusalem; et cela, je le fais parce qu’il a été un peuple diligent à garder les commandements du Seigneur.

 12 Et je lui donne un nom qui ne sera jamais effacé, si ce n’est par la atransgression.

 13 Oui, et de plus, je te dis que si ce peuple hautement favorisé par le Seigneur vient à tomber dans la atransgression et à devenir un peuple méchant et adultère, le Seigneur le livrera, afin qu’ainsi il devienne bfaible comme ses frères; et il ne le cpréservera plus par sa puissance incomparable et merveilleuse, comme il a préservé nos pères jusqu’ici.

 14 Car je te dis que s’il n’avait pas étendu son bras pour préserver nos pères, ils seraient tombés entre les mains des Lamanites et seraient devenus les victimes de leur haine.

 15 Et il arriva que lorsque le roi Benjamin eut fini de dire ces paroles à son fils, il lui donna la charge de toutes les affaires du royaume.

 16 Et de plus, il lui donna aussi la charge des annales qui étaient gravées sur les aplaques d’airain; et aussi les plaques de Néphi; et aussi bl’épée de Laban et la cboule, ou directeur, qui conduisit nos pères à travers le désert, qui fut préparée par la main du Seigneur, afin que chacun d’eux fût ainsi conduit selon l’attention et la diligence dont il faisait preuve envers lui.

 17 C’est pourquoi, comme ils étaient infidèles, ils ne prospérèrent ni ne progressèrent dans leur voyage, mais furent apoussés en arrière et encoururent le déplaisir de Dieu; et pour cette raison, ils furent frappés de famine et de grandes afflictions, pour les inciter à se souvenir de leur devoir.

 18 Et alors, il arriva que Mosiah alla et fit ce que son père lui avait commandé, et fit une proclamation à tout le peuple qui était au pays de Zarahemla, afin qu’il se rassemblât pour monter au temple entendre les paroles que son père lui dirait.