Chapitre 28

Les fils de Mosiah vont prêcher aux Lamanites — Mosiah traduit les plaques jarédites à l’aide des deux pierres de voyant. Vers 92 av. J.-C.

 Alors, il arriva que lorsque les afils de Mosiah eurent fait toutes ces choses, ils en prirent un petit nombre avec eux et retournèrent auprès de leur père, le roi, et lui demandèrent de leur accorder de monter, avec ceux qu’ils avaient choisis, au pays de bNéphi, afin de prêcher les choses qu’ils avaient entendues et de donner la parole de Dieu à leurs frères, les Lamanites —

 Afin de pouvoir peut-être les faire parvenir à la connaissance du Seigneur, leur Dieu, et de les convaincre de l’iniquité de leurs pères, et peut-être de les guérir de leur ahaine à l’égard des Néphites, afin qu’ils fussent aussi amenés à se réjouir à cause du Seigneur, leur Dieu, afin qu’ils devinssent amicaux les uns envers les autres, et qu’il n’y eût plus de querelles dans tout le pays que le Seigneur, leur Dieu, leur avait donné.

 Or, ils désiraient que le salut fût annoncé à toute la création, car ils ne pouvaient pas asupporter qu’une seule bâme humaine pérît; oui, la pensée même qu’une âme dût endurer le ctourment éternel les faisait frémir et trembler.

 Et c’était ainsi que l’Esprit du Seigneur agissait sur eux, car ils avaient été les plus avils des pécheurs. Et le Seigneur jugea bon, dans sa miséricorde binfinie, de les épargner; néanmoins, ils souffrirent une grande angoisse d’âme à cause de leurs iniquités, souffrant beaucoup et craignant d’être rejetés à jamais.

 Et il arriva qu’ils supplièrent leur père de nombreux jours pour pouvoir monter au pays de Néphi.

 Et le roi Mosiah alla interroger le Seigneur pour savoir s’il devait laisser ses fils monter chez les Lamanites prêcher la parole.

 Et le Seigneur dit à Mosiah: Laisse-les monter, car beaucoup croiront en leurs paroles, et ils auront la vie éternelle; et je adélivrerai tes fils des mains des Lamanites.

 Et il arriva que Mosiah leur accorda d’aller faire ce qu’ils avaient demandé.

 Et ils aentreprirent leur voyage dans le désert pour monter prêcher la parole parmi les Lamanites; et je ferai plus tard le brécit de leurs actes.

 10 Or, le roi Mosiah n’avait personne à qui conférer le royaume, car aucun de ses fils ne voulait accepter le royaume.

 11 C’est pourquoi, il prit les annales qui étaient gravées sur les aplaques d’airain, et aussi les plaques de Néphi, et toutes les choses qu’il avait gardées et préservées selon les commandements de Dieu, après avoir traduit et fait écrire les annales qui étaient sur les bplaques d’or qui avaient été trouvées par le peuple de Limhi, qui lui avaient été remises par la main de Limhi;

 12 et il fit cela à cause de la grande anxiété de son peuple; car il désirait, au-delà de toute mesure, être informé sur ces gens qui avaient été détruits.

 13 Et alors, il les traduisit au moyen de ces deux apierres qui étaient fixées dans les deux montures d’un arc.

 14 Or, ces objets furent préparés dès le commencement et furent transmis de génération en génération, dans le but d’interpréter les langues;

 15 et ils ont été gardés et préservés par la main du Seigneur, afin de lui permettre de dévoiler, à toute créature qui posséderait le pays, les iniquités et les abominations de son peuple;

 16 et quiconque a ces objets est appelé avoyant, à la manière des temps anciens.

 17 Alors, lorsque Mosiah eut fini de traduire ces annales, voici, elles racontaient l’histoire du peuple qui avait été adétruit, depuis le moment où il avait été détruit en remontant jusqu’à la construction de la bgrande tour, au moment où le Seigneur cconfondit la langue du peuple et que celui-ci fut dispersé au dehors sur la surface de toute la terre, oui, et même depuis ce moment-là en remontant jusqu’à la création d’Adam.

 18 Or, ce récit plongea le peuple de Mosiah dans un deuil extrême, oui, il fut rempli de tristesse; néanmoins, il lui donna beaucoup de connaissance, ce qui le réjouit.

 19 Et ce récit sera écrit plus tard; car voici, il est nécessaire que tout le monde sache les choses qui sont écrites dans ce récit.

 20 Et alors, comme je vous l’ai dit, lorsque le roi Mosiah eut fait ces choses, il prit les plaques ad’airain, et toutes les choses qu’il avait gardées, et les confia à Alma, qui était le fils d’Alma; oui, toutes les annales, et aussi les binterprètes, et les lui confia, et lui commanda de les garder et de les cpréserver, et aussi de tenir les annales du peuple, les transmettant d’une génération à l’autre, tout comme elles avaient été transmises depuis le moment où Léhi quitta Jérusalem.