Chapitre 29

Mosiah propose que l’on choisisse des juges au lieu d’un roi — Les rois injustes conduisent leur peuple dans le péché — Alma le Jeune est choisi comme grand juge par la voix du peuple — Il est aussi le grand prêtre de l’Église — Mort d’Alma l’Ancien et de Mosiah. Vers 92–91 av. J.-C.

 Alors, lorsqu’il eut fait cela, Mosiah envoya des gens dans tout le pays, parmi tout le peuple, désirant connaître sa volonté concernant celui qui serait son roi.

 Et il arriva que la voix du peuple vint, disant: Nous désirons qu’Aaron, ton fils, soit notre roi et notre gouverneur.

 Or, Aaron était monté au pays de Néphi; c’est pourquoi, le roi ne pouvait pas lui conférer le royaume; et Aaron ne voulait pas non plus prendre sur lui le royaume; et aucun des afils de Mosiah n’était disposé à prendre sur lui le royaume.

 C’est pourquoi, le roi Mosiah envoya de nouveau des gens parmi le peuple; oui, il envoya même une parole écrite parmi le peuple. Et voici les paroles qui étaient écrites, disant:

 Voici, ô mon peuple, ou mes frères, car je vous estime comme tels, je désire que vous examiniez l’affaire que vous êtes appelés à examiner: car vous désirez avoir un aroi.

 Or, je vous annonce que celui à qui le royaume appartient de droit a refusé, et ne prendra pas sur lui le royaume.

 Et maintenant, si un autre était désigné à sa place, voici, je crains que des querelles ne s’élèvent parmi vous. Et qui sait si mon fils, à qui le royaume appartient, ne se mettrait pas en colère et n’entraînerait pas une partie de ce peuple après lui, ce qui causerait des guerres et des querelles parmi vous, ce qui serait la cause de l’effusion de beaucoup de sang et d’une perversion de la voie du Seigneur, oui, et ferait périr l’âme de beaucoup de gens.

 Maintenant, je vous le dis, soyons sages, et examinons ces choses, car nous n’avons pas le droit de faire périr mon fils, et nous n’avons pas non plus le droit d’en faire périr un autre, s’il était désigné à sa place.

 Et si mon fils revenait à son orgueil et aux choses vaines, il rétracterait les choses qu’il a dites et ferait valoir son droit au royaume, ce qui le ferait pécher grandement, lui et aussi ce peuple.

 10 Et soyons donc sages, et prévoyons ces choses, et faisons ce qui contribuera à la paix de ce peuple.

 11 C’est pourquoi, je serai votre roi le reste de ma vie; néanmoins, adésignons des bjuges pour juger ce peuple selon notre loi; et nous arrangerons d’une manière nouvelle les affaires de ce peuple, car nous désignerons comme juges des hommes sages qui jugeront ce peuple selon les commandements de Dieu.

 12 Or, il vaut mieux qu’un homme soit jugé par Dieu que par l’homme, car les jugements de Dieu sont toujours justes, mais les jugements de l’homme ne sont pas toujours justes.

 13 C’est pourquoi, s’il était possible que vous ayez pour rois des hommes ajustes, qui établiraient les lois de Dieu et jugeraient ce peuple selon ses commandements, oui, si vous pouviez avoir pour rois des hommes qui feraient ce que mon père bBenjamin a fait pour ce peuple — je vous dis que si cela pouvait toujours être le cas, alors il serait opportun que vous ayez toujours des rois pour vous gouverner.

 14 Et j’ai moi-même travaillé de tout le pouvoir et de toutes les facultés que je possédais pour vous enseigner les commandements de Dieu et pour établir la paix dans tout le pays, afin qu’il n’y ait plus de guerres ni de querelles, ni de vol, ni de pillage, ni de meurtre, ni aucune sorte d’iniquité;

 15 et quiconque a commis l’iniquité, je l’ai apuni selon le crime qu’il a commis, selon la loi qui nous a été donnée par nos pères.

 16 Maintenant, je vous le dis: parce que tous les hommes ne sont pas justes, il n’est pas opportun que vous ayez un roi ou des rois pour vous gouverner.

 17 Car voici, quelle ainiquité un seul roi bméchant ne fait-il pas commettre, oui, et quelle grande destruction!

 18 Oui, souvenez-vous du roi Noé, de sa améchanceté et de ses abominations, et aussi de la méchanceté et des abominations de son peuple. Voyez quelle grande destruction s’est abattue sur eux, et aussi, à cause de leurs iniquités, ils ont été réduits en bservitude.

 19 Et s’il n’y avait pas eu l’interposition de leur Créateur à la sagesse parfaite, et cela à cause de leur repentir sincère, ils seraient demeurés dans la servitude jusqu’à maintenant.

 20 Mais voici, il les a délivrés, parce qu’ils se sont ahumiliés devant lui; et parce qu’ils l’ont bimploré avec ferveur, il les a délivrés de la servitude; et c’est ainsi que le Seigneur agit avec son pouvoir, dans tous les cas, parmi les enfants des hommes, étendant le bras de la cmiséricorde vers ceux qui placent leur dconfiance en lui.

 21 Et maintenant voici, je vous le dis, vous ne pouvez détrôner un roi inique, si ce n’est par beaucoup de querelles et par l’effusion de beaucoup de sang.

 22 Car voici, il a ses aamis dans l’iniquité, et il maintient ses gardes autour de lui; et il met en lambeaux les lois de ceux qui ont régné dans la justice avant lui; et il foule sous ses pieds les commandements de Dieu;

 23 et il décrète des lois, et les envoie parmi son peuple, oui, des lois à la manière de sa propre améchanceté; et tous ceux qui n’obéissent pas à ses lois, il les fait périr; et tous ceux qui se rebellent contre lui, il leur envoie ses armées pour qu’elles leur fassent la guerre, et s’il le peut, il les détruit; et c’est ainsi qu’un roi injuste pervertit les voies de toute justice.

 24 Et maintenant, voici, je vous le dis, il ne convient pas que de telles abominations s’abattent sur vous.

 25 C’est pourquoi, choisissez-vous, par la voix de ce peuple, des juges, afin d’être jugés selon les lois qui vous ont été données par nos pères, qui sont correctes, et qui leur ont été données par la main du Seigneur.

 26 Or, il n’arrive pas souvent que la voix du peuple désire quelque chose de contraire à ce qui est juste; mais il arrive souvent que la plus petite partie du peuple désire ce qui n’est pas juste; c’est pourquoi, vous observerez cela et vous en ferez votre loi: faire vos affaires par la voix du peuple.

 27 Et asi le temps vient où la voix du peuple choisit l’iniquité, c’est à ce moment-là que les jugements de Dieu s’abattront sur vous; oui, c’est à ce moment-là qu’il interviendra contre vous par une grande destruction, comme il est intervenu jusqu’à présent dans ce pays.

 28 Et maintenant, si vous avez des juges, et qu’ils ne vous jugent pas selon la loi qui a été donnée, vous pouvez les faire juger par un juge supérieur.

 29 Si vos juges supérieurs ne jugent pas selon des jugements justes, vous ferez rassembler un petit nombre de vos juges inférieurs, et ils jugeront vos juges supérieurs, selon la voix du peuple.

 30 Et je vous commande de faire ces choses dans la crainte du Seigneur; et je vous commande de faire ces choses et de ne pas avoir de roi, afin que, si ce peuple commet des péchés et des iniquités, ils retombent sur sa tête.

 31 Car voici, je vous le dis, les péchés de beaucoup de gens ont été causés par les iniquités de leurs rois; c’est pourquoi, leurs iniquités retombent sur la tête de leurs rois.

 32 Et maintenant, je désire que cette ainégalité ne soit plus dans ce pays, en particulier parmi ce peuple, qui est le mien; mais je désire que ce pays soit un pays de bliberté, et que ctout homme jouisse de la même manière de ses droits et de ses libertés, tant que le Seigneur juge bon que nous vivions et héritions le pays, oui, tant qu’il reste quelqu’un de notre postérité sur la surface du pays.

 33 Et le roi Mosiah leur écrivit encore beaucoup d’autres choses, leur dévoilant toutes les épreuves et toutes les préoccupations d’un roi juste, oui, toutes les peines que se donne son âme pour son peuple, et aussi tous les murmures du peuple à son roi; et il leur expliqua tout cela.

 34 Et il leur dit que ces choses ne devaient pas être; mais que le fardeau devait tomber sur tout le peuple, afin que chaque homme supportât sa part.

 35 Et il leur dévoila aussi tous les désavantages dont ils souffriraient en laissant un roi injuste les gouverner;

 36 oui, toutes ses iniquités et toutes ses abominations, et toutes les guerres, et les querelles, et l’effusion de sang, et le vol, et le pillage, et la perpétration de fornication, et toutes sortes d’iniquités qui ne peuvent être énumérées, leur disant que ces choses ne devaient pas être, qu’elles étaient expressément contraires aux commandements de Dieu.

 37 Et alors, il arriva que lorsque le roi Mosiah eut envoyé ces choses parmi le peuple, celui-ci fut convaincu de la véracité de ses paroles.

 38 C’est pourquoi, il abandonna son désir d’avoir un roi et devint extrêmement anxieux de donner à tout homme une chance égale dans tout le pays; oui, et chaque homme se dit disposé à répondre de ses propres péchés.

 39 C’est pourquoi, il arriva qu’ils s’assemblèrent en groupes dans tout le pays, pour donner leur voix concernant ceux qui seraient leurs juges, pour les juger selon la aloi qui leur avait été donnée; et ils se réjouirent extrêmement à cause de la bliberté qui leur avait été accordée.

 40 Et ils devinrent forts dans l’amour envers Mosiah; oui, ils l’estimaient plus que n’importe quel autre homme; car ils ne le considéraient pas comme un tyran qui cherchait le gain, oui, le lucre qui corrompt l’âme; car il ne leur avait pas extorqué de richesses, ni n’avait mis ses délices dans l’effusion du sang; mais il avait fait régner la apaix dans le pays, et il avait accordé à son peuple d’être délivré de toute espèce de servitude; c’est pourquoi, ils l’estimaient, oui, à l’extrême, au-delà de toute mesure.

 41 Et il arriva qu’ils désignèrent des ajuges pour les gouverner, ou pour les juger selon la loi; et cela, ils le firent dans tout le pays.

 42 Et il arriva qu’Alma fut désigné pour être le premier grand juge, étant aussi le grand prêtre, son père lui ayant conféré l’office et lui ayant donné la charge de toutes les affaires de l’Église.

 43 Et alors, il arriva qu’Alma amarcha dans les voies du Seigneur, et il garda ses commandements, et il jugea par des jugements justes; et il y eut une paix continuelle dans le pays.

 44 Et ainsi commença le règne des juges dans tout le pays de Zarahemla, parmi tout le peuple qui était appelé les Néphites; et Alma fut le premier grand juge.

 45 Et alors, il arriva que son père mourut, âgé de quatre-vingt-deux ans, ayant vécu pour accomplir les commandements de Dieu.

 46 Et il arriva que Mosiah mourut aussi, dans la trente-troisième année de son règne, à asoixante-trois ans; ce qui faisait en tout cinq cent et neuf ans depuis le moment où Léhi avait quitté Jérusalem.

 47 Et ainsi finit le règne des rois sur le peuple de Néphi; et ainsi finirent les jours d’Alma, qui fut le fondateur de leur Église.