Omni, Amaron, Chémish, Abinadom et Amaléki gardent, tour à tour, les annales — Mosiah découvre le peuple de Zarahemla, qui vint de Jérusalem du temps de Sédécias — Mosiah devient son roi — Les descendants de Mulek à Zarahemla avaient découvert Coriantumr, dernier des Jarédites — Le roi Benjamin succède à Mosiah — Les hommes doivent faire offrande de leur âme au Christ. Vers 323–130 av. J.-C.

 Voici, il arriva que moi, Omni, ayant reçu de mon père, Jarom, le commandement d’écrire quelque peu sur ces plaques pour préserver notre généalogie —

 C’est pourquoi, je voudrais que vous sachiez que, pendant ma vie, j’ai beaucoup combattu par l’épée pour empêcher mon peuple, les Néphites, de tomber entre les mains de ses ennemis, les Lamanites. Mais voici, je suis personnellement un méchant homme, et je n’ai pas gardé les prescriptions et les commandements du Seigneur comme j’aurais dû le faire.

 Et il arriva que deux cent soixante-seize ans étaient passés, et nous avions eu beaucoup de périodes de paix; et nous avions eu beaucoup de périodes de grandes guerres et de grandes effusions de sang. Oui, en bref, deux cent quatre-vingt-deux ans étaient passés, et j’avais gardé ces plaques selon les acommandements de mes pères; et je les ai confiées à mon fils Amaron. Et je finis.

 Et maintenant, moi, Amaron, j’écris les choses que j’écris, qui sont peu nombreuses, dans le livre de mon père.

 Voici, il arriva que trois cent vingt ans étaient passés, et la partie la plus méchante des Néphites fut adétruite.

 Car le Seigneur ne voulut pas souffrir, après les avoir fait sortir du pays de Jérusalem et les avoir gardés et empêchés de tomber entre les mains de leurs ennemis, oui, il ne voulut pas souffrir que les paroles qu’il avait dites à nos pères ne fussent pas confirmées, celles qui disaient: Si vous ne gardez pas mes commandements, vous ne prospérerez pas dans le pays.

 C’est pourquoi, le Seigneur les châtia par un grand jugement; néanmoins, il épargna les justes pour qu’ils ne périssent pas, mais les délivra des mains de leurs ennemis.

 Et il arriva que je remis les plaques à mon frère Chémish.

 Maintenant, moi, Chémish, j’écris le peu de choses que j’écris dans le même livre, avec mon frère; car voici, j’ai vu que la dernière chose qu’il a écrite, il l’a écrite de sa propre main; et il l’a écrite le jour où il me les a remises. Et c’est de cette manière que nous tenons les annales, car c’est selon les commandements de nos pères. Et je finis.

 10 Voici, moi, Abinadom, je suis le fils de Chémish. Voici, il arriva que je vis beaucoup de guerres et de querelles entre mon peuple, les Néphites, et les Lamanites; et moi, de ma propre épée, j’ai ôté la vie à beaucoup de Lamanites en défendant mes frères.

 11 Et voici, les annales de ce peuple sont gravées sur des plaques qui sont détenues par les rois, selon les générations; et je n’ai connaissance d’aucune révélation, sauf de ce qui a été écrit, ni d’aucune prophétie; c’est pourquoi, ce qui est écrit suffit. Et je finis.

 12 Voici, je suis Amaléki, fils d’Abinadom. Voici, je vais vous parler quelque peu de Mosiah, qui fut proclamé roi sur le pays de Zarahemla; car voici, averti par le Seigneur qu’il devait s’enfuir du pays de aNéphi, et que tous ceux qui voulaient écouter la voix du Seigneur devaient aussi bquitter le pays avec lui, et entrer dans le désert —

 13 il arriva qu’il fit ce que le Seigneur lui avait commandé. Et ils quittèrent le pays et entrèrent dans le désert, tous ceux qui voulaient écouter la voix du Seigneur; et ils furent conduits par beaucoup de prédications et de prophéties. Et ils furent continuellement avertis par la parole de Dieu; et ils furent conduits par la puissance de son bras à travers le désert, jusqu’au moment où ils descendirent au pays qui est appelé le pays de Zarahemla.

 14 Et ils découvrirent un peuple qui était appelé le peuple de Zarahemla. Or, il y eut une grande allégresse parmi le peuple de aZarahemla; et Zarahemla aussi fut dans une allégresse extrême, parce que le Seigneur avait envoyé le peuple de Mosiah avec les bplaques d’airain qui contenaient les annales des Juifs.

 15 Voici, il arriva que Mosiah découvrit que le apeuple de Zarahemla était sorti de Jérusalem à l’époque où bSédécias, roi de Juda, fut emmené captif à Babylone.

 16 Et ils voyagèrent dans le désert, et furent amenés par la main du Seigneur de l’autre côté des grandes eaux, au pays où Mosiah les découvrit; et ils y demeuraient depuis ce temps-là.

 17 Et au moment où Mosiah les découvrit, ils étaient devenus extrêmement nombreux. Néanmoins, ils avaient eu beaucoup de guerres et de graves querelles, et étaient tombés de temps en temps par l’épée; et leur langue s’était corrompue; et ils n’avaient pas apporté ad’annales avec eux; et ils niaient l’existence de leur Créateur; et ni Mosiah, ni le peuple de Mosiah ne pouvaient les comprendre.

 18 Mais il arriva que Mosiah leur fit enseigner sa langue. Et il arriva que lorsque la langue de Mosiah leur eut été enseignée, Zarahemla donna la généalogie de ses pères, selon sa mémoire; et elle est écrite, mais pas sur ces plaques-ci.

 19 Et il arriva que les peuples de Zarahemla et de Mosiah as’unirent; et bMosiah fut désigné pour être leur roi.

 20 Et il arriva, du temps de Mosiah, qu’une grande pierre portant des inscriptions gravées lui fut apportée; et il ainterpréta les inscriptions gravées par le don et le pouvoir de Dieu.

 21 Et elles racontaient l’histoire d’un certain aCoriantumr et de ceux de son peuple qui avaient été tués. Coriantumr fut découvert par le peuple de Zarahemla; et il demeura avec lui pendant neuf lunes.

 22 Elles disaient aussi quelques mots concernant ses pères. Et ses premiers parents vinrent de la atour, à l’époque où le Seigneur bconfondit la langue du peuple; et la sévérité du Seigneur tomba sur eux selon ses jugements, qui sont justes; et leurs cossements jonchaient le pays situé du côté du nord.

 23 Voici, moi, Amaléki, je suis né du temps de Mosiah; et j’ai vécu assez longtemps pour voir sa mort; et aBenjamin, son fils, règne à sa place.

 24 Et voici, j’ai vu, du temps du roi Benjamin, une grande guerre et une grande effusion de sang entre les Néphites et les Lamanites. Mais voici, les Néphites prirent fortement l’avantage sur eux; oui, de telle sorte que le roi Benjamin les chassa du pays de Zarahemla.

 25 Et il arriva que je commençai à être vieux; et, n’ayant pas de postérité, et sachant que le roi aBenjamin est un homme juste devant le Seigneur, c’est pourquoi, je lui bremettrai ces plaques, exhortant tous les hommes à venir à Dieu, le Saint d’Israël, et à croire aux prophéties, et aux révélations, et au ministère d’anges, et au don de parler en langues, et au don d’interprétation des langues, et à tout ce qui est cbon; car il n’est rien de bon qui ne vienne du Seigneur; et ce qui est mauvais vient du diable.

 26 Et maintenant, mes frères bien-aimés, je voudrais que vous aveniez au Christ, qui est le Saint d’Israël, et preniez part à son salut et au pouvoir de sa rédemption. Oui, venez à lui, et boffrez-lui votre âme tout entière en coffrande, et continuez dans le djeûne et la prière, et persévérez jusqu’à la fin; et, comme le Seigneur vit, vous serez sauvés.

 27 Et maintenant, je voudrais parler quelque peu d’un certain nombre d’hommes qui montèrent dans le désert pour retourner au pays de Néphi; car il y en avait un grand nombre qui désiraient posséder le pays de leur héritage.

 28 C’est pourquoi, ils montèrent dans le désert. Et leur chef étant un homme fort et puissant, et un homme au cou roide, c’est pourquoi, il provoqua une querelle parmi eux; et ils furent tous atués dans le désert, sauf cinquante, et ils revinrent au pays de Zarahemla.

 29 Et il arriva qu’ils en prirent aussi d’autres en nombre considérable, et entreprirent de nouveau leur voyage dans le désert.

 30 Et moi, Amaléki, j’avais un frère qui alla aussi avec eux; et depuis lors, je ne sais plus rien d’eux. Et je suis sur le point de me coucher dans la tombe; et aces plaques sont pleines. Et je finis de parler.