Imprimer
Transmettre

Les Doctrine et Alliances

Section 113

Réponses données en mars 1838 à Far West (Missouri) ou dans les environs par Joseph Smith, le prophète, à certaines questions relatives aux écrits d’Ésaïe.

1–6, Qui sont le tronc d’Isaï, le rameau qui en sort et le rejeton d’Isaï. 7–10, Les restes dispersés de Sion ont droit à la prêtrise et sont appelés à revenir au Seigneur.

1 Qui est le tronc ad’Isaï dont il est question aux versets 1, 2, 3, 4 et 5 du chapitre 11 d’Ésaïe ?

2 En vérité, ainsi dit le Seigneur : c’est le Christ.

3 Qu’est-ce que le rameau dont il est question au premier verset du chapitre 11 d’Ésaïe, qui doit sortir du tronc d’Isaï ?

4 Voici, ainsi dit le Seigneur : C’est un serviteur entre les mains du Christ qui est en partie descendant d’Isaï aussi bien que ad’Éphraïm, ou de la maison de Joseph, sur lequel repose un grand bpouvoir.

5 Qu’est-ce que la Racine d’Isaï dont il est question au verset 10 du chapitre 11 ?

6 Voici, ainsi dit le Seigneur : c’est un descendant d’Isaï, aussi bien que de Joseph, à qui appartiennent de droit la prêtrise et les aclefs du royaume, pour être une bbannière, et pour le crassemblement de mon peuple dans les derniers jours.

7 Questions par Elias Higbee : Que veut dire le commandement donné dans Ésaïe, chapitre 52, verset 1, qui dit : Revêts-toi de ta force, Sion ; et à quel peuple Ésaïe faisait-il allusion ?

8 Il faisait allusion à ceux que Dieu appellerait dans les derniers jours, qui détiendraient le pouvoir de la prêtrise pour ramener aSion, et la rédemption d’Israël ; et se revêtir de sa bforce, c’est se revêtir de l’autorité de la prêtrise, à laquelle, elle, Sion, a cdroit par lignage, et aussi retourner à ce pouvoir qu’elle avait perdu.

9 Que faut-il entendre par Sion détachant les liens de son cou ; verset 2 ?

10 Il faut entendre que les restes adispersés sont exhortés à bretourner au Seigneur de qui ils sont tombés ; et le Seigneur promet que s’ils le font, il leur parlera, ou leur donnera la révélation. Voyez les versets 6, 7 et 8. Les liens de son cou sont les malédictions que Dieu a jetées sur elle, ou sur les restes d’Israël dans leur dispersion parmi les Gentils.