Section 127

Épître de Joseph Smith, le prophète, aux saints des derniers jours de Nauvoo (Illinois), contenant des directives sur le baptême pour les morts, datée de Nauvoo, 1er septembre 1842 (History of the Church, vol. 5, pp. 142–144).

1–4, Joseph Smith se glorifie des persécutions et des tribulations. 5–12, Des annales doivent être tenues à propos des baptêmes pour les morts.

 Étant donné que le Seigneur m’a révélé que mes ennemis, tant au Missouri que dans cet État, étaient de nouveau à ma poursuite, et étant donné qu’ils me poursuivent sans araison, sans la moindre ombre ou apparence de justice et de droit avec eux dans les poursuites qu’ils intentent contre moi; et étant donné que leurs prétentions sont toutes basées sur des mensonges de la plus noire espèce, j’ai pensé qu’il était opportun et sage pour moi de quitter ce lieu pour un peu de temps, pour ma sécurité et pour la sécurité de ce peuple. Je voudrais dire à tous ceux avec qui je suis en relations d’affaires, que j’ai laissé mes intérêts entre les mains d’agents et de greffiers qui traiteront toutes les affaires d’une manière prompte et convenable et veilleront à régler toutes mes dettes en temps voulu par des liquidations de biens ou autrement, selon que le cas l’exige, ou que les circonstances le permettent. Lorsque j’apprendrai que l’orage est tout à fait passé, je reviendrai auprès de vous.

 Pour ce qui est des apérils que je suis appelé à traverser, ils ne semblent être pour moi qu’une petite chose, puisque bl’envie et la colère de l’homme ont été mon sort ordinaire tous les jours de ma vie. La raison de tout cela est un mystère, si ce n’est que j’ai été cordonné dès avant la fondation du monde à quelque fin bonne ou mauvaise, comme vous voudrez appeler cela. Jugez par vous-mêmes. Dieu connaît toutes ces choses, qu’elles soient bonnes ou mauvaises. Mais néanmoins, je suis habitué à nager en eau profonde. Tout cela est devenu une seconde nature pour moi, et, comme Paul, j’ai envie de me glorifier des dtribulations, car, jusqu’à ce jour, le Dieu de mes pères m’a délivré de toutes et m’en délivrera dorénavant, car voici, je triompherai de tous mes ennemis, car le Seigneur Dieu l’a dit.

 C’est pourquoi, que tous les saints soient dans l’allégresse et se réjouissent à l’extrême, car le aDieu d’Israël est leur Dieu, et il infligera une juste rétribution sur la tête de tous leurs oppresseurs.

 Et de plus, en vérité, ainsi dit le Seigneur: Que l’œuvre de mon atemple et toutes les œuvres que je vous ai assignées soient poursuivies et ne cessent pas. Redoublez de bdiligence, de persévérance, de patience et d’œuvres, et vous ne perdrez en aucune façon votre récompense, dit le Seigneur des armées, et s’ils vous cpersécutent, c’est ainsi qu’ils ont persécuté les prophètes et les justes qui étaient avant vous. Il y a, pour tout cela, une récompense au ciel.

 Et de plus, je vous donne une parole à propos du abaptême pour vos bmorts.

 En vérité, ainsi vous dit le Seigneur concernant vos morts: Lorsque l’un d’entre vous est abaptisé pour ses morts, qu’il y ait un bgreffier et qu’il soit témoin oculaire de vos baptêmes; qu’il entende de ses oreilles afin de témoigner avec certitude, dit le Seigneur,

 afin que tout ce que vous inscrirez soit ainscrit dans les cieux, que tout ce que vous blierez sur la terre soit lié dans les cieux, que tout ce que vous délierez sur la terre soit délié dans les cieux.

 Car je suis sur le point de arétablir de nombreuses choses sur la terre concernant la bprêtrise, dit le Seigneur des armées.

 Et de plus, que tous les aregistres soient tenus en ordre, afin qu’ils soient placés dans les archives de mon saint temple pour être gardés en mémoire de génération en génération, dit le Seigneur des armées.

 10 Je dirai à tous les saints que j’aurais désiré de tout mon cœur leur parler, le prochain sabbat, du haut de la chaire sur le sujet du baptême pour les morts. Mais étant donné qu’il n’est pas en mon pouvoir de le faire, j’écrirai de temps en temps la parole du Seigneur à ce sujet et vous l’enverrai par la poste avec beaucoup d’autres choses.

 11 Je termine ma lettre pour le moment par manque de temps, car l’ennemi est en alerte, et, comme le Sauveur l’a dit, le aprince de ce monde vient, mais il n’a rien en moi.

 12 Voici, je prie Dieu que vous soyez tous sauvés et je signe comme votre serviteur dans le Seigneur, prophète et avoyant de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

 

Joseph Smith