Section 130

Enseignements donnés le 2 avril 1843 par Joseph Smith, le prophète, à Ramus (Illinois) (History of the Church, vol. 5, pp. 323–325).

1–3, Le Père et le Fils peuvent apparaître personnellement aux hommes. 4–7, Les anges résident sur une sphère céleste. 8–9, La terre céleste sera un grand urim et thummim. 10–11, Une pierre blanche est donnée à tous ceux qui entrent dans le monde céleste. 12–17, Le moment de la seconde venue n’est pas révélé au prophète. 18–19, L’intelligence acquise dans cette vie se lève avec nous dans la résurrection. 20–21, Toutes les bénédictions viennent par l’obéissance à la loi. 22–23, Le Père et le Fils ont un corps de chair et d’os.

 Lorsque le Sauveur aapparaîtra, nous le verrons tel qu’il est. Nous verrons qu’il est un bhomme comme nous.

 Et cette même sociabilité qui existe parmi nous ici existera parmi nous là-bas, seulement elle sera accompagnée de gloire aéternelle, gloire dont nous ne bénéficions pas maintenant.

 Jean 14:23. L’apparition du aPère et du bFils dans ce verset est une capparition personnelle; l’idée que le Père et le Fils ddemeurent dans le cœur de l’homme est une vieille notion de la tradition chrétienne et est fausse.

 En réponse à la question: le calcul du atemps de Dieu, du temps de l’ange, du temps du prophète et du temps de l’homme ne dépend-il pas de la planète sur laquelle ils résident?

 Je réponds: oui. Mais aucun aange ne s’occupe de cette terre en dehors de ceux qui y appartiennent ou qui y ont appartenu.

 Les anges ne résident pas sur une planète comme cette terre,

 mais ils résident en la présence de Dieu, sur un globe semblable à une amer de verre et de bfeu, où tout ce qui est pour leur gloire, le passé, le présent et le futur, est manifesté, et est continuellement devant le Seigneur.

 Le lieu où Dieu réside est un grand aurim et thummim.

 Cette aterre, dans son état sanctifié et immortel, sera rendue semblable à du cristal et sera, pour ceux qui l’habiteront, un urim et un thummim, grâce à quoi tout ce qui a trait à un royaume inférieur, ou à tous les royaumes d’un ordre inférieur, sera manifesté à ceux qui demeurent sur cette terre; et celle-ci appartiendra au Christ.

 10 Alors la pierre blanche mentionnée dans Apocalypse 2:17 deviendra pour chaque personne qui en recevra une un urim et un thummim par lesquels les choses qui ont trait aux royaumes d’un ordre supérieur seront révélées;

 11 Et à chacun de ceux qui entrent dans le royaume céleste est donnée une pierre ablanche sur laquelle est écrit un nouveau bnom que nul ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. Le nouveau nom est le mot-clef.

 12 Je prophétise, au nom du Seigneur Dieu, que le début des adifficultés qui causeront beaucoup d’effusion de sang avant la venue du Fils de l’Homme se situera en bCaroline du Sud.

 13 Elles naîtront probablement de la question des esclaves. C’est là ce qu’une voix m’a déclaré tandis que je priais avec ferveur à ce sujet, le 25 décembre 1832.

 14 Un jour, je priais avec une grande ferveur pour connaître le temps de la avenue du Fils de l’Homme, lorsque j’entendis une voix répéter ce qui suit:

 15 Joseph, mon fils, si tu vis jusqu’à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, tu verras la face du Fils de l’Homme; c’est pourquoi, que cela suffise, et ne m’importune plus à ce sujet.

 16 Je fus laissé ainsi, incapable de décider si cette venue avait rapport au commencement du millénium ou à une apparition préalable, ou si je mourrais et verrais ainsi sa face.

 17 Je crois que la venue du Fils de l’Homme ne se produira pas avant ce temps-là.

 18 Quel que soit le degré ad’intelligence que nous atteignions dans cette vie, il se lèvera avec nous dans la brésurrection.

 19 Et si, par sa adiligence et son bobéissance, une personne acquiert dans cette vie plus de cconnaissance et d’intelligence qu’une autre, elle en sera davantagée d’autant dans le monde à venir.

 20 Il y a une aloi, irrévocablement décrétée dans les cieux bavant la fondation de ce monde, sur laquelle reposent toutes les cbénédictions;

 21 Et lorsque nous obtenons une bénédiction quelconque de Dieu, c’est par l’obéissance à cette loi sur laquelle elle repose.

 22 Le aPère a un bcorps de chair et d’os aussi tangible que celui de l’homme, le Fils aussi; mais le cSaint-Esprit n’a pas de corps de chair et d’os, c’est un personnage d’esprit. S’il n’en était pas ainsi, le Saint-Esprit ne pourrait demeurer en nous.

 23 Un homme peut recevoir le aSaint-Esprit, et celui-ci peut descendre sur lui et ne pas demeurer avec lui.