Section 138

Vision donnée le 3 octobre 1918 au président Joseph F. Smith à Salt Lake City (Utah). Lors de son discours d’ouverture à la 89ème conférence générale d’octobre de l’Église, le 4 octobre 1918, le président Smith déclara avoir reçu plusieurs communications divines pendant les mois précédents. L’une de celles-ci, concernant la visite du Sauveur aux esprits des morts pendant que son corps était au tombeau, il l’avait reçue la veille. Elle fut mise par écrit immédiatement après la fin de la conférence; le 31 octobre 1918, elle fut proposée aux conseillers dans la Première Présidence, au Conseil des Douze et au patriarche et fut acceptée par eux à l’unanimité.

1–10, Le président Joseph F. Smith médite les écrits de Pierre et la visite de notre Seigneur dans le monde des esprits. 11–24, Il voit les justes décédés assemblés au paradis et le ministère du Christ parmi eux. 25–37, Il voit comment la prédication de l’Évangile fut organisée parmi les esprits. 38–52, Il voit, dans le monde des esprits, Adam, Ève et beaucoup de saints prophètes qui considéraient leur état d’esprits avant la résurrection comme une servitude. 53–60, Les justes décédés de notre époque continuent leurs travaux dans le monde des esprits.

 Le 3 octobre de l’an mil neuf cent dix-huit, j’étais dans ma chambre à améditer sur les Écritures.

 Je réfléchissais au grand sacrifice aexpiatoire que le Fils de Dieu avait fait pour bracheter le monde,

 et au grand et merveilleux aamour manifesté par le Père et le Fils dans la venue du bRédempteur dans le monde,

 afin que l’humanité fût sauvée grâce à son aexpiation et par bl’obéissance aux principes de l’Évangile.

 Tandis que j’étais ainsi occupé, mon esprit revint à ce que l’apôtre Pierre avait écrit aux saints aprimitifs dispersés dans le bPont, la Galatie, la Cappadoce et en d’autres parties de l’Asie où l’Évangile avait été prêché après la crucifixion du Seigneur.

 J’ouvris la Bible et lus les troisième et quatrième chapitres de la première épître de Pierre et, tandis que je lisais, je fus profondément impressionné, plus que je ne l’avais jamais été auparavant, par les passages suivants:

 «Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit,

 «dans lequel aussi, il est aussi allé prêcher aux esprits en aprison,

 «qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire huit, furent sauvées à travers l’eau» (1 Pi 3:18–20).

 10 «Car l’Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l’Esprit» (1 Pi 4:6).

 11 Tandis que je méditais sur ces choses qui étaient aécrites, les byeux de mon intelligence s’ouvrirent, l’Esprit du Seigneur creposa sur moi, et je vis les multitudes des dmorts, petits et grands.

 12 En un seul lieu était rassemblée une foule innombrable d’esprits des ajustes qui avaient été bfidèles au témoignage de Jésus tandis qu’ils vivaient ici-bas,

 13 et qui avaient offert un asacrifice à la similitude du grand sacrifice du Fils de Dieu et avaient bsubi des tribulations au nom de leur Rédempteur.

 14 Tous ceux-là avaient quitté cette vie, fermes dans al’espérance d’une glorieuse brésurrection par la cgrâce de Dieu le dPère et de son eFils unique, Jésus-Christ.

 15 Je vis qu’ils étaient remplis de ajoie et d’allégresse et se réjouissaient ensemble parce que le jour de leur délivrance était proche.

 16 Ils étaient assemblés, attendant l’avènement du Fils de Dieu dans le monde des aesprits pour annoncer leur rédemption des bliens de la mort.

 17 Leur corps endormi et en poussière allait être arendu à sa forme parfaite, chaque bos à son os, et les tendons et la chair sur eux, cl’esprit et le corps devant être unis pour ne plus jamais être divisés, pour qu’ils reçussent une plénitude de djoie.

 18 Tandis que cette vaste multitude attendait et conversait, se réjouissant de l’heure où elle serait délivrée des chaînes de la mort, le Fils de Dieu apparut, proclamant la aliberté aux captifs qui avaient été fidèles,

 19 et là il leur aprêcha bl’Évangile éternel, la doctrine que l’humanité ressusciterait et serait rachetée de la cchute et des péchés personnels à condition de se drepentir.

 20 Mais il n’alla pas auprès des améchants, et sa voix ne s’éleva pas parmi les impies et les impénitents, qui s’étaient bsouillés tandis qu’ils étaient dans la chair;

 21 et les rebelles, qui rejetèrent les témoignages et les avertissements des anciens prophètes, ne virent pas non plus sa présence ni ne contemplèrent son visage.

 22 Là où ceux-ci se trouvaient régnaient les aténèbres, mais parmi les justes il y avait la bpaix,

 23 et les saints se réjouissaient de leur arédemption, fléchissaient le bgenou et reconnaissaient le Fils de Dieu comme leur Rédempteur et leur Libérateur de la mort et des cchaînes de l’enfer.

 24 Leur visage brillait, et le arayonnement qui se dégageait de la présence du Seigneur reposait sur eux, et ils bchantaient des louanges à son saint nom.

 25 J’étais étonné, car je savais que le Sauveur avait passé environ trois ans dans son ministère chez les Juifs et ceux de la maison d’Israël à s’efforcer de leur enseigner l’Évangile éternel et de les appeler au repentir;

 26 et cependant, malgré ses œuvres merveilleuses et ses miracles, et le fait qu’il avait proclamé la vérité avec beaucoup de apuissance et d’autorité, il n’y en avait que peu qui avaient écouté sa voix, s’étaient réjouis de sa présence et avaient reçu le salut de ses mains.

 27 Mais son ministère parmi ceux qui étaient morts se limitait au abref intervalle entre la crucifixion et sa résurrection;

 28 et je m’étonnai des paroles de Pierre où il disait que le Fils de Dieu prêcha aux esprits en prison qui avaient désobéi autrefois, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, et me demandai comment il lui était possible de prêcher à ces esprits et d’accomplir en un temps aussi court le travail nécessaire parmi eux.

 29 Et tandis que je m’étonnais, mes yeux s’ouvrirent et mon intelligence fut avivifiée, et je vis que le Seigneur ne se rendait pas en personne, pour les instruire, parmi les méchants et ceux qui avaient désobéi, qui avaient rejeté la vérité:

 30 Mais voici, parmi les justes, il organisa ses forces et désigna des messagers revêtus de apouvoir et d’autorité, et les chargea d’aller porter la lumière de l’Évangile à ceux qui étaient dans les bténèbres, oui, à ctous les esprits des hommes. Et c’est ainsi que l’Évangile fut prêché aux morts.

 31 Et les messagers choisis allèrent annoncer le ajour de grâce du Seigneur et proclamer la bliberté aux captifs qui étaient liés, oui, à tous ceux qui se repentiraient de leurs péchés et recevraient l’Évangile.

 32 C’est ainsi que l’Évangile fut prêché à ceux qui étaient amorts dans leurs péchés, sans bconnaître la vérité, ou en transgression, ayant rejeté les prophètes.

 33 On leur enseigna la afoi en Dieu, le repentir du péché, le baptême par bprocuration pour la crémission des péchés, le ddon du Saint-Esprit par l’imposition des mains,

 34 et tous les autres principes de l’Évangile qu’ils avaient besoin de connaître pour se qualifier pour être ajugés selon les hommes quant à la chair, mais vivre selon Dieu quant à l’esprit.

 35 Et c’est ainsi qu’il fut révélé parmi les morts, petits et grands, injustes aussi bien que fidèles, que la rédemption avait été réalisée par le asacrifice du Fils de Dieu sur la bcroix.

 36 C’est ainsi qu’il fut révélé que notre Rédempteur passa son temps, pendant son séjour dans le monde des esprits, à instruire et à préparer les esprits fidèles des aprophètes qui avaient témoigné de lui dans la chair,

 37 afin qu’ils portassent le message de la rédemption à tous les morts auprès desquels il ne pouvait aller personnellement à cause de leur arébellion et de leur transgression, afin que, par le ministère de ses serviteurs, ils entendissent, eux aussi, ses paroles.

 38 Parmi les grands et les puissants qui étaient réunis dans cette vaste assemblée des justes, il y avait notre père aAdam, l’Ancien des jours et le père de tous,

 39 et notre glorieuse mère aÈve avec beaucoup de ses filles fidèles qui avaient vécu au cours des siècles et adoré le Dieu vrai et vivant,

 40 aAbel, le premier bmartyr, était là, ainsi que son frère cSeth, un des puissants, qui était à dl’image expresse de son père Adam,

 41 aNoé, qui annonça le déluge, bSem, l’éminent cgrand prêtre, dAbraham, le père des fidèles, eIsaac et fJacob, et Moïse, le grand glégislateur d’Israël,

 42 aÉsaïe, qui annonça par prophétie que le Rédempteur était oint pour panser ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux bcaptifs leur libération et aux cprisonniers leur élargissement, était là aussi.

 43 De plus, aÉzéchiel, qui eut la vision de la grande vallée bd’ossements desséchés qui allaient être revêtus de chair pour se relever dans la crésurrection des morts, âmes vivantes,

 44 aDaniel, qui vit à l’avance et prédit que le broyaume de Dieu serait établi dans les derniers jours pour ne plus jamais être détruit ni donné à un autre peuple,

 45 aÉlie, qui était avec Moïse sur la montagne de la bTransfiguration,

 46 aMalachie, le prophète qui témoigna de la venue bd’Élie — au sujet duquel Moroni parla aussi à Joseph Smith, le prophète, déclarant qu’il viendrait avant la venue du jour du Seigneur, cjour grand et redoutable — étaient là aussi.

 47 Le prophète Élie devait implanter dans le acœur des enfants les promesses faites à leurs pères,

 48 préfigurant la grande aœuvre qui se ferait dans les btemples du Seigneur, dans la cdispensation de la plénitude des temps, pour la rédemption des morts et le dscellement des enfants à leurs parents, de peur que la terre entière ne fût frappée de malédiction et totalement dévastée à sa venue.

 49 Tous ceux-là et bien d’autres, y compris les aprophètes qui demeuraient parmi les Néphites et témoignèrent de l’avènement du Fils de Dieu, se mêlaient à la vaste assemblée et attendaient leur délivrance,

 50 car les morts avaient considéré comme une aservitude la longue absence séparant leur besprit de leur corps.

 51 Ceux-là, le Seigneur les instruisit et leur donna le apouvoir de se lever, après sa résurrection d’entre les morts, pour entrer dans le royaume de son Père pour y être couronnés bd’immortalité et de vie céternelle,

 52 continuer dorénavant leurs labeurs comme le Seigneur l’avait promis et prendre part à toutes les abénédictions réservées à ceux qui l’aiment.

 53 Le prophète Joseph Smith et mon père Hyrum Smith, Brigham Young, John Taylor, Wilford Woodruff étaient aussi dans le monde des esprits, ainsi que d’autres esprits d’élite qui avaient été tenus en aréserve pour paraître dans la plénitude des temps, afin de contribuer à jeter les bfondements de la grande œuvre des derniers jours,

 54 y compris la construction des temples et l’accomplissement, dans ces temples, d’ordonnances pour la rédemption des amorts.

 55 Je vis qu’ils étaient aussi parmi les anobles et les grands qui avaient été bchoisis au commencement pour être des dirigeants dans l’Église de Dieu.

 56 Avant même de naître, ils avaient reçu, avec bien d’autres, leurs premières leçons dans le monde des esprits et avaient été apréparés pour paraître au temps fixé du Seigneur bpour travailler dans sa cvigne au salut de l’âme des hommes.

 57 Je vis que, quand ils quittent la vie mortelle, les aanciens fidèles de notre dispensation continuent leurs labeurs de prédication de l’Évangile de repentir et de rédemption par le sacrifice du Fils unique de Dieu, parmi ceux qui sont dans les bténèbres et dans la servitude du péché dans le vaste monde des esprits des morts.

 58 Les morts qui se repentent seront arachetés en obéissant aux bordonnances de la maison de Dieu.

 59 Et, lorsqu’ils auront payé le châtiment de leurs transgressions et auront été apurifiés, ils recevront une récompense selon leurs bœuvres, car ils sont héritiers du salut.

 60 C’est ainsi que la vision de la rédemption des morts me fut révélée, et je rends témoignage, et je sais que ce témoignage est avrai par la bénédiction de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ. J’ai dit. Amen.