Section 30

Révélation donnée en septembre 1830, par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, à David Whitmer, Peter Whitmer, fils, et John Whitmer, à Fayette (New York), après trois jours de conférence, à Fayette, mais avant que les anciens de l’Église ne se fussent séparés (History of the Church, vol. 1, pp. 115–116). Ce texte fut publié à l’origine sous forme de trois révélations. Le prophète les combina en une seule section pour l’édition de 1835 des Doctrine et Alliances.

1–4, David Whitmer est réprimandé pour n’avoir pas servi diligemment. 5–8, Peter Whitmer, fils, doit accompagner Oliver Cowdery pour une mission chez les Lamanites. 9–11, John Whitmer est appelé à prêcher l’Évangile.

 Voici, je te dis, aDavid, que tu as bcraint l’homme et que tu n’as pas eu cconfiance en moi pour avoir de la force, comme tu l’aurais dû.

 Mais ton esprit s’est préoccupé davantage des choses de la aterre que de mes choses à moi, ton Créateur, et du ministère auquel tu as été appelé, et tu n’as pas prêté attention à mon Esprit et à ceux qui étaient placés au-dessus de toi, mais tu t’es laissé persuader par ceux à qui je n’ai pas donné de commandements.

 C’est pourquoi, tu en es réduit à m’interroger toi-même et à améditer sur les choses que tu as reçues.

 Et ton foyer sera dans la maison de ton père, jusqu’à ce que je te donne d’autres commandements. Et tu t’occuperas du aministère dans l’Église, devant le monde et dans les régions alentour. Amen.

 Voici, je te dis, aPeter, que tu entreprendras ton bvoyage avec ton frère Oliver, car le cmoment est venu où il m’est opportun que tu ouvres la bouche pour annoncer mon Évangile; c’est pourquoi, ne crains pas, mais prête dattention aux paroles et aux conseils que ton frère te donnera.

 Et sois affligé dans toutes ses afflictions, élevant toujours le cœur vers moi en prière et avec foi, pour sa délivrance et la tienne, car je lui ai donné le pouvoir d’édifier mon aÉglise chez les bLamanites.

 Et je n’ai désigné personne pour le conseiller comme ason supérieur dans l’Église, concernant les affaires de l’Église, si ce n’est son frère Joseph Smith, fils.

 C’est pourquoi, prête attention à ces choses et sois diligent à garder mes commandements, et tu seras béni au point d’avoir la vie éternelle. Amen.

 Voici, je te dis, mon serviteur John, qu’à partir de maintenant, tu commenceras à aproclamer mon Évangile comme avec la bvoix d’une trompette.

 10 Et tu travailleras chez ton frère Philip Burroughs et dans la région alentour, oui, partout où tu pourras être entendu, jusqu’à ce que je te commande de t’en aller.

 11 Et dorénavant tu accompliras tout ton travail en Sion de toute ton âme; oui, tu ouvriras toujours la bouche pour ma cause sans acraindre ce que bl’homme peut faire, car je suis cavec toi. Amen.