Section 41

Révélation donnée à l’Église, le 4 février 1831, par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, à Kirtland (Ohio) (History of the Church, vol. 1, pp. 146–147). À cette époque, la branche de l’Église établie à Kirtland croissait rapidement en nombre. Dans sa préface à cette révélation, le prophète écrit: «[Les] membres … s’efforçaient de faire la volonté de Dieu, dans la mesure où ils la connaissaient, et cependant des idées étranges et de faux esprits s’étaient glissés parmi eux … [et] le Seigneur donna à l’Église ce qui suit» (History of the Church, vol. 1, pp. 146–476).

1–3, Les anciens gouverneront l’Église par l’esprit de révélation. 4–6, Les vrais disciples reçoivent et gardent la loi du Seigneur. 7–12, Edward Partridge est appelé comme évêque pour l’Église.

 Écoute et entends, ô mon peuple, dit le Seigneur et votre Dieu, toi que je mets mes délices à abénir de la plus grande de toutes les bénédictions, toi qui m’entends; et vous qui ne m’entendez pas, qui avez bprofessé mon nom, je vous cmaudirai de la plus pesante de toutes les malédictions.

 Écoutez, ô anciens de mon Église que j’ai appelés, voici, je vous donne le commandement de vous assembler pour vous amettre d’accord sur ma parole;

 et vous recevrez ma aloi, par la prière de votre foi, afin de savoir comment gouverner mon Église et avoir tout en ordre devant moi.

 Et je serai votre agouverneur lorsque je bviendrai. Voici, je viens rapidement, et vous veillerez à ce que ma loi soit gardée.

 Celui qui areçoit ma loi et bl’accomplit, celui-là est mon disciple. Celui qui dit qu’il la reçoit et ne l’accomplit pas, celui-là n’est pas mon disciple et sera cchassé de parmi vous.

 Car il ne convient pas que les choses qui appartiennent aux enfants du royaume soient données à ceux qui n’en sont pas dignes, ou aux achiens, ou que les bperles soient jetées devant les pourceaux.

 Et de plus, il convient que mon serviteur Joseph Smith, fils, se fasse construire une amaison dans laquelle il vivra et btraduira.

 De plus, il convient que, pour autant qu’il garde mes commandements, mon serviteur Sidney Rigdon vive comme bon lui semble.

 De plus, j’ai appelé mon serviteur aEdward Partridge, et je donne le commandement qu’il soit désigné par la voix de l’Église et ordonné bévêque de l’Église, qu’il laisse son commerce et cconsacre tout son temps aux travaux de l’Église.

 10 Pour veiller à toutes choses, selon que cela lui sera indiqué dans mes lois, le jour où je les donnerai.

 11 Et cela, parce que son cœur est pur devant moi, car il est semblable au aNathanaël d’autrefois, dans lequel il n’y avait point de bfraude.

 12 Ces paroles vous sont données et elles sont pures devant moi; c’est pourquoi prenez garde à la façon dont vous les observez, car, le jour du jugement, vous en répondrez sur votre âme. J’ai dit. Amen.