Section 7

Révélation donnée en avril 1829, à Joseph Smith, le prophète, et à Oliver Cowdery, à Harmony (Pennsylvanie), lorsqu’ils demandèrent, par l’intermédiaire de l’urim et du thummim, si Jean, le disciple bien-aimé, était demeuré dans la chair ou était mort. La révélation est la traduction des écrits faits sur parchemin par Jean et cachés par lui-même (History of the Church, vol. 1, pp. 35–36).

1–3, Jean le bien-aimé vivra jusqu’à ce que le Seigneur vienne. 4–8, Pierre, Jacques et Jean détiennent les clefs de l’Évangile.

 Et le Seigneur me dit: Jean, mon abien-aimé, que bdésires-tu? Car si tu demandes ce que tu désires, cela te sera accordé.

 Et je lui dis: Seigneur, donne-moi du pouvoir sur la amort, afin que je vive et t’amène des âmes.

 Et le Seigneur me dit: En vérité, en vérité, je te le dis, parce que tu désires cela, tu ademeureras jusqu’à ce que je vienne dans ma bgloire et tu cprophétiseras devant les nations, les familles, les langues et les peuples.

 Et c’est pour cette raison que le Seigneur dit à Pierre: Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe? Car il a désiré de moi de pouvoir m’amener des âmes, mais toi, tu as désiré pouvoir venir rapidement à moi dans mon aroyaume.

 Je te le dis, Pierre, c’était là un bon désir; mais mon bien-aimé a désiré pouvoir faire plus ou faire parmi les hommes une œuvre plus grande encore que ce qu’il avait fait auparavant.

 Oui, il a entrepris une œuvre plus grande; c’est pourquoi je le rendrai comme un feu flamboyant et je ferai de lui un ange chargé d’un aministère; il exercera un ministère en faveur de ceux qui demeurent sur la bterre, qui seront chéritiers du salut.

 Et je t’établirai pour le servir, lui et ton frère Jacques; et je vous donnerai, à tous les trois, ce pouvoir et les aclefs de ce ministère jusqu’à ce que je vienne.

 En vérité, je vous le dis, vous aurez tous deux selon vos désirs, car vous vous aréjouissez tous deux de ce que vous avez désiré.