Les Doctrine et Alliances

Section 101

Révélation donnée le 16 décembre 1833 à Joseph Smith, le prophète, à Kirtland (Ohio) (History of the Church, vol. 1, pp. 458–464). À cette époque, les saints qui s’étaient rassemblés au Missouri enduraient de grandes persécutions. Des émeutiers les avaient chassés de chez eux au comté de Jackson; et certains d’entre les saints avaient essayé de s’établir au comté de Van Buren, mais les persécutions les y avaient suivis. Le gros de l’Église se trouvait à ce moment-là au comté de Clay (Missouri). Les menaces de mort contre les membres de l’Église étaient nombreuses. Ils avaient perdu leurs meubles, leurs vêtements, leur bétail et d’autres biens personnels, et leurs récoltes avaient été en grande partie détruites.

1–8, Les saints sont châtiés et affligés à cause de leurs transgressions. 9–15, L’indignation du Seigneur s’abattra sur les nations, mais son peuple sera rassemblé et consolé. 16–21, Sion et ses pieux seront établis. 22–31, Nature de la vie pendant le millénium. 32–42, Les saints seront bénis et récompensés à ce moment-là. 43–62, Parabole du noble et des oliviers représente les difficultés et la rédemption finale de Sion. 63–75, Les saints doivent continuer à se rassembler. 76–80, Le Seigneur a établi la Constitution des États-Unis. 81–101, Les saints doivent importuner pour obtenir réparation des torts qu’on leur a faits, selon la parabole de la femme et du juge inique.

 En vérité, je te le dis, concernant tes frères qui ont été affligés, apersécutés et bchassés du pays de leur héritage:

 Moi, le Seigneur, j’ai souffert que les aafflictions qui les ont accablés s’abattent sur eux à cause de leurs btransgressions.

 Cependant, je les reconnaîtrai, et ils seront amiens le jour où je viendrai rassembler mes joyaux.

 C’est pourquoi, il faut qu’ils soient achâtiés et mis à l’épreuve comme bAbraham, qui reçut le commandement d’offrir son fils unique.

 Car tous ceux qui ne supportent pas le châtiment, mais me arenient, ne peuvent être bsanctifiés.

 Voici, je vous le dis, il y avait parmi eux des querelles, des adisputes, des benvies, des discordes et des désirs cvoluptueux et cupides. Ils ont donc souillé par ces choses leurs héritages.

 Ils étaient lents à aécouter la voix du Seigneur, leur Dieu; c’est pourquoi le Seigneur, leur Dieu, est lent à écouter leurs prières, à leur répondre le jour de leurs ennuis.

 Le jour de leur paix, ils ont pris mes instructions à la légère, mais le jour de leurs adifficultés, par nécessité, ils me bcherchent.

 En vérité, je te dis que, malgré leurs péchés, mes entrailles sont remplies de acompassion pour eux. Je ne les brejetterai pas complètement; et le jour de la ccolère, je me souviendrai de la miséricorde.

 10 J’ai juré, et le décret est sorti par un commandement que je t’ai donné précédemment, que je ferais tomber al’épée de mon indignation en faveur de mon peuple; et il en sera comme je l’ai dit.

 11 Mon indignation va bientôt se déverser sans mesure sur toutes les nations; et cela, je le ferai lorsque la coupe de leur iniquité sera apleine.

 12 Et ce jour-là, tous ceux qui seront trouvés sur la atour de garde, ou, en d’autres termes, tout mon Israël, seront sauvés.

 13 Et ceux qui ont été dispersés seront arassemblés.

 14 Et tous ceux qui ont été aaffligés seront consolés.

 15 Et tous ceux qui ont donné leur avie pour mon nom seront couronnés.

 16 C’est pourquoi, que votre cœur soit consolé au sujet de Sion, car toute chair est entre mes amains; soyez calmes et bsachez que je suis Dieu.

 17 aSion ne sera pas enlevée de sa place en dépit du fait que ses enfants sont dispersés.

 18 Ceux qui restent et ont le cœur pur retourneront et viendront à leurs ahéritages, eux et leurs enfants, avec des bchants de joie éternelle, pour cédifier les lieux désolés de Sion;

 19 et toutes ces choses afin que les prophètes soient accomplis.

 20 Et voici, il n’est pas d’autre alieu désigné que celui que j’ai désigné, et il n’y aura pas d’autre lieu désigné que celui que j’ai désigné pour l’œuvre de rassemblement de mes saints,

 21 jusqu’à ce que vienne le jour où l’on ne trouvera plus de place pour eux; alors, j’aurai d’autres lieux que je leur désignerai, et ils seront appelés apieux, pour la tente ou la force de Sion.

 22 Voici, ma volonté est que tous ceux qui invoquent mon nom et m’adorent conformément à mon Évangile éternel se arassemblent et se btiennent en des lieux saints,

 23 et se préparent pour la révélation qui va venir, lorsque le avoile qui couvre mon temple, dans mon tabernacle, qui cache la terre, sera enlevé et que toute chair à la fois me bverra,

 24 et où tout ce qui est acorruptible, tant dans l’homme que dans les bêtes des champs, les oiseaux des cieux ou les poissons de la mer, et qui demeure sur toute la surface de la terre, sera bconsumé,

 25 et où tout ce qui est corruptible dans l’élément embrasé se adissoudra et où toutes choses deviendront bnouvelles afin que ma connaissance et ma cgloire demeurent sur toute la terre.

 26 Ce jour-là, al’inimitié de l’homme et l’inimitié des bêtes, oui, l’inimitié de toute chair bcessera devant ma face.

 27 Ce jour-là, tout ce que l’homme demandera lui sera donné.

 28 Ce jour-là, aSatan n’aura plus le pouvoir de tenter personne.

 29 Et il n’y aura pas de atristesse, parce qu’il n’y aura pas de mort.

 30 Ce jour-là, le anourrisson ne mourra pas avant d’être vieux, et sa vie sera comme l’âge d’un arbre;

 31 et lorsqu’il mourra, il ne dormira pas, c’est-à-dire, dans la terre, mais sera achangé en un clin d’œil et sera benlevé, et son repos sera glorieux.

 32 Oui, en vérité, je vous le dis, ce ajour-là où le Seigneur viendra, il brévélera tout:

 33 Les choses qui sont passées et les choses qui sont acachées, que nul ne connaissait, les choses de la terre par lesquelles elle fut faite, leur dessein et leur fin —

 34 des choses extrêmement précieuses, des choses qui sont en haut, des choses qui sont en bas, des choses qui sont dans la terre, sur la terre et dans le ciel.

 35 Et tous ceux qui subissent des apersécutions pour mon nom et persévèrent avec foi, même s’ils sont appelés à donner leur vie à bcause de moi, prendront cependant part à toute cette gloire.

 36 C’est pourquoi, ne craignez pas, même pas la amort; car votre bjoie n’est pas pleine en ce monde, mais elle l’est en moi.

 37 C’est pourquoi, ne vous souciez pas du corps ni de la vie du corps, mais souciez-vous de al’âme et de la vie de l’âme.

 38 Et acherchez toujours la face du Seigneur, afin qu’avec bpatience vous puissiez posséder votre âme, et vous aurez la vie éternelle.

 39 Quand les hommes sont appelés à mon aÉvangile éternel et font une alliance éternelle, ils sont comptés comme le bsel de la terre et la saveur des hommes.

 40 Ils sont appelés à être la saveur des hommes; c’est pourquoi, si ce sel de la terre perd sa saveur, voici, il n’est dorénavant plus bon à rien qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les hommes.

 41 Voici, il y a là de la sagesse concernant les enfants de Sion, oui, beaucoup, mais pas tous; ils ont été trouvés transgresseurs, c’est pourquoi ils doivent être achâtiés.

 42 Celui qui as’élève sera abaissé, et celui qui bs’abaisse sera élevé.

 43 Et maintenant, je vais vous montrer une parabole, afin que vous connaissiez ma volonté concernant la rédemption de Sion.

 44 Un anoble avait une excellente parcelle de terre, et il dit à ses serviteurs: Allez dans ma bvigne, dans cette excellente parcelle de terre, planter douze oliviers.

 45 Placez des asentinelles autour d’eux et construisez une tour, afin que l’une d’elles puisse dominer le pays alentour pour être une sentinelle sur la tour, afin que mes oliviers ne soient pas brisés lorsque l’ennemi viendra pour piller et s’approprier le fruit de ma vigne.

 46 Les serviteurs du noble allèrent donc faire ce que leur seigneur leur avait commandé, plantèrent les oliviers, les entourèrent d’une haie, placèrent des sentinelles et commencèrent à construire une tour.

 47 Tandis qu’ils étaient encore en train d’en poser les fondations, ils commencèrent à se dire entre eux: Quel besoin mon seigneur a-t-il de cette tour?

 48 Et ils débattirent longuement, se disant entre eux: Quel besoin mon seigneur a-t-il de cette tour, étant donné que nous sommes en temps de paix?

 49 Cet argent ne pourrait-il pas être donné aux changeurs? Car il n’est pas besoin de ces choses.

 50 Et tandis qu’ils étaient en désaccord les uns avec les autres, ils devinrent très paresseux et n’écoutèrent pas les commandements de leur seigneur.

 51 Et l’ennemi vint de nuit et abattit la ahaie. Les serviteurs du noble se levèrent, furent effrayés et prirent la fuite, et l’ennemi détruisit leurs ouvrages et abattit les oliviers.

 52 Or, voici, le noble, le seigneur de la vigne, rendit visite à ses serviteurs et dit: Eh bien! Quelle est la cause de ce grand mal?

 53 N’auriez-vous pas dû faire ce que je vous avais commandé de faire et — après avoir planté la vigne, l’avoir entourée de la haie et avoir placé des sentinelles sur ses murs — n’auriez-vous pas dû construire la tour également, placer une sentinelle sur la tour, veiller sur ma vigne et ne pas être tombés endormis, de peur que l’ennemi ne tombe sur vous?

 54 Et voici, la sentinelle sur la tour aurait vu l’ennemi tandis qu’il était encore éloigné; alors vous auriez pu vous préparer et vous auriez pu empêcher l’ennemi de détruire la haie, et vous auriez sauvé ma vigne des mains du destructeur.

 55 Et le seigneur de la vigne dit à l’un de ses serviteurs: Va rassembler le reste de mes serviteurs et prends atoute la force de ma maison, oui, mes guerriers, mes jeunes hommes, ainsi que ceux d’entre tous mes serviteurs qui sont d’âge mûr, qui sont la force de ma maison, à l’exception de ceux que j’ai désignés pour qu’ils demeurent;

 56 et allez directement dans la terre de ma vigne et rachetez ma vigne, car elle est à moi: je l’ai achetée à prix d’argent.

 57 C’est pourquoi, allez directement dans ma terre, renversez les murs de mes ennemis, abattez leur tour et dispersez leurs sentinelles.

 58 Et s’ils se rassemblent contre vous, avengez-moi de mes ennemis, afin que je puisse bientôt venir avec le reste de ma maison posséder le pays.

 59 Et le serviteur dit à son seigneur: Quand cela sera-t-il?

 60 Et il dit à son serviteur: Lorsque je le voudrai. Va directement faire toutes les choses que je t’ai commandées.

 61 Et ce sera là mon sceau et ma bénédiction sur toi, intendant fidèle et asage au milieu de ma maison, bgouverneur dans mon royaume.

 62 Et son serviteur s’en alla directement et fit toutes les choses que son seigneur lui avait commandées; et aaprès de nombreux jours, toutes les choses furent accomplies.

 63 De plus, en vérité, je vous le dis, je vais vous montrer ce que je juge sage concernant toutes les aÉglises, si elles sont disposées à se laisser guider d’une manière correcte et convenable pour leur salut,

 64 afin que l’œuvre du rassemblement de mes saints continue, que je les édifie pour mon nom en des lieux asaints, car le temps de la bmoisson est venu, et ma parole doit cs’accomplir.

 65 C’est pourquoi, je dois rassembler mon peuple selon la parabole du bon grain et de al’ivraie, afin que le bon grain soit mis en sûreté dans les greniers pour posséder la vie éternelle et être couronné de gloire bcéleste, lorsque je viendrai dans le royaume de mon Père pour récompenser chaque homme selon ce qu’aura été son œuvre,

 66 tandis que l’ivraie sera liée en bottes et que ses liens seront rendus forts, pour qu’elle soit abrûlée d’un feu qui ne s’éteint pas.

 67 C’est pourquoi, je donne à toutes les aÉglises le commandement de continuer à se rassembler dans les lieux que j’ai désignés.

 68 Néanmoins, comme je vous l’ai dit dans un précédent commandement, que votre arassemblement ne se fasse pas avec précipitation, ni dans la fuite, mais que tout soit préparé devant vous.

 69 Et pour que tout soit préparé devant vous, observez le commandement que je vous ai donné à propos de ces choses,

 70 commandement qui dit ou enseigne ad’acheter avec de l’argent, pour le commencement du rassemblement de mes saints, toutes les terres qui peuvent être achetées pour de l’argent dans la région alentour du pays que j’ai désigné pour être le pays de Sion,

 71 et les terres qui peuvent être achetées au comté de Jackson et les comtés alentour, et laissez le reste entre mes mains.

 72 Maintenant, en vérité, je vous le dis, que toutes les aÉglises rassemblent tout leur argent; que ces choses se fassent en leur temps, mais pas avec bprécipitation, et veillez à ce que tout soit préparé devant vous.

 73 Et que des hommes honorables, oui, des hommes sages, soient désignés, et envoyez-les acheter ces terres.

 74 Et lorsque les aÉglises seront édifiées dans les contrées de l’Est, si elles suivent ce conseil, elles pourront acheter des terres et s’y rassembler, et, de cette façon, elles pourront établir Sion.

 75 Il y a, dès maintenant, déjà suffisamment en réserve, oui, même en abondance, pour racheter Sion et édifier ses lieux désolés, pour qu’ils ne soient plus détruits, si les aÉglises qui se donnent mon nom étaient bdisposées à écouter ma voix.

 76 De plus, je vous le dis, ma volonté est que ceux qui ont été dispersés par leurs ennemis continuent à importuner pour obtenir réparation et restitution par ceux qui sont placés comme gouverneurs et ont autorité sur vous,

 77 selon les lois et la aconstitution du peuple, dont j’ai permis l’établissement, et qui doivent être maintenues pour les bdroits et la protection de toute chair, selon des principes justes et saints,

 78 afin que tout homme puisse agir en doctrine et en principe, en ce qui se rapporte à l’avenir, selon le libre aarbitre moral que je lui ai donné, afin que, le jour du bjugement, chacun soit cresponsable de ses propres péchés.

 79 C’est pourquoi, il n’est pas juste qu’un homme soit asservi à un autre.

 80 C’est dans ce but que j’ai établi la aConstitution de ce pays, par la main des sages que j’ai suscités dans ce but même, et que j’ai racheté le pays par bl’effusion du sang.

 81 Or, à quoi comparerai-je les enfants de Sion? Je les comparerai à la aparabole de la femme et du juge inique, car les hommes devraient toujours bprier et ne pas se relâcher. Cette parabole dit:

 82 Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne.

 83 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.

 84 Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne, néanmoins parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.

 85 C’est donc à cela que je comparerai les enfants de Sion.

 86 Qu’ils importunent aux pieds du juge.

 87 Et s’il ne les écoute pas, qu’ils importunent aux pieds du gouverneur.

 88 Et si le gouverneur ne les écoute pas, qu’ils importunent aux pieds du président.

 89 Et si le président ne les écoute pas, alors le Seigneur se lèvera et sortira de sa acachette et, dans sa furie, il tourmentera la nation.

 90 Et dans son violent déplaisir et dans son ardente colère, en son temps, il retranchera ces aintendants méchants, infidèles et injustes, et leur désignera leur part parmi les hypocrites et les bincrédules,

 91 dans les ténèbres du dehors, où il y a des apleurs, des lamentations et des grincements de dents.

 92 C’est pourquoi, priez pour que leurs oreilles s’ouvrent à vos cris, afin que je leur sois amiséricordieux, afin que toutes ces choses ne s’abattent pas sur eux.

 93 Ce que je vous ai dit doit être afin que tous les hommes soient laissés sans aexcuse;

 94 afin que les hommes et les gouverneurs sages entendent et sachent ce qu’ils n’ont jamais acontemplé;

 95 afin que je me mette à faire mon œuvre, mon œuvre aétrange, et exécute mon travail, mon travail étrange, afin que les hommes bdiscernent entre les justes et les méchants, dit votre Dieu.

 96 Et de plus, je vous le dis, il est contraire à mon commandement et à ma volonté que mon serviteur Sidney Gilbert vende entre les mains de mes ennemis mon amagasin, que j’ai désigné pour mon peuple.

 97 Ne permettez pas que ce que j’ai désigné soit souillé par mes ennemis avec le consentement de ceux qui se adonnent mon nom.

 98 Car c’est un péché très sérieux et très grave contre moi et contre mon peuple, en conséquence des choses que j’ai décrétées et qui vont bientôt s’abattre sur les nations.

 99 C’est pourquoi, ma volonté est que mon peuple revendique et maintienne ses revendications sur ce que je lui ai désigné, même s’il ne lui est pas permis d’y demeurer.

 100 Néanmoins, je ne dis pas qu’il n’y demeurera pas, car s’il produit des fruits et des œuvres dignes de mon royaume, il y demeurera.

 101 Il bâtira, et ce n’est pas un autre qui en ahéritera; il plantera des vignes et il en mangera les fruits. J’ai dit. Amen.