Les Doctrine et Alliances

Section 123

Devoir des saints vis-à-vis de leurs persécuteurs, défini, en mars 1839, par Joseph Smith, le prophète, tandis qu’il était enfermé dans la prison de Liberty (Missouri) (History of the Church, vol. 3, pp. 302–303).

1–6, Les saints doivent rassembler et publier le compte rendu de leurs souffrances et de leurs persécutions. 7–10, Ce même esprit qui a créé les fausses croyances conduit aussi à la persécution des saints. 11–17, Beaucoup d’entre toutes les sectes recevront un jour la vérité.

 Et de plus, nous soumettons à votre considération qu’il serait opportun que tous les saints rassemblent des informations sur tous les faits, les souffrances et les mauvais traitements que leur a infligés la population de cet État;

 et aussi sur tous les biens et sur le montant des dommages qui ont été subis, les outrages tant à la réputation qu’aux personnes, ainsi qu’aux biens fonciers;

 et aussi les noms de toutes les personnes qui ont pris part à leurs oppressions, dans la mesure où ils peuvent s’en saisir et les trouver.

 Et l’on pourrait désigner un comité pour découvrir toutes ces choses et recueillir les déclarations et les attestations sous serment, et aussi pour réunir les publications diffamatoires qui sont en circulation,

 et toutes celles qui se trouvent dans les magazines et dans les encyclopédies et toutes les histoires diffamatoires qui sont publiées, qui sont écrites, et par qui, et présenter tout cet enchaînement de gredineries diaboliques et les actes abominables et meurtriers qui ont été pratiqués sur ce peuple,

 afin que non seulement nous les publiions au monde entier, mais que nous les présentions dans toute leur couleur ténébreuse et infernale aux chefs du gouvernement comme le dernier effort que notre Père céleste nous ordonne de faire avant que nous puissions pleinement et complètement réclamer cette promesse qui le fera sortir de sa acachette; et aussi afin que la nation tout entière soit laissée sans excuse avant qu’il puisse envoyer le pouvoir de son bras puissant.

 C’est un devoir impérieux que nous avons vis-à-vis de Dieu, des anges, parmi lesquels nous serons amenés à nous trouver, et aussi de nous-mêmes, de nos femmes et de nos enfants qui ont été courbés de chagrin, de tristesse et de souci sous la main exécrable du meurtre, de la tyrannie et de l’oppression, soutenue, poussée et maintenue par l’influence de cet esprit qui a si fortement rivé dans le cœur des enfants les croyances des pères, lesquels ont hérité de mensonges, qui a rempli le monde de confusion, est devenu de plus en plus fort et est maintenant la source même de toute corruption, et la aterre entière gémit sous le poids de son iniquité.

 C’est un ajoug de fer, c’est un lien puissant; ce sont les menottes, les chaînes, les fers et les entraves mêmes de l’enfer.

 C’est pourquoi, c’est un devoir impérieux que nous avons, non seulement vis-à-vis de nos femmes et de nos enfants, mais vis-à-vis des veuves et des orphelins, dont les maris et les pères ont été aassassinés sous sa main de fer;

 10 lesquels actes noirs et ténébreux suffisent à faire frémir l’enfer lui-même, à le rendre pâle et frappé d’effroi et à faire trembler et paralyser les mains du diable lui-même.

 11 Et c’est aussi un devoir impérieux que nous avons vis-à-vis de toute la génération montante et de tous ceux qui ont le cœur pur —

 12 car il y en a encore beaucoup sur la terre, parmi toutes les sectes, tous les partis et toutes les confessions, qui sont aaveuglés par la tromperie des hommes et leur ruse dans les moyens de séduction et qui ne sont empêchés d’accéder à la vérité que parce qu’ils ne bsavent pas où la trouver —

 13 c’est donc un devoir impérieux que nous avons de consacrer toute notre vie à mettre au jour toutes les choses acachées des ténèbres que nous connaissons; et elles sont réellement manifestées des cieux.

 14 Il faut donc s’en occuper avec la plus grande diligence.

 15 Que nul ne les considère comme de petites choses, car beaucoup de choses qui ont trait aux saints, et qui sont encore dans l’avenir, en dépendent.

 16 Vous savez, frères, que pendant une tempête un très grand bateau atire très avantageusement parti du très petit gouvernail qui le maintient face au vent et aux vagues.

 17 C’est pourquoi, frères tendrement aimés, faisons ade bon gré tout ce qui est en notre pouvoir; alors nous pourrons nous tenir là avec la plus grande assurance pour voir le bsalut de Dieu, et voir son bras se révéler.