Les Doctrine et Alliances

Section 67

Révélation donnée en novembre 1831, par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, à Hiram (Ohio) (History of the Church, vol. 1, pp. 224–225). Elle fut donnée à l’occasion d’une conférence spéciale au cours de laquelle on examina et décida la publication des révélations déjà reçues du Seigneur par l’intermédiaire du prophète (voir le chapeau de la section 1). Il fut décidé qu’Oliver Cowdery et John Whitmer porteraient les manuscrits des révélations à Independence, où W. W. Phelps les publierait sous le titre Livre des Commandements. Beaucoup de frères témoignèrent solennellement que les révélations qui avaient été compilées à ce moment-là pour la publication étaient absolument vraies, comme en témoignait le Saint-Esprit déversé sur eux. Le prophète écrit qu’après la réception de la révélation qui porte le nom de section 1, il y eut des commentaires négatifs concernant le langage utilisé dans les révélations. Vint alors la révélation ci-dessous.

1–3, Le Seigneur entend les prières et veille sur ses anciens. 4–9, Il lance à la personne qui a le plus de sagesse le défi de reproduire la moindre de ses révélations. 10–14, Les anciens fidèles seront vivifiés par l’Esprit et verront la face de Dieu.

 Voici, écoutez, ô aanciens de mon Église qui êtes assemblés, dont j’ai entendu les prières, dont je connais le cœur et dont les désirs sont montés devant moi.

 Voici, j’ai les ayeux sur vous, et les cieux et la terre sont entre mes mains, et les richesses de l’éternité m’appartiennent, et c’est moi qui les donne.

 Vous vous êtes efforcés de croire que vous devriez recevoir la bénédiction qui vous était offerte. Mais voici, en vérité, je vous le dis, il y avait des acraintes dans votre cœur et, en vérité, c’est pour cette raison que vous n’avez pas reçu.

 Et maintenant, moi, le Seigneur, je vous donne le atémoignage de la véracité de ces commandements qui se trouvent devant vous.

 Vous avez eu les yeux sur mon serviteur, Joseph Smith, fils; vous avez connu son alangage et vous avez connu ses imperfections; et dans votre cœur, vous avez cherché de la connaissance, afin de pouvoir vous exprimer mieux que lui; cela vous le savez aussi.

 Cherchez maintenant dans le Livre des Commandements le moindre d’entre eux, et désignez celui d’entre vous qui a le plus de asagesse.

 Oui, s’il en est un parmi vous qui en fasse un semblable à lui, alors vous serez justifiés lorsque vous dites que vous ne savez pas qu’ils sont vrais.

 Mais si vous ne pouvez pas en faire un qui soit semblable à lui, vous êtes sous la condamnation si vous ne arendez pas témoignage qu’ils sont vrais.

 Car vous savez qu’il n’y a aucune injustice en eux et que ce qui est ajuste descend d’en haut, du Père des blumières.

 10 Et de plus, en vérité, je vous dis que c’est votre droit, et je vous fais, à vous qui avez été ordonnés à ce ministère, la promesse que si vous vous dépouillez des ajalousies et des bcraintes, et vous chumiliez devant moi, car vous n’êtes pas suffisamment humbles, le dvoile sera déchiré, et vous me everrez et saurez que je suis — pas par l’esprit charnel ou naturel, mais par le spirituel.

 11 Car apersonne n’a jamais vu Dieu dans la chair s’il n’a été vivifié par l’Esprit de Dieu.

 12 Et ni al’homme naturel, ni l’esprit charnel ne peuvent supporter la présence de Dieu.

 13 Vous n’êtes pas capables de supporter actuellement la présence de Dieu ni le ministère d’anges; c’est pourquoi, persévérez avec apatience, jusqu’à ce que vous soyez rendus bparfaits.

 14 Que votre esprit ne retourne pas en arrière; et lorsque vous serez adignes, lorsque je le jugerai bon, vous verrez et connaîtrez ce qui vous a été conféré par mon serviteur Joseph Smith, fils. Amen.