LIVRE D'ABRAHAM TRADUIT DU PAPYRUS PAR JOSEPH SMITH

CHAPITRE 2

Abraham quitte Ur pour aller à Canaan — Jéhovah lui apparaît à Charan — Toutes les bénédictions de l'Évangile sont promises à sa postérité, et, par l'intermédiaire de sa postérité, à tous — Il va à Canaan et poursuit son chemin vers l'Égypte.

  Or, le Seigneur Dieu rendit la famine terrible dans le pays d'Ur, de telle sorte que aHaran, mon frère, mourut; mais bTérach, mon père, vivait toujours dans le pays d'Ur en Chaldée.

  Et il arriva que moi, Abraham, je pris pour femme aSaraï, et bNachor, mon frère, prit pour femme Milca, qui était fille d'Haran.

  Or, le Seigneur m'avait adit: Abraham, quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, va vers le pays que je te montrerai.

  C'est pourquoi je quittai le pays ad'Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan, et je pris Lot, le fils de mon frère, sa femme et Saraï, ma femme; et mon bpère me suivit également dans le pays que nous appelions Charan.

  La famine s'atténua; et mon père resta à Charan et y demeura, car il y avait de nombreux troupeaux à Charan; et mon père retourna à son aidolâtrie, c'est pourquoi il se fixa à Charan.

  Mais moi, Abraham, et aLot, le fils de mon frère, nous priâmes le Seigneur, et le Seigneur bm'apparut et me dit: Lève-toi, et prends Lot avec toi; car j'ai résolu de te faire sortir de Charan et de faire de toi un ministre qui portera mon cnom dans un dpays étranger que je donnerai en possession éternelle à ta postérité après toi, lorsqu'elle écoutera ma voix.

  Car je suis le Seigneur, ton Dieu; je demeure au ciel; la terre est mon amarchepied; j'étends la main au-dessus de la mer, et elle obéit à ma voix; du vent et du feu je fais mon bchar; je dis aux montagnes: Partez d'ici, et voici, elles sont enlevées par un tourbillon, en un instant, soudainement.

  Mon nom est aJéhovah, et je bconnais la fin dès le commencement; c'est pourquoi, ma main sera sur toi.

  Je ferai de toi une grande nation, je te abénirai au-delà de toute mesure, je rendrai ton nom grand parmi toutes les nations, et tu seras une bénédiction pour ta postérité après toi, en ceci qu'elle portera, de ses mains, ce ministère et cette bPrêtrise à toutes les nations,

  10 Et je la bénirai par ton nom, car tous ceux qui recevront cet aÉvangile seront appelés de ton nom, seront considérés comme ta bpostérité et se lèveront et te béniront, toi, leur cpère.

  11 Et je abénirai ceux qui te bénissent, et je maudirai ceux qui te maudissent; et en toi (c'est-à-dire en ta Prêtrise), et en ta bpostérité (c'est-à-dire ta Prêtrise), car je te fais la promesse que ce cdroit continuera en toi et en ta postérité après toi (c'est-à-dire la postérité littérale ou postérité selon la chair), toutes les familles de la terre seront bénies des bénédictions de l'Évangile, lesquelles sont les bénédictions du salut, de la vie éternelle.

  12 Et lorsque le Seigneur se fut retiré après m'avoir parlé, et qu'il eut retiré sa face de devant moi, je dis en mon cœur: Ton serviteur t'a acherché avec ferveur; maintenant je t'ai trouvé;

  13 tu as envoyé ton ange pour me adélivrer des dieux d'Elkéna, et je ferai bien d'écouter ta voix; que ton serviteur se lève donc et parte en paix.

  14 C'est ainsi que moi, Abraham, je m'en allai comme le Seigneur me l'avait dit, et j'emmenai Lot; et moi, Abraham, j'étais âgé de asoixante-deux ans lorsque je m'en allai de Charan.

  15 Je pris aSaraï, que j'avais prise pour femme lorsque j'étais à bUr, en Chaldée, Lot, le fils de mon frère, tous nos biens que nous avions rassemblés et les âmes que nous avions cgagnées à Charan, et nous nous mîmes en route vers le pays de dCanaan et, tandis que nous étions en route, nous demeurions dans des tentes.

  16 L'éternité était donc notre abri, notre aroc et notre salut, tandis que nous voyagions de Charan, par le chemin de Jerschon, pour aller au pays de Canaan.

  17 Alors, moi, Abraham, je bâtis un aautel dans le pays de Jerschon, fis une offrande au Seigneur et priai que la bfamine fût détournée de la maison de mon père, afin qu'elle ne pérît pas.

  18 Puis nous quittâmes Jerschon et traversâmes le pays en direction du lieu appelé Sichem; il était situé dans les plaines de Moré, et nous étions déjà entrés dans les régions frontières du pays des aCananéens; et là, dans les plaines de Moré, j'offris un bsacrifice et invoquai le Seigneur avec dévotion, parce que nous étions déjà entrés dans le pays de cette nation idolâtre.

  19 Et le Seigneur m'apparut en réponse à mes prières, et me dit: C'est à ta postérité que je donnerai ce apays.

  20 Et moi, Abraham, je me levai du lieu où j'avais élevé l'autel au Seigneur, et je me rendis de là dans la montagne à l'est de aBéthel, et j'y dressai ma tente, Béthel à l'ouest et b à l'est; je bâtis là un autre autel au Seigneur et cinvoquai de nouveau le nom du Seigneur.

  21 Et moi, Abraham, je voyageai, continuant toujours vers le sud; la famine persistait dans le pays, et moi, Abraham, je résolus de descendre en Égypte pour y séjourner, car la famine devenait très pénible.

  22 Et il arriva que comme j'étais sur le point d'entrer en Égypte, le Seigneur me dit: Voici, aSaraï, ta femme, est très belle à voir;

  23 c'est pourquoi, il arrivera que lorsque les Égyptiens la verront, ils diront: C'est sa femme, et ils te tueront, mais ils lui laisseront la vie; veille donc à faire ainsi:

  24 Qu'elle dise aux Égyptiens qu'elle est ta sœur, et ton âme vivra.

  25 Et il arriva que moi, Abraham, je dis à Saraï, ma femme, tout ce que le Seigneur m'avait dit: C'est pourquoi, dis-leur, je te prie, que tu es ma sœur, afin que je sois bien traité à cause de toi, et mon âme vivra grâce à toi.