Sauter le menu général
15 février 2018

Voir et écouter chacun individuellement : Utiliser les principes d’une écoute efficace

Une écoute efficace est l’une des compétences les plus importantes et les plus faciles à mettre en pratique pour nous aider à voir chacun individuellement.
élèves en classe

Prenez un instant pour observer les jeunes adultes de la classe d’institut présents sur la photo ci-dessus. Que remarquez-vous ? Que pouvez-vous dire à leur sujet juste en les regardant ? À votre avis, à quoi pensaient-ils ou qu’éprouvaient-ils au moment où la photo a été prise ?

En fait, il nous est impossible de tout savoir sur nos élèves juste en les regardant. Pourtant, l’initiative prioritaire de cette année Voir chacun individuellement nous pousse à développer la qualité chrétienne qui consiste à voir les besoins, les forces et le potentiel divin de chaque élève. Une écoute efficace est l’une des compétences les plus importantes et les plus faciles à mettre en pratique pour nous aider à voir chacun individuellement.

Comme l’écoute efficace est une compétence vraiment importante, chacun de nous devrait prendre un moment pour évaluer sa façon d’écouter ses élèves. Réfléchissez aux questions suivantes :

  • Pouvez-vous améliorer votre façon d’écouter vos élèves ?
  • Vous êtes-vous déjà trompé en croyant deviner ce que pensait un élève, juste en regardant l’expression de son visage ?
  • Votre humeur influence-t-elle votre capacité à écouter et à répondre aux élèves ?
  • Avez-vous déjà remarqué que la participation des élèves en cours peut être influencée par le fait qu’ils aiment ou comprennent ce que vous enseignez ?

Nous voulons que nos élèves sachent que nous nous intéressons à eux et nous ne voulons pas leur donner l’impression que nous ne les écoutons pas ou que nous nous faisons de fausses idées à leur sujet.

Les quatre principes d’une écoute efficace

Prenez le temps d’étudier attentivement les quatre principes suivants d’une écoute efficace.

Soyez rapides à observer et à discerner (voir Mormon 1:2)

Le premier principe d’une écoute efficace est d’être rapide à observer et à discerner. La plupart du temps, les comportements inconvenants nécessitant le recours à la discipline viennent de besoins non satisfaits. Souvent, nous sommes si rapides à essayer de corriger le comportement que nous ne prenons pas le temps de connaître le besoin non satisfait et sous-jacent.

Soyez attentifs aux émotions, au comportement et aux préoccupations. Approfondissez votre compréhension en discutant avec l’élève de ce que vous avez observé. Le fait de dire une chose aussi simple que : « J’ai remarqué que tu baisses souvent la tête. Comment te sens-tu ? Est-ce que tout va bien ? » peut avoir beaucoup d’effet.

Faites une pause et réfléchissez avant de répondre (voir Jacques 1:19)

Veillez à ne pas mal interpréter ni à réagir précipitamment à une remarque ou au comportement d’un élève. Le fait de marquer une pause avant de réagir à un commentaire ou à un comportement peut sembler quelque chose de simple, mais cela peut faire une grande différence dans la suite de la discussion. Prenez le temps de réfléchir à trois raisons possibles pour lesquelles un élève réagit d’une certaine façon au lieu de tirer de fausses conclusions.

Par exemple, imaginez qu’un élève de votre classe a continuellement les yeux rivés sur son téléphone portable, joue à des jeux vidéo ou envoie des SMS. Vous lui avez demandé de ranger son téléphone, mais il refuse de le faire. Prenez un instant pour réfléchir à trois raisons qui pourraient expliquer son comportement.

L’une d’elles pourrait être qu’il est indifférent et que le cours ne l’intéresse pas. Cela pourrait très bien expliquer son comportement. Mais quelles pourraient être les autres raisons ? Peut-être que ce jeune homme ne sait pas bien lire et pense que s’il est toujours sur son téléphone et semble ne pas s’intéresser au cours, vous ne l’interrogerez pas ? Ou, peut-être qu’il a du mal avec son témoignage et cherche à se distraire pour ne pas penser aux choses qui lui posent problème.

Comment le fait d’envisager plusieurs explications au comportement de ce jeune homme au lieu de simplement conclure qu’il n’est pas intéressé change-t-il votre façon de réagir et de vous adresser à lui ? Avant de réagir, soyez disposé à prendre le temps de réfléchir à la raison pour laquelle vos élèves se comportent d’une certaine façon.

Assurez-vous d’avoir bien compris

Prendre le temps et poser des questions supplémentaires peut éviter à l’élève de se sentir incompris. La prochaine fois qu’un élève vous parle ou exprime un sentiment, essayez de dire : « Si je comprends bien, tu dis que… » Puis répétez ce que vous avez compris. Demandez ensuite : « Est-ce que j’ai bien compris ? »

Le fait de poser ces questions permet de vous assurer que vous comprenez vraiment ce que votre élève pense et ressent, et vous aide à répondre aux questions qu’il peut se poser, mais qu’il ne formule pas directement.

Exprimez de la reconnaissance

Lorsqu’un adolescent ou un jeune adulte vous exprime ses sentiments ou ce qui se passe dans sa vie, faites-lui savoir que vous êtes reconnaissant de cet échange et de la confiance dont il a fait preuve. Les élèves ne sont pas tenus de nous fournir des explications quant à leur comportement ou leur façon de réagir. Remerciez-les de vous faire suffisamment confiance pour vous parler de leur vie.

Idées possibles de formation continue

Entraînez-vous avec les autres enseignants à mettre en pratique les principes d’une écoute efficace :

  • Pensez aux élèves de votre classe qui ont des problèmes de comportement.
  • Donnez trois raisons possibles à leur façon de se comporter.
  • Avant de parler à un élève qui a besoin d’aide, revoyez ce que vous allez dire. Souvenez-vous de dire : « Si je comprend bien, tu dis que… »
  • Entraînez-vous à exprimer de la reconnaissance aux élèves qui se confient à vous.