Message d’ouverture
    Notes de bas de page

    Message d’ouverture

    La croissance de l’Église, depuis ses débuts jusqu’à sa taille actuelle, est phénoménale, et nous n’avons qu’effleuré la surface.

    Mes chers frères et sœurs, je vous souhaite aussi la bienvenue à cette grande conférence mondiale de l’Église. Le spacieux centre de conférence de Salt Lake City est comble et d’autres salles près d’ici sont aussi remplies. Nous nous adressons aussi à vous qui êtes dans de nombreux pays. Nous vous souhaitons la bienvenue à chacun. Nous vous aimons comme des frères et des sœurs.

    J’étais en mission dans les Iles Britanniques il y a plus de 70 ans. Une partie de l’empire britannique était encore intacte. Cet empire était le regroupement politique de pays le plus étendu sur la face de la terre. On disait que le soleil ne se couchait jamais sur l’empire britannique. Le drapeau britannique flottait tout autour du monde.

    Cet empire a fait beaucoup de bien dans de nombreux domaines. Mais il y avait aussi énormément de souffrance. C’était le résultat de la conquête, de l’oppression, de la guerre et des conflits. Des soldats britanniques sont enterrés partout sur la terre.

    Maintenant tout est fini. Rudyard Kipling a parlé de cette disparition dans son poème « Recessional » :

    Appelés au loin, nos navires se fondent dans le lointain ;

    Sur les dunes et les caps le feu s’éteint.

    Voici ! Notre pompe d’hier

    Est celle de Ninive et de Tyr !

    (« God of Our Fathers, Known of Old », Hymns, n° 80)

    Il y a maintenant un autre empire. C’est l’empire du Christ, le Seigneur. C’est l’empire de l’Évangile rétabli. C’est le royaume de Dieu. Et le soleil ne se couche jamais sur ce royaume. Il n’est pas le résultat de conquêtes, de conflits ou de guerres. Il est le résultat de la persuasion paisible, du témoignage, de l’enseignement, un ici et l’autre là.

    Comme vous le savez tous, cette année nous célébrons le bicentenaire de la naissance de Joseph Smith et le 175e anniversaire de l’organisation de l’Église.

    La croissance de l’Église, depuis ses débuts jusqu’à sa taille actuelle, est phénoménale, et nous n’avons qu’effleuré la surface.

    La construction de temples est l’indication de cette croissance. Nous en avons maintenant 122 en fonction dans de nombreuses parties du monde. Notre peuple en est grandement béni. Toutes les personnes qui se qualifient pour une recommandation à l’usage du temple sont des saints des derniers jours fidèles. Ce sont des personnes qui paient une dîme complète, observent la Parole de Sagesse, ont de bonnes relations familiales et sont de meilleurs citoyens. Le service au temple est le produit final de tout notre enseignement et de notre pratique.

    L’année dernière 32 millions d’ordonnances ont été accomplies dans les temples. C’est plus qu’aucune année précédente. Actuellement, certains de nos temples sont remplis et trop petits. Il faut répondre aux besoins et aux désirs de nos saints fidèles.

    Nous avions annoncé un nouveau temple dans le quart sud-est de la vallée du lac Salé. Nous avons deux autres sites excellents dans les régions ouest et sud-ouest de la vallée grâce à la gentillesse des promoteurs de ces biens. Le premier sur lequel nous allons construire se trouve dans la zone appelée Daybreak, et ce matin nous en faisons publiquement l’annonce. Vous vous demandez peut-être pourquoi nous favorisons si généreusement l’Utah. C’est en raison du niveau requis de pratique dans l’Église. Mais de nouveaux temples avancent aussi à Rexburg et Twin Falls, en Idaho, à Sacramento, en Californie, à Helsinki, en Finlande, à Panama City, au Panama, à Curitiba, au Brésil, et un autre que je ferais mieux de ne pas citer maintenant parce qu’il n’a pas encore été annoncé mais il le sera bientôt. Et il y en a d’autres à l’étude. Pour tous ceux que j’ai cités, nous avons le terrain et la construction est à différents stades d’avancement.

    Nous sommes reconnaissants de la consécration de nos membres qui rendent tout cela possible.

    L’un des aspects les plus gênants de l’activité de nos temples est qu’en raison de l’augmentation des temples sur la terre, il arrive que des ordonnances par procuration se fassent en double. Des gens dans différents pays travaillent simultanément sur les mêmes lignées et trouvent les mêmes noms. Ils ne savent pas que des personnes d’autres régions font la même chose. Nous nous sommes par conséquent engagés depuis quelque temps dans une entreprise très difficile. Pour éviter ce travail en double, la solution repose sur une technologie informatique complexe. Les études préliminaires indiquent que cela fonctionnera, et, si c’est le cas, ce sera quelque chose de véritablement remarquable, qui aura des implications mondiales.

    Comme beaucoup d’entre vous le savent, nous utilisons la diffusion par satellite pour des conférences de pieu. L’Église est devenue si grande qu’il n’est plus possible aux membres de la Première Présidence, du Collège des Douze, et aux autres Autorités générales de rendre visite aux pieux, sauf pour les réorganisations et les divisions. Les diffusions par satellite nous permettent de parler à Salt Lake City et d’être entendus et vus dans les centres de pieu et autres bâtiments partout sur la terre. C’est quelque chose de miraculeux et de merveilleux.

    C’est de cette manière que beaucoup de vous suivent notre conférence aujourd’hui. Nous sommes réunis en une vaste famille internationale pour chanter, prier et écouter l’enseignement et les témoignages de nos Frères.

    Merci de tout ce que vous faites, vous, saints des derniers jours merveilleux. Merci des efforts énormes des soixante-dix d’interrégion, des épiscopats et des présidences de pieu, des dirigeants d’auxiliaire, des présidences de temple et de mission, et de très nombreuses autres personnes qui donnent si généreusement de leur temps, de leurs efforts et de leurs moyens pour faire avancer le royaume de Dieu sur la terre.

    Je prie, mes frères et sœurs, pour que les plus grandes bénédictions des cieux puissent vous être accordées. Au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.