• Home
  • LDS.org
  • Apprendre à enseigner « Viens et suis-moi »

Apprendre à enseigner « Viens et suis-moi ! »

Les dirigeants et instructeurs échangent des conseils sur la façon de faire vivre des expériences positives d’apprentissage de l’Évangile.


Danielle Forbush (Colorado, États-Unis), est instructrice de l’École du Dimanche dans un des pieux qui a testé Viens et suis-moi l’année dernière. Son expérience lui a montré qu’en se préparant avec l’Esprit et en posant des questions inspirées, elle a vécu de grandes expériences d’apprentissage de l’Évangile.

Comme sœur Forbush, des instructeurs et des dirigeants du monde entier témoignent que le fait d’apprendre à enseigner comme le Sauveur a une profonde influence sur la vie des jeunes. Beaucoup de ces instructeurs donnent des idées qui peuvent produire des expériences en classe durables et inspirées.

Préparez-vous spirituellement

Les instructeurs comme les jeunes viennent préparés à apprendre par l’Esprit, et les résultats de leur préparation sont évidents. Tee Williams, instructrice des Jeunes Filles, était nerveuse au début parce qu’elle ne pouvait pas trouver pour sa leçon de question qui fasse réfléchir, mais elle a constaté que le Seigneur l’a bénie lors de sa préparation spirituelle. « Jeûner, prier, regarder des vidéos de formation et écouter des discours en ligne m’a vraiment aidée à me préparer », dit-elle. « Tout s’est déroulé naturellement. C’est incroyable comme les idées et les expériences personnelles me sont venues à l’esprit au cours de cette heure d’enseignement. »

Astuce : pendant votre leçon, rappelez-vous que l’Esprit est le véritable instructeur. Adaptez votre enseignement afin d’être réceptif à l’Esprit ainsi qu’aux besoins et aux centres d’intérêt des jeunes.

Quand vous incitez les jeunes à participer, ne soyez pas surpris si la leçon ne se déroule pas comme prévu. Caleb Carter, instructeur des Jeunes Gens (Montana, États-Unis), décrit sa première leçon : « en fin de compte, nous avons parlé de questions que les garçons se posaient et nous n’avons pas fait toute la leçon. Mais c’est bien ce qu’on recherche, n’est-ce pas ? »

Encouragez la participation

Un des meilleurs moyens que peuvent utiliser les instructeurs pour inciter les élèves à participer est de poser des questions qui provoquent la réflexion. Trevor Atkison, instructeur de l’Idaho (États-Unis), recommande aux instructeurs de « se préparer et de poser des questions inspirées. Il ajoute : « N’ayez donc pas peur des silences pendant que les élèves réfléchissent et que l’Esprit leur parle. Une fois que l’un d’eux fera des commentaires, les autres suivront. »

Astuce : si tous les élèves ne réagissent pas de suite, continuez à être patient. Les jeunes ont parfois besoin de temps avant d’exprimer leurs sentiments sans embarras devant les autres membres de la classe.

Un jeune homme qui a participé au programme pilote raconte : « le silence qui règne quand personne n’a de réponse à proposer est un point positif. … Après avoir attendu quelques minutes, j’ai entendu certaines des plus belles expériences. »

 

Faites un clic droit pour télécharger cette vidéo : Petite | Normale | Grande

Edyth Matthews, instructrice au Wyoming (États-Unis), conseille : « priez, étudiez et recherchez. Soyez prêts. Puis, apprenez à connaître vraiment vos jeunes. Renseignez-vous sur leur vie et sur leurs difficultés. Enseignez-leur des choses qui les aideront dans leur situation personnelle. Ils seront plus ouverts, ils participeront et ils apprendront. Je pense qu’enseigner à la manière du Sauveur signifie enseigner avec amour. »

Tirez profit de la technologie

Tirez profit de la technologie pour aider les élèves de votre classe. Sœur Forbush a commencé par envoyer des messages électroniques aux jeunes pendant la semaine pour leur rappeler les objectifs qu’ils s’étaient fixés. D’autres instructeurs peuvent envoyer des textos encourageants. Vous pouvez aussi entrer en contact avec les jeunes que vous instruisez sur les réseaux sociaux.

Astuce : évitez les problèmes potentiels liés aux difficultés de la connexion internet en téléchargeant au préalable les vidéos et la documentation. Imprimez des exemplaires de discours ou gravez un DVD des vidéos que vous pourriez utiliser.

« Utilisez les vidéos et les outils en ligne fournis par l’Église , dit sœur Forbush. « Les jeunes ont l’habitude de ces outils, et ceux-ci peuvent devenir un excellent moyen de rester en contact les uns avec les autres pendant la semaine. »

Tenez conseil

Avec le temps, les dirigeants et les instructeurs auront plus d’occasions de parler des leçons et ils seront capables d’apprendre et d’assimiler les idées pédagogiques les uns des autres. Tenez conseil avec d’autres instructeurs, dirigeants et parents sur les besoins des jeunes. Ensemble vous pouvez créer une expérience d’apprentissage plus marquante en vous appuyant sur ce que les jeunes apprennent chez eux, à l’église et au séminaire.

Astuce : parlez à leurs parents. Faites-leur savoir comment ils peuvent utiliser les vidéos et les autres outils en ligne pour parler de ce que les jeunes regardent et étudient à l’église.

« L’apprentissage en vue de la conversion est un processus continu d’acquisition de connaissance, d’action et de devenir », dit Russell T. Osguthorpe, président général de l’École du Dimanche.

« Quand nous enseignons la vraie doctrine, nous aidons l’élève à savoir. Quand nous invitons les autres à agir, nous les aidons à agir ou à vivre la doctrine. Et quand arrivent les bénédictions promises par le Seigneur, nous sommes changés. »