Handicap mental

deux personnes travaillant ensemble dans un jardin

Comprendre le handicap mental

Le handicap mental se rapporte à des limitations importantes en ce qui concerne l’apprentissage, le raisonnement, la résolution de problèmes, la perception du monde et l’acquisition des aptitudes nécessaires à la vie quotidienne. Toutes les personnes ayant un handicap mental sont capables d’apprendre et peuvent mener une vie pleine de bonheur et de satisfaction.

Ne présumez pas qu’une personne a un handicap mental parce qu’elle a un autre handicap. Les personnes qui ont un handicap mental peuvent encore ressentir l’influence de l’Esprit.

Certaines personnes peuvent avoir besoin d’aide dans seulement quelques domaines spécifiques, alors que d’autres ont besoin d’aide dans tous les domaines de la vie. Un handicap mental a souvent une incidence sur les capacités de communication de la personne et sur son aptitude à vivre en société et à prendre soin d’elle-même. Il affecte aussi sa capacité à apprendre et à se souvenir. Parmi les causes courantes, il y a les traumatismes crâniens, la trisomie et le syndrome d’alcoolisation fœtale. Le handicap mental est aussi souvent associé à d’autres handicaps.

[Retour en haut]


Manières d’aider

  • Après avoir consulté la famille ou les aidants, identifiez les forces, les capacités et le mode d’apprentissage et faites des compliments précis pour les accomplissements et les comportements positifs. Donnez des occasions de servir.
  • Fixez des attentes élevées mais réalistes, en rapport avec les compétences et les aptitudes de la personne.
  • Établissez un contact visuel et parlez directement à la personne avec gentillesse, à l’aide d’expressions courtes et claires.
  • Donnez plus de temps pour répondre à une question ou réagir à une situation.
  • Laissez autant que possible les personnes accomplir des tâches par elles-mêmes.
  • Encouragez les amitiés sincères.
  • Parlez toujours avec gentillesse, sans utiliser de mots désobligeants ou d’argot, et aidez les autres à faire de même.

[Retour en haut]


Conseils pour l’enseignement

  • Décomposez les tâches ou les demandes en petites étapes. Par exemple, au lieu de demander à quelqu’un de se préparer pour une prière, vous pouvez décomposer la tâche en des étapes plus petites comme croiser les bras, baisser la tête et fermer les yeux. Soyez prêts à utiliser la répétition dans l’enseignement.
  • En vous aidant de la prière, choisissez une occasion qui permettra aux élèves ayant un handicap mental de participer à la leçon. Ils pourraient par exemple choisir la musique, lire un passage d’Écriture, tenir une image, rendre un témoignage, répondre à des questions, etc.
  • Utilisez des idées pédagogiques comme un jeu de rôle, des leçons de choses et d’autres aides visuelles pour illustrer des concepts difficiles. Décomposez les concepts difficiles en concepts simples.
  • Communiquez en utilisant des expressions simples et répétez les idées importantes.
  • Donnez l’occasion aux élèves de travailler en petits groupes.
  • Établissez des habitudes constantes en classe qui mettent les élèves à l’aise pour participer.
  • Soyez positif ; souriez.
  • Sachez que notre Père céleste vous donnera l’inspiration si vous recherchez cette bénédiction fidèlement et en priant.
  • Les instructeurs ne doivent pas supposer qu’un élève ayant un handicap mental doit être baptisé ou recevoir d’autres ordonnances. Faites l’effort de comprendre la situation de chaque personne.

[Retour en haut]