Société de Secours


Toutes les femmes adultes de l’Église sont membres de la Société de Secours. Joseph Smith, le prophète, a organisé la Société de Secours le 17 mars 1842. Il a enseigné que la Société de Secours était organisée pour « soulager les pauvres, les démunis, la veuve et l’orphelin, et pour accomplir toutes sortes de bonnes œuvres. » De plus, il a enseigné que la Société de Secours devait « non seulement secourir les pauvres, mais aussi sauver des âmes. » Aujourd’hui, la plus grande partie de l’œuvre de la Société de Secours est « de veiller au bien-être spirituel et au salut … de toutes les sœurs de l’Église. » La Société de Secours a été « organisée, autorisée, instituée et ordonnée par Dieu. » Elle fonctionne sous la direction des dirigeants de la prêtrise. (Voir le Manuel 2, 9.1.2)

Renseignements supplémentaires

L’objectif de la Société de Secours est de préparer les femmes aux bénédictions de la vie éternelle en les aidant à accroître leur foi et leur justice personnelle, à fortifier les familles et les foyers, et à rechercher et aider les personnes dans le besoin. Les femmes accomplissent ces objectifs en recherchant et en recevant la révélation personnelle, et en agissant en accord avec celle-ci. La Société de Secours accomplit ses objectifs par l’enseignement de l’Évangile le dimanche, par les autres réunions de la Société de Secours, par les visites d’enseignement, et par l’entraide et les services compatissants. (Voir le manuel 2, chapitre 9)

Lors de la première réunion de la Société de Secours, Emma Smith a déclaré : « Nous allons faire quelque chose d’extraordinaire. » La Société de Secours est pleine d’exemples de ces femmes ordinaires qui ont accompli des choses extraordinaires en exerçant leur foi en leur Père céleste et en Jésus-Christ. (Voir Filles dans mon royaume, page xi.)

En participant à la Société de Secours, les femmes servent en vaillants disciples de Jésus-Christ dans l’œuvre du salut. Elles travaillent aux côtés d’hommes qui détiennent la prêtrise. Grâce à la Société de Secours, les femmes apprennent à agir en disciples du Christ. Les femmes s’efforcent d’apprendre ce que le Seigneur veut qu’elles apprennent, de faire ce qu’il veut qu’elles fassent, et de devenir ce qu’il veut qu’elles deviennent. (Voir Filles dans mon royaume, page 7.)

Lors d’une des premières réunions de la Société de Secours de Nauvoo, Joseph Smith a recommandé aux sœurs de « vivre de manière à être dignes de [leurs] droits sacrés. » Les femmes de l’Église ont reçu la recommandation de vivre de manière à être dignes de leur potentiel divin en réalisant les desseins que Dieu a pour elles. Lorsqu’elles comprennent qui elles sont réellement, — des filles de Dieu — elles atteignent leur potentiel de femmes saintes. Instaurée comme partie intégrante du rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ, la Société de Secours aide les saintes des derniers jours à vivre à la hauteur de leurs droits. Grâce à cette organisation, les sœurs reçoivent la vision et l’assurance de leur identité de filles de Dieu. Elles reçoivent aussi des occasions de servir, et les conseils et l’autorité dont elles ont besoin pour s’acquitter de leurs responsabilités. (Voir Filles dans mon royaume, page 187.)

Voir davantage

Références d’Écritures

Doctrine et Alliances 25:1
 
Mosiah 4:26
 
Alma 9:36
 
Romains 16:1-2
 
1 Corinthiens 13:8
 

Voir davantage

Enseignements des prophètes

Voir davantage

Documentation d’étude supplémentaire