Salut


Dans la doctrine de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, les mots « sauvé » et « salut » ont plusieurs significations. Dans Romains 10:9-10, les mots « sauvé » et « salut » se rapportent à une relation d’alliance avec Jésus-Christ. Par cette relation d’alliance, les disciples du Christ sont assurés d’être sauvés des conséquences éternelles du péché s’ils sont obéissants. Les termes « salut » et « sauvé » sont aussi utilisés dans les Écritures dans d’autres contextes avec plusieurs significations différentes.

Renseignements supplémentaires

Si quelqu’un devait demander si quelqu’un d’autre est sauvé, la réponse dépendrait du sens dans lequel ce mot est utilisé. La réponse pourrait être « Oui » ou elle pourrait aussi être « Oui, mais à certaines conditions ». Les explications suivantes reprennent six significations différentes du mot salut.

Le salut de la mort physique. Tout le monde meurt un jour. Cependant, grâce à l’expiation et à la résurrection de Jésus-Christ, tout le monde ressuscitera, c’est à dire sera sauvé de la mort physique. Paul a témoigné : « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ » (1 Corinthiens 15:22). Dans ce sens, tout le monde est sauvé, quels que soient les choix qui ont été faits pendant cette vie. C’est un don gratuit du Sauveur à tous les êtres humains.

Le salut du péché. Pour être purifié du péché grâce à l’expiation du Sauveur, on doit faire preuve de foi en Jésus-Christ, se repentir, être baptisée et recevoir le don du Saint-Esprit (voir Actes 2:37-38). Les personnes qui ont été baptisées et qui ont reçu le Saint-Esprit par la véritable autorité de la prêtrise, sont sauvées du péché sous conditions. Dans ce sens, le salut est conditionnel et il dépend de la fidélité continuelle de la personne, c’est-à-dire de sa persévérance jusqu’à la fin à respecter les commandements de Dieu (voir 2 Pierre 2:20-22).

Personne ne peut être sauvé dans ses péchés ; personne ne peut recevoir de salut inconditionnel simplement en déclarant qu’il croit au Christ, sachant qu’il commettra inévitablement des péchés pendant tout le reste de sa vie (voir Alma 11:36-37). Cependant, par la grâce de Dieu, tout le monde peut être sauvé de ses péchés (voir 2 Néphi 25:23 ; Hélaman 5:10-11) en se repentant et en suivant Jésus-Christ.

Voir davantage

Références d’Écritures

Matthieu 10:22
 
Marc 16:16
 
Éphésiens 2:8-10
 
Jacques 2:14-18
 
2 Néphi 25:23, 26
 

Voir davantage

Documentation d’étude supplémentaire