• Home
  • LDS.org
  • Comment le fait de payer la dîme peut changer votre vie.

Comment le fait de payer la dîme peut changer votre vie.


« La bénédiction en abondance », Le Liahona, décembre 2003

Des membres de l’Église nous livrent leurs réflexions et nous racontent les bénédictions qu’ils ont reçues en payant la dîme.

David Erland Isaksen, « Ma dîme ne pouvait pas attendre », Le Liahona, février 2011

Je me suis vite rendu compte que mon salaire ne pourrait pas à la fois couvrir mes dépenses et me permettre de payer la dîme que je devais encore au Seigneur.

Oscar Alfredo Benavides, « Une dîme honnête, une grande bénédiction », Le Liahona, février 2011

J’ai eu l’intime conviction que si je continuais à payer la dîme, le Seigneur pourvoirait au nécessaire.

Jennifer M. Severino, « Payer la dîme », Le Liahona, décembre 2002

Maintenant que je paye fidèlement la dîme, je me rends compte que je suis plus heureuse en vivant avec quatre-vingt-dix pour cent de mes revenus et les bénédictions du Seigneur que je l’ai jamais été avec cent pour cent de mon revenu mais sans ses bénédictions.

Charlotte Arnold, « Les provisions ou la dîme ? », Le Liahona, avril 2006

Je lui ai dit que je ne pourrais pas payer ma dîme parce que si je le faisais, je ne pourrais pas nourrir ma famille. Mon instructeur au foyer fidèle m’a conseillé de payer la dîme. Il m’a recommandé de le faire fidèlement, et m’a assuré que le Seigneur me bénirait.

Patricia R. Jones, « Apprendre la loi de Dieu », Le Liahona, avril 2007

« Mon père donne le meilleur à Dieu, et nous recevons ce qui vient après », pense David. « Peut-être est-ce ainsi que nous mettons le Seigneur au centre de nos pensées et de notre vie ».

Don L. Searle, « Une famille témoigne de la dîme », Le Liahona, décembre 2005

Que veut dire le Seigneur lorsqu’il dit aux personnes qui paient la dîme : « Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction » (Malachie 3:10) ? Une famille de San Salvador (El Salvador) peut vous parler par expérience des bénédictions de la dîme.

Te Kuang Ko, « Les bénédictions de l’obéissance », Le Liahona, août 2010

J’ai appris que nous devons respecter les commandements de Dieu avant de pouvoir nous attendre à recevoir ses bénédictions.

Joshua J. Perkey, « Comment les membres trouvent le Seigneur à Tonga », Le Liahona, septembre 2010

Pour nous, les plus grandes bénédictions sont la paix et la joie que nous ressentons de savoir que nous pouvons surmonter nos difficultés financières si nous payons la dîme. Depuis le jour où j’ai accepté ce principe, le Seigneur bénit ma famille. Je sais que ce principe est vrai. »

Sarah Westbrook, « Mon pneu de la dîme », Le Liahona, juin 2005

Nous avions fait tout ce qu’il fallait. Nous avions payé notre dîme, nous avions des réserves pour un an, nous essayions de régler nos dettes, nous allions à l’église chaque semaine. Pourquoi le Seigneur permettait-il que cela se produise ?

Ana Cristina Merino Rivas, « Pas suffisamment pour la dîme ? », Le Liahona, octobre 2005

Un jour, j’ai quand même commencé à payer la dîme. Comme d’habitude, j’ai continué de faire mon budget. Et j’ai commencé à me rendre compte que j’avais suffisamment d’argent pour tout, tout en ayant le même salaire.

Hildo Rosillo Flores, « Avais-je trompé Dieu ? », Le Liahona, février 2010

Plus tard dans la journée, après avoir relu la loi de la dîme, je suis entré dans ma chambre, je me suis agenouillé sur le sol et je me suis mis à prier. « Père céleste, si je t’ai trompé en ne payant pas ma dîme, je te demande de me pardonner. Je te promets de ne plus jamais manquer de la payer. »

Richard M. Romney, « Je préfère être béni ! », Le Liahona, octobre 2008

Payez de bon cœur une dîme complète. Assistez au règlement de la dîme. Obéissez à la loi du jeûne.