New Experience
    Menu Jeunes

    3 choses que j’ai apprises de Sam, ce héros méconnu

    Laura Fuchs Church Magazines

    L’exemple discret de Sam m’a beaucoup appris sur la fidélité.

    Quand nous pensons aux héros du Livre de Mormon, Sam n’est probablement pas le premier qui nous vient à l’esprit. Nous parlons constamment de Néphi, Laman et Lémuel, mais Sam, le fils cadet, est loin d’être aussi célèbre (ou tristement célèbre) que ses frères. Curieusement, c’est la raison pour laquelle je le trouve extraordinaire ! Même si l’on ne parle pas de lui autant que Néphi, il était malgré tout un géant spirituel. Il y a beaucoup à apprendre de cet homme qui est resté plutôt silencieux au cours du voyage de sa famille vers la terre promise. Voici trois choses que j’ai apprises de Sam.

    1. Ce n’est pas grave d’être celui qui ne dit rien

    Nous savons beaucoup de choses au sujet de Néphi, parce qu’il a écrit le premier livre du Livre de Mormon. Nous savons même que Néphi préférait parler en public plutôt qu’écrire (voir 2 Néphi 33:1). Pour ce qui est de Sam, nous ne savons presque rien. Ce qui n’est pas dit de lui est tout aussi parlant que ce qui l’est. Laman et Lémuel se sont plaints à de nombreuses reprises, les fils d’Ismaël aussi. Même Léhi et Sariah se sont plaints au moins une fois. Mais il n’est jamais mentionné que Sam se soit plaint ! Il restait en arrière-plan et faisait, silencieusement, la volonté du Seigneur.

    Nous ne devrons probablement pas voyager dans le désert avec notre famille comme Sam, mais nous avons déjà vu d’autres personnes mises sur le devant de la scène. Après tout, Néphi était le frère cadet de Sam, mais il a obtenu toute la notoriété.

    Il est parfois difficile d’être heureux quand des personnes qui nous entourent réussissent. J’étais très jalouse de mon frère aîné. Je pensais qu’il avait hérité de tout le charme encore présent dans la famille, et qu’il avait laissé à la benjamine que je suis, une apparence et une nature bizarres ! Quand ton ami obtient un bulletin de notes parfait, ou que ta sœur est sélectionnée dans l’équipe de football, leurs réussites laissent facilement un goût amer. Mais ce n’était pas le cas de Sam. L’exemple de Sam m’a fait comprendre que nous pouvons obtenir l’approbation de Dieu sans être sur le devant de la scène.

    2. Croire au témoignage d’autres personnes est un don spirituel

    Alors qu’il ne faisait que suivre le parcours dans le désert, Sam aurait pu facilement envier son frère cadet qui avait des visions et qui gravait des plaques d’or. Mais au lieu d’être jaloux des expériences spirituelles de Néphi, Sam était suffisamment humble pour croire aux visions de son frère (voir 1 Néphi 2:17).

    Cette capacité de croire est en fait un don spirituel dont on parle peu. Certaines personnes reçoivent leur témoignage de Jésus-Christ directement de l’Esprit, et d’autres (comme Sam) l’obtiennent en entendant d’autres personnes témoigner (voir Doctrine et Alliances 46:13-14). Sam avait reçu le don spirituel de croire aux paroles de son frère. Il n’a pas demandé à avoir la même vision, ni supposé, comme Laman et Lémuel, que Dieu ne lui répondrait pas (voir 1 Néphi 15:9). Il a simplement écouté Néphi et l’Esprit, et il a cru.

    3. La manière de servir compte plus que l’appel dans lequel on sert

    Bien que son appel n’ait pas été aussi visible que celui de son jeune frère, Sam était fidèle et il lui fut promis qu’il recevrait les mêmes bénédictions que Néphi. Son père Léhi lui a dit : « Tu es béni, ainsi que ta postérité : car tu hériteras le pays comme ton frère Néphi. Et ta postérité sera comptée avec sa postérité ; et tu seras semblable à ton frère, et ta postérité semblable à sa postérité ; et tu seras béni tous les jours de ta vie » (2 Néphi 4:11).

    Nous vivons tous des expériences uniques. Ce n’est pas parce qu’une personne a un appel qui se remarque facilement, ou qu’elle semble avoir des expériences spirituelles plus motivantes, que cela signifie que Dieu l’aime plus que toi. Nous serons tous bénis selon notre diligence face aux épreuves et aux occasions qui nous seront données. Sam n’a peut-être pas déclaré dans les Écritures « J’irai et je ferai » (1 Néphi 3:7), mais c’est ce qu’il a fait ! Donc, que tu sois comme Néphi ou comme Sam, tant que tu es fidèle, tu peux recevoir les mêmes bénédictions éternelles.

    Consulte cet article pour découvrir d’autres héros moins connus du Livre de Mormon.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler