Sauter le menu général
Menu Jeunes

L’équilibre dans l’Histoire de l’Église

Steven E. Snow Church Historian and Member of the Seventy

Les preuves irréfutables de l’histoire de l’Église sont positives et motivent la foi. Dans tout son contexte, l’histoire est tout à fait inspirante.

J’aime lire les récits historiques parlant des premiers membres de l’Église qui ont quitté leur foyer et, au prix de grands sacrifices, sont venus rejoindre les saints. Je trouve leurs histoires motivantes, et j’y puise une grande force quand j’apprends ce qu’ils ont enduré pour vivre et prouver leur foi en suivant les prophètes et en surmontant les difficultés. Quand on lit ce que eux ont fait, tout à coup notre sort, dans la vie, ne semble plus aussi difficile.

J’aime beaucoup l’histoire de l’Église. Je la lis maintenant plus que jamais et je la trouve fascinante et inspirante. Par exemple, ce que les premiers missionnaires ont accompli, sans autres ressources qu’une foi et un témoignage brûlants qui les ont poussés à faire des choses remarquables, est absolument extraordinaire. Ces exemples m’aident à comprendre que je peux faire des choses difficiles si je continue à nourrir ma foi et mon témoignage. Mon témoignage est constamment renforcé, quand je constate les progrès exceptionnels de cette œuvre magnifique.

Examiner le passé à partir du présent

L’histoire est un excellent moyen d’être motivé à se préparer spirituellement. Dans notre histoire, nous pouvons voir les personnes qui s’étaient préparées spirituellement et qui ont tout surmonté, et celles qui sont tombées parce qu’elles ne s’étaient pas préparées spirituellement pour ce qui allait advenir. Nous apprenons que le dévouement à l’Évangile, la prière et le témoignage peuvent nous aider à faire de grandes choses et que nous devons consacrer du temps à développer notre côté spirituel, sinon cela risque de nous coûter cher.

Les personnages de notre histoire sont, comme nous, des personnes ordinairesmais beaucoup d’entre eux ont accompli des choses extraordinaires. Bien qu’ils aient tous été en quête de perfection, ils n’étaient pas parfaits. Ces premiers membres de l’Église avaient leurs difficultés et leurs problèmes, exactement comme nous aujourd’hui. Mais cela me réconforte de savoir que ces défis, ces efforts pour atteindre la perfection existent depuis longtemps.

Il est certain que le monde a beaucoup changé durant ces deux dernières générations. L’Internet a mis à notre portée toutes sortes d’informations (bonnes, mauvaises, vraies, fausses), y compris des renseignements sur l’histoire de l’Église. Vous pouvez lire beaucoup de choses sur notre histoire, mais il est important de la lire et de la comprendre dans son contexte. L’inconvénient de certains de ces renseignements disponibles en ligne, c’est qu’ils sont sortis de leur contexte et ne nous permettent pas d’avoir une vue d’ensemble.

Les enseignements qui tentent de nuire à l’Église sont généralement très subjectifs et injustes. Nous devons rechercher des sources qui décrivent nos croyances et notre histoire de manière plus objective. Certains sites Internet sont très mesquins et s’efforcent de faire sensation par la manière dont ils présentent l’information. Recherchez plutôt la documentation écrite par des historiens reconnus et respectés, membres de l’Église ou non.

Si vous passez du temps sur les sites qui critiquent l’Église et son histoire mais que vous n’en consacrez pas aux Écritures, vous allez perdre l’équilibre et ces éléments négatifs pourront avoir sur vous un effet excessivement fort.

Parce qu’ils ne s’y sont pas préparés, certains jeunes sont surpris et choqués par la littérature anti-mormone présente sur l’Internet. Ils peuvent ne pas avoir consacré assez de temps pour se préparer sur le plan spirituel et se fortifier contre tout ce qui peut advenir. Lorsque les expériences de la vie viennent les déstabiliser, il est important qu’ils fassent les choses de base dont nous parlons toujours : continuer à étudier les Écritures et avoir des échanges de qualité avec notre Père céleste par la prière. Ces principes de base préparent à toutes sortes de difficultés, notamment aux articles anti-mormons sur lesquels on peut tomber sur l’Internet.

Le besoin d’équilibre

Comme pour toute chose, il faut aborder l’histoire de l’Église de manière équilibrée. La véritable Église a toujours été minoritaire et il semble que nous ayons toujours eu une cible dessinée dans le dos. Nous rencontrerons toujours l’adversité ; autant nous y habituer. La meilleure façon de l’affronter est de nous assurer que, personnellement, nous sommes dignes et que notre témoignage est solide. Si vous passez du temps sur les sites qui critiquent l’Église et son histoire, mais que vous n’en consacrez pas aux Écritures, vous allez perdre l’équilibre et ces éléments négatifs pourront avoir sur vous un effet excessivement fort. Si vous gardez l’équilibre, ce ne sera pas le cas.

Pendant mes années d’adolescence, je ne comprenais pas pleinement combien il est important de progresser spirituellement. J’étais sans doute plus intéressé par l’idée de devenir un bon joueur de football que de devenir un bon élève du Livre de Mormon. Ce n’est que lorsque je suis arrivé en mission que, comme beaucoup de jeunes gens, j’ai subi cette transformation et j’ai compris ce qu’était réellement le bonheur. C’est la joie, la paix qui découle du fait de servir le Seigneur, d’étudier et de prier, d’aimer et de servir les autres. Je remarque que lorsque je néglige ces aspects de ma vie, les choses ne se déroulent pas vraiment bien. Si je les fais, tout semble mieux s’équilibrer.

En maintenant l’équilibre dans ma vie, je peux regarder l’histoire objectivement et comprendre que, même si la plupart d’entre eux étaient admirables, nos ancêtres étaient humains et ont commis des erreurs. Il y a, dans notre histoire, des épisodes tristes et troublants que nous essayons de mieux comprendre, mais certaines de ces questions resteront peut-être sans réponse de ce côté-ci du voile. Et ce n’est pas grave.

Si un ami venait me poser une question honnête sur un sujet controversé de l’histoire de l’Église, je ferais de mon mieux pour lui répondre. Et si je m’apercevais qu’il investit beaucoup de temps dans ce domaine, les premières questions que je lui poserais seraient : « Est-ce que tu lis le Livre de Mormon ? Est-ce que tu pries ? Est-ce que tu gardes l’équilibre pour te protéger des tempêtes de la vie  ? »

Les preuves irréfutables de l’histoire de l’Église sont positives et motivent la foi. Si vous choisissez de consacrer une grande partie de votre temps à étudier uniquement les chapitres controversés de notre histoire, vous ne discernerez que quelques coups de pinceau, mais vous ne verrez pas l’ensemble du tableau. Et vous devez comprendre le tableau de notre histoire tout entier. Dans tout son contexte, il est absolument inspirant.

Par exemple, Joseph Smith était un homme remarquable. Était-il parfait ? Non. Nous sommes tous mortels. Mais quand on lit le Livre de Mormon et les révélations contenues dans les Doctrine et Alliances et qu’on voit ce qu’il a fait pour rétablir l’Église dans un laps de temps aussi court, c’est un témoignage remarquable. Tous les prophètes ont des difficultés et nous ne devrions pas nous étonner d’apprendre que Joseph Smith a connu l’adversité et a offensé quelques personnes. Il était néanmoins véritablement un prophète de Dieu.

Aucune époque ne vaut le présent

Je ne peux pas imaginer meilleure époque pour être membre de l’Église. Lorsque ma femme et moi nous sommes mariés, il y avait treize temples en service dans l’Église et nous voulions les visiter tous. Maintenant, il y en a environ cent quarante et nous ne pourrons jamais le faire. Tous ces fruits du Rétablissement - les prophètes et les apôtres, les temples, la prêtrise, le Livre de Mormon, les révélations - nous apportent de grandes bénédictions. Et tout cela a été rendu possible par le Sauveur, par son Évangile, par le plan de notre Père.

L’histoire est un bienfait pour nous, parce qu’elle nous donne la possibilité de regarder en arrière. Il est parfois difficile d’avoir du recul par rapport à notre propre vie, mais, grâce à l’histoire, nous pouvons avoir du recul par rapport à la vie des autres et apprendre ce qui a été une bénédiction pour eux.

Je suis peut-être quelqu’un d’ordinaire à bien des égards, mais je suis assez intelligent pour savoir que mon Père céleste m’aime. Il nous aime tous. Nous sommes véritablement ses fils et ses filles. Il veut vraiment que nous revenions à lui. Il ne régente pas chaque petit détail de notre vie. Cela fait partie du processus de notre croissance. Il veut que nous apprenions, exercions notre libre arbitre et affrontions l’adversité. Mais je peux vraiment voir sa main dans ma vie et dans celle des membres de ma famille. Je suis reconnaissant que nous ayons l’occasion de vivre cette expérience dans la condition mortelle, parce que j’aime la vie. Beaucoup de choses vont de travers, mais il y a aussi beaucoup de choses merveilleuses dans la vie et je suis reconnaissant qu’en tant qu’êtres spirituels, nous ayons l’occasion de venir sur la terre pour obtenir un corps et apprendre des choses qui nous aideront pendant les éternités.

L’histoire est un bienfait pour nous, parce qu’elle nous donne la possibilité de regarder en arrière. Il est parfois difficile d’avoir du recul par rapport à notre propre vie mais, grâce à l’histoire, nous pouvons avoir du recul par rapport à la vie des autres et apprendre ce qui a été une bénédiction pour eux. Et nous pouvons nous éviter des erreurs en faisant les choses qui ont été bénéfiques à nos ancêtres.

Répondre à vos questions

Que dois-je répondre à mes amis qui me disent qu’une partie de notre histoire, comme les anges et les plaques d’or cachées sous terre, est difficile à croire ?

Si notre histoire dépasse les bornes de ce que les gens imaginent être possible, c’est normal qu’ils soient sceptiques. Nous ferions simplement remarquer que ces aspects ont leur équivalent dans d’autres événements miraculeux des relations de Dieu avec l’homme au fil de l’histoire, nous rendrions témoignage et leur demanderions d’étudier eux-mêmes le sujet. Ensuite, nous les inviterions à méditer et à prier notre Père céleste à ce sujet, « avec un cœur sincère, une intention réelle, ayant foi au Christ » (Moroni 10:4).

S’ils sont disposés à tenter « l’expérience », à « faire preuve d’un tout petit peu de foi » (Alma 32:27) et à demander à Dieu, le Saint-Esprit leur révélera la vérité.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler