Skip main navigation
Menu Jeunes

Pour les jeunes filles : Prendre la décision de faire une mission

Brittany Beattie Church Magazines

Devrais-tu faire une mission ? Si oui, comment le sauras-tu ?

« Une vague d’enthousiasme sans précédent pour l’œuvre missionnaire balaye la terre entière », a dit Russell M. Nelson, du Collège des douze apôtres (« Surfez sur la vague », Le Liahona, mai 2013, p. 45). Tu as ressenti cette vague, et tu t’es probablement demandé, « Est-ce que je ferai une mission à plein temps ? »

Regarde une vidéo qui montre une jeune femme parlant à une ancienne sœur missionnaire à propos de sa décision de faire une mission et de ce qu’elle a fait pour se préparer.

Mais tu ne devrais pas t’inquiéter concernant de la décision immédiate de faire une mission à plein temps à l’avenir. Au lieu de cela, souviens-toi du conseil de la Première Présidence : « Mets à profit le temps que tu passes chez les Jeunes Filles en te préparant à recevoir les ordonnances sacrées du temple, à devenir une femme et une mère fidèle et à fortifier ton foyer et ta famille » (Progrès personnel des Jeunes Filles, 2010, p. 1). Que ce conseil influence tes objectifs et que ton enthousiasme pour la vague de l’œuvre missionnaire se concentre sur la proclamation de l’Évangile en tant que membre missionnaire aujourd’hui.

Puis quand tu seras suffisamment âgée pour envisager de faire une mission à plein temps, tu pourras prendre ta décision en fonction de ta situation à ce moment-là. Après tout, beaucoup de choses peuvent changer pendant ton adolescence et passé vingt ans et influencer ton choix, notamment les occasions de mariage et de maternité, les études et d’autres occasions de service. Alors quand ce moment arrivera, comment sauras-tu si tu dois faire une mission à plein temps ? Pense aux points suivants :

Comment recevrai-je ma réponse ?

De même que lorsque tu pries à propos de quelque chose, il est d’une grande valeur pour toi de comprendre et de suivre les principes énoncés dans Doctrine et Alliances 7-9 et 8:23, et de les étudier. Parle à tes parents et à tes dirigeants de la prêtrise, décide ce qui est le mieux en fonction de ta situation, puis demande à ton Père céleste de confirmer ton choix ou de t’aider à savoir que ce n’est pas la bonne décision. Sois ouverte à sa volonté et à son calendrier en ce qui te concerne, même si la réponse n’est pas celle que tu espérais ou à laquelle tu t’attendais (voir Guide des Écritures, « Prière »). Certaines réponses pourraient être :

  • Oui, tu éprouves le désir de servir, et maintenant, tu es appelée à l’œuvre (voir D&A 4:3).
  • Oui, même si tu n’as jamais pensé que tu ferai une mission à plein temps, tu ressens que c’est le plan de notre Père céleste pour toi à ce moment de ta vie.
  • Oui, ce sera le moment de servir dans un proche avenir, alors prépare-toi avec diligence, mais attends un peu plus longtemps que ce soit le bon moment.
  • Non, ce n’est pas le bon moment pour l’instant, mais ce sera peut-être le cas dans quelques années.
  • Non, notre Père céleste a un autre plan pour toi, même si une mission à plein temps est quelque chose que tu aimerais faire.
  • Non, tu ne veux pas faire une mission à plein temps, et ce n’est pas nécessaire.
  • Aucune réponse, c’est peut-être un de ces moments où notre Père céleste te laisse décider parce qu’il a confiance en ton choix.

Si tu reçois la dernière réponse, souviens-toi de ce conseil de Richard G. Scott, du Collège des douze apôtres :

« Que faire lorsque l’on s’est soigneusement préparé, que l’on a prié avec ferveur, que l’on a attendu la réponse pendant un délai raisonnable mais qu’on ne la ressent toujours pas ? Peut-être pourriez-vous exprimer votre gratitude lorsque cela se produit, car c’est une preuve de la confiance que le Seigneur a en vous. Lorsque vous vivez d’une manière digne et que votre choix est conforme aux enseignements du Sauveur et que vous avez besoin d’agir, faites-le avec confiance. ... Si vous vivez de manière juste et que vous agissez avec confiance, Dieu ne vous laissera pas aller trop loin avant de vous donner un signal d’alarme, si vous avez pris la mauvaise décision » (« Faire appel au don divin de la prière », Le Liahona, mai 2007, p. 10).

« Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3:5-6).

Je n’aurais dix-neuf ans que dans quelques années. Dois-je me préparer aujourd’hui à faire une mission à plein temps ?

Il peut être plus facile de répondre à cette question si tu penses davantage à te préparer à faire connaître l’Évangile qu’à te préparer à faire une mission à plein temps. Si tu te prépares aujourd’hui à mieux faire connaître l’Évangile, alors tu seras merveilleusement préparée à faire une mission si tu en fais une. Mais même si tu ne fais pas de mission, tu seras néanmoins une bénédiction pour ton entourage maintenant si tu accomplis l’œuvre missionnaire par les membres et si tu amènes d’autres personnes à l’Évangile ou si tu portes secours à celles qui sont devenus non pratiquantes. Ta préparation t’aidera également à enseigner tes enfants si tu as la bénédiction de devenir mère à l’avenir.

Pour te préparer à mieux faire connaître l’évangile aujourd’hui, tu pourrais étudier Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2004. Ce livre n’est pas seulement pour les missionnaires à plein temps ; beaucoup de dirigeants de l’Église ont encouragé chaque membre à le lire (voir, par exemple, L. Tom Perry, « La manière dont ceux du passé ont affronté l’avenir », Le Liahona, novembre 2009, p. 76).

Dois-je faire une mission ?

Le président Monson a dit clairement que « l’œuvre missionnaire est un devoir de la prêtrise. ... Nous assurons néanmoins aux jeunes sœurs de l’Église qu’elles apportent une précieuse contribution en mission, et nous nous réjouissons de leur service » (« Bienvenue à la conférence », Le Liahona, novembre 2012, p. 5).

Les jeunes filles n’ont pas l’obligation de faire une mission, alors tu n’as pas à te sentir coupable de choisir de ne pas en faire une. Suis l’Esprit pendant que tu planifies et que tu mènes ta vie et notre Père céleste te donnera de nombreuses occasions de servir ses enfants dans ton foyer, dans la collectivité et dans le monde, que ce service comporte ou non une mission à plein temps.

Quelles sont les raisons pour lesquelles je devrais envisager de servir ?

Si ton désir de partir en mission vient principalement du fait que tu as entendu dire qu’on acquiert un fort témoignage, que tu auras l’occasion de visiter des endroits intéressants, ou que tu pourras apprendre une langue étrangère, en bref, que tu sais qu’une mission sera une bénédiction pour toi, alors peut-être n’est-elle pas encore la bonne option pour toi. Cette motivation te permettra certainement de recevoir de grandes bénédictions, mais il y a une motivation encore meilleure pour faire une mission : « Inviter tout le monde à aller au Christ » (D&A 20:59).

La Première Présidence a enseigné : « Chaque missionnaire joue un rôle important pour ‘réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme’ (Moïse 1:39) ». Si cela te motive, alors tu touches au cœur de l’objectif d’un missionnaire.

Est-ce que je serai une bonne missionnaire ?

Peut-être es-tu timide ou as-tu l’impression que tu n’es pas une érudite des Écritures. Cela signifie-t-il que tu ne devrais pas faire une mission ? Pas du tout ! S’adressant à toi, le président Monson a dit : « Certains d’entre vous peuvent être de nature timide ou se considérer incompétents pour répondre affirmativement à l’appel à servir. Rappelez-vous que c’est l’œuvre du Seigneur et que, quand nous nous occupons des affaires du Seigneur, nous avons droit à son aide. Il fortifiera les épaules pour porter le fardeau qui y est mis » (« Le Seigneur a besoin de missionnaires », Le Liahona, janvier 2011, p. 4).

Les qualités qui t’aideront à avoir de la réussite en mission comportent le fait de suivre et d’enseigner selon l’Esprit, d’aimer les autres, d'obéir aux commandements, de cultiver les vertus chrétiennes, de travailler dur et de servir les autres (voir Prêchez mon Évangile, p. 10-11). Ces qualités seront une bénédiction pour toi si tu décides de faire une mission, mais elles t’aideront également à servir le Seigneur dans ton foyer et dans l’Église tout au long de ta vie. N’oublies pas que tu auras l’aide divine pour développer ces dons de l’Esprit lorsque tu prieras pour les recevoir et que tu feras des efforts pour les obtenir (voir D&A 46:28).

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler