Les menus de LDS.org ont changé. En apprendre davantage. fermer
Sauter le menu général
Menu Jeunes

Vous ne sortez pas en couple ? Vous n’êtes pas seul(e)

Pour les adolescents saints des derniers jours, sortir en couple de nos jours peut paraître compliqué. Voici quelques idées et conseils pour mettre les choses en perspective.

Donc, vous êtes un jeune saint des derniers jours, vous avez seize ans ou plus et vous pouvez commencer à sortir avec un ou plusieurs autres couples (voir Jeunes, soyez fort 2011, p. 4). Cependant, pour une raison ou une autre, vous faites partie des nombreuses personnes de ce groupe d’âge qui ne sortent pas en couple. Pourquoi ? Eh bien, les réponses peuvent être divisées essentiellement en deux catégories : « Je n’ai pas envie de sortir en couple » et « j’aimerai le faire, mais certaines choses s’y opposent ». Examinons ces deux groupes.

Je n’ai pas envie de sortir en couple

Les membres de ce groupe ne veulent pas le faire pour des raisons diverses, par exemple, ils se préparent à partir en mission et ne veulent pas se laisser distraire, ou ils ne se sentent pas à l’aise ou prêts. Sortir en couple n’est pas quelque chose que tous les adolescents ont absolument besoin de faire.

N’oubliez pas que les sorties en couple peuvent avoir des avantages. Jeunes, soyez forts indique : « Elles peuvent vous aider à acquérir et à mettre en pratique des talents de sociabilité, à tisser des liens d’amitié, [et] à vous amuser sainement. » (4)

Si vous ne voulez pas sortir en couple, bien sûr, ne fuyez pas totalement le sexe opposé. Cherchez d’autres moyens de vous faire des amis et d’acquérir les talents de sociabilité associés aux sorties en couple (par exemple, les activités d’échange, les conférences de jeunesse et d’autres activités qui vous aident à apprendre à connaître d’autres personnes dans un cadre sain), car plus tard, « quand vous entrerez dans l’âge adulte », vous ferez « des sorties en couple et du mariage une grande priorité » (Jeunes, soyez forts, p. 5).

J’aimerai sortir en couple, mais il y a des obstacles

Il y a toujours eu des obstacles aux sorties en couple ; certains sont nouveaux et spécifiques à la culture. Examinons sept d’entre eux et voyons les solutions possibles.

1. Il n’y a personne ici avec qui sortir en couple.

Bien sûr, à moins que vous ne viviez seul au milieu d’un vaste désert, littéralement, ce n’est pas vrai. Alors, quelle est la vraie raison ?

Eh bien, par exemple, vous pouvez regarder autour de vous et ne voir personne avec qui vous pouvez sortir en couple, c’est à dire des gens « qui ont des principes moraux élevés et en compagnie de qui vous pouvez respecter vos principes » (Jeunes, soyez forts, p. 4). Bien que cela soit peu probable, si c’est le cas, alors vous avez certainement raison ne pas sortir en couple.

« Quand vous serez suffisamment grands, vous devrez commencer à sortir en couple. Il est bon que les jeunes gens et les jeunes filles apprennent à se connaître et à s’apprécier. Il est bon que vous alliez à des matchs, à des bals et à des pique-niques et que vous fassiez tout ce que font les jeunes. Nous encourageons nos jeunes à sortir en couple. Nous vous encourageons à vous fixer des principes élevés pour les sorties en couple. » — Boyd K. Packer

De nombreux adolescents SDJ ont plutôt tendance à penser que les seules personnes avec lesquelles ils peuvent sortir en couple sont les quelques adolescents SDJ de leur région, parce les autres adolescents non membres peuvent se méprendre sur vos intentions (voir les obstacles numéro deux et numéro trois). Il n’est pas facile de leur en donner les raisons pour qu’ils comprennent et acceptent les directives données aux adolescents SDJ en matière de sorties en couple. Si vous vous trouvez dans cette situation, vous pouvez la traiter de l’une des deux manières suivantes : (1) Planifiez vos sorties avec un ou plusieurs autres couples avec de bonnes personnes, que vous connaissez, en prenant soin de vous assurer que les attentes sont les mêmes pour tous, ou (2) ne sortez pas en couple mais tissez des liens d’amitié et amusez-vous sainement avec des personnes différentes. Parlez-en à vos parents, à vos dirigeants et à votre Père céleste, vous serez guidés pour prendre de bonnes décisions.

2. Là où je vis, « sortir en couple » implique une relation physique, et je ne veux pas avoir cette réputation.

Dans de nombreux endroits du monde, lorsque les jeunes arpentent les couloirs de leur école, ils voient un certain nombre de leurs camarades de classe se prendre dans les bras et s’embrasser etc. Les spectateurs peuvent se sentir mal à l’aise. Mais c’est encore plus embarrassant pour les adolescents de l’Église, parce que ce genre de comportement est souvent ce qui est attendu de ceux qui « sortent en couple ». Ainsi, par exemple, si vous dites aux gens que vous êtes sorti en couple avec quelqu’un, ils peuvent supposer que cette personne et vous avez commencé une relation physique.

Que faire ? Il est préférable de faire connaître vos principes afin que personne ne se méprenne sur vous ou sur la personne avec laquelle vous sortez. Ne pas sortir en couple est aussi une possibilité, mais même dans ce cas, les gens doivent connaître vos principes. (Voir aussi l’obstacle numéro trois.)

3. Le « style mormon » en ce qui concerne les sorties en couple (le faire avec des gens différents) ne se fait pas ici. Tout est question de relations copain-copine. On a mauvaise réputation, si on sort en couple avec des personnes différentes.

C’est une question délicate, parce que dans de nombreux endroits du monde, la tendance culturelle est que les interactions entre adolescents soient principalement des « relations ». Alors si vous dites que vous êtes sorti en couple puis que vous avez renouvelé l’expérience avec une personne différente quelques semaines plus tard, les gens peuvent penser que vous trompez la première personne ou que vous êtes quelqu’un d’immoral. Alors, que faites-vous ?

Eh bien, vous pouvez essayer de faire connaître vos principes et de modifier l’attitude des gens à votre égard (par exemple en leur montrant la section « Sorties en couple » de Jeunes, soyez forts), ou vous pouvez suivre les directives qui vous ont été données et ne pas tenir compte des commentaires. Une chose est certaine : Assurez-vous que tout le monde connaît vos principes, que vous sortiez ou non en couple. Personne ne doit se méprendre sur votre personnalité. Ainsi, si vous décidez de sortir en couple, il y aura moins de risques de commentaires désobligeants.

4. Personne ne m’invite à sortir.

C’est un sentiment très courant chez les jeunes filles, car il leur est dit que « généralement les jeunes hommes prennent l’initiative de proposer les sorties en couple et de les organiser » (Jeunes, soyez forts, p. 5). Parfois, il semble que peu de jeunes hommes demandent à des jeunes filles de sortir en couple ou que seulement certaines jeunes filles en ont l’occasion. Quoi que vous fassiez, ne laissez jamais ces pensées avoir une influence sur votre estime personnelle. Il n’est pas particulièrement agréable de ne jamais être invité à sortir en couple, mais cela ne reflète en rien votre valeur en tant qu’individu. Certains jeunes n’en ont pas envie, alors s’ils ne vous invitent pas, n’en prenez pas ombrage. Bien sûr, une jeune fille peut parfois inviter un jeune homme à sortir en couple. Pour lancer le mouvement, vous pourriez alors vous mettre d’accord avec d’autres jeunes filles pour organiser des sorties à plusieurs couples. Quoi qu’il en soit, votre valeur en tant qu’enfant de Dieu est éternelle et n’a rien à voir avec le nombre de fois où on vous invite à sortir en couple.

Choisissez de ne sortir qu’avec des personnes aux principes moraux élevés et en compagnie de qui vous pouvez respecter vos principes. Lors de vos sorties, prévoyez des activités qui seront sans danger, positives et peu coûteuses et qui vous aideront à faire connaissance Jeunes, soyez forts.

5. Je suis trop timide.

La timidité est un sentiment réel et parfois douloureux pour de nombreuses personnes. Pour vaincre votre timidité et acquérir la confiance nécessaire pour commencer à sortir en couple, il y a certaines choses que vous pouvez faire. Rappelez-vous que vous êtes un enfant de Dieu et demandez-lui de l’aide. Pensez à respirer et à sourire. Soyez disposé à quitter votre zone de confort et à vous lancer. Avancez progressivement et n’abandonnez pas, vous pouvez apprendre à être plus sociable.

6. Sortir en couple coûte trop cher.

Jeunes, soyez forts vous encourage à « prévoir des activités [...] peu coûteuses » (4). Cependant, dans certains endroits, les sorties en couple ne sont culturellement acceptables que sous une forme élaborée et coûteuse. Il ne doit pas en être ainsi (voir obstacle numéro sept).

Dallin H. Oaks, du Collège des douze apôtres, a un jour donné aux jeunes adultes quelques conseils qui s’appliquent aussi aux sorties en couple entre adolescents : « La signification et l’importance d’une « sortie en couple » a [...] changé de telle manière que c’est devenu quelque chose de coûteux. J’ai vu cette tendance se produire parmi nos plus jeunes enfants. Pour une raison quelconque, les lycéens ont pensé qu’ils devaient faire quelque chose de complexe ou de bizarre pour inviter une jeune fille à sortir avec eux, particulièrement pour un événement comme un bal de lycée, et les filles ont eu l’impression qu’elles devaient faire de même avant d’accepter. En outre, une sortie en couple devait être quelque chose de coûteux. …

« Tout cela a accru la complexité d’une sortie en couple. Et la complexité et le coût des sorties en couple les ont rendues moins fréquentes. ... Cela a sonné le glas des coups de téléphones maladroits et bon marché que vos parents et grands-parents donnaient. […] Les sorties en couple à bas prix [...] peuvent être fréquentes et rassurantes, car elles n’impliquent pas un engagement constant  » ( « Dating versus Hanging out » (sortir ou traîner en groupe), Ensign, juin 2006, p. 12-13).

7. Le fait de mettre en place une sortie avec un ou plusieurs couples, l’organiser, la planifier etc. semble demander un travail considérable.

Ce sentiment vient parfois de l’attente irréaliste de ce que la sortie doit être (voir obstacle numéro six). Mais il peut parfois sembler assez décourageant de faire tous les efforts nécessaires pour organiser une simple sortie avec un ou plusieurs couples. Il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. Par exemple, on peut passer une excellente soirée à faire des jeux de société et à manger du pop-corn. Si vous croyez que l’effort en vaut la peine, faites-le. Et même si vous n’en êtes pas sûr, faites un essai. D’une manière ou d’une autre, ces expériences vous prépareront pour l’avenir, et vous pouvez simplement passer un bon moment.

Davantage de renseignements sur les sorties en couple

Pour trouver des conseils, des histoires, des vidéos, des réponses à vos questions et plus de renseignements sur les sorties en couple, consultez la page Sorties en couple de Jeunes, soyez forts.

Cet article a d’abord été publié dans le numéro de février 2014 du New Era.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler