fermer
Sauter le menu général
Menu Jeunes

Rester fidèle dans les moments difficiles

Megan Armknecht (des magazines de l’Église) et John Heath (du département d’histoire de l’Église)

As-tu déjà essayé de faire quelque chose de très difficile ? Tellement difficile que tu as songé à abandonner ?

Cela arrive à chacun de nous, parfois même avec les choses spirituelles.

Quand Joseph Smith a traversé des moments difficiles, il a persévéré. Beaucoup de ces moments ont eu lieu au cours de son adolescence : il a eu des visions, a appris l’existence du Livre de Mormon et s’est préparé à le traduire — tout ceci tandis que les gens se moquaient de lui et le persécutaient.

Ça n’a pas été facile. Sa famille était pauvre et il vivait à une époque compliquée, dans une ville frontière où les conditions de vie étaient parfois très rudes. Il aurait été facile de tout abandonner.

Alors, comment a-t-il surmonté l’adversité, particulièrement lorsqu’il s’est senti découragé ? Voici quatre choses qu’il a faites et qui pourraient aussi t’aider énormément.

Les Écritures

1. Quand Joseph cherchait des réponses, il étudiait les Écritures

Savais-tu, qu’avant d’aller prier dans le bosquet sacré cela faisait deux ans que Joseph avait étudié les Écritures à la recherche de réponses ?

Il a écrit plus tard : « Lorsque j’eus environ douze ans, mon esprit devint sérieusement impressionné concernant l’importante question du bien-être de mon âme immortelle, ce qui me conduisit à sonder les Écritures1. »

Et Joseph n’a pas simplement lu les Écritures, il les a étudiées. Il a dû fournir des efforts, méditer et persévérer. Elles ont ouvert son cœur et l’ont préparé à recevoir l’inspiration qui est arrivée lorsqu’il a lu Jacques 1:5-6 :

« Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.

Mais qu’il la demande avec foi, sans douter. »

C’est n’est qu’après cet effort de longue haleine que Joseph s’est trouvé prêt à prier afin de savoir à quelle église se joindre (voir Joseph Smith, Histoire 1:12-18).

2. Quand Joseph a affronté des difficultés, il a continué de prier

Après la Première Vision, tout n’est pas devenu plus simple pour Joseph. En fait, à bien des égards, les choses se sont compliquées.

Certaines personnes qu’il respectait l’ont critiqué. Il aurait été plus facile de nier ce qu’il avait vu afin d’être comme tout le monde. Mais il a continué de croire et est rester proche de Dieu (voir Joseph Smith, Histoire 1:25, 28).

Parfois, Joseph se sentait seul et s’interrogeait sur sa dignité. Certains membres de sa famille s’étaient joints à une confession religieuse, mais comme Joseph savait qu’il ne devait se joindre à aucune Église, il a dût adorer seul, attendant jour après jour de recevoir plus de connaissance venant des cieux.

Le soir du 21 septembre 1823, trois ans après la Première Vision, Joseph a décidé de demander à Dieu de lui « pardonner tous [ses] péchés et toutes [ses] sottises et aussi de [lui] accorder une manifestation pour [qu’il connusse son état et sa] situation vis-à-vis de lui (Joseph Smith, Histoire 1:29).

Moroni est apparu à Joseph et lui a enseigné beaucoup de choses sur l’œuvre qu’il allait accomplir pour Dieu, y compris la traduction du Livre de Mormon (voir Joseph Smith, Histoire 1:30-35).

Même s’il luttait contre « sa faiblesse et ses imperfections » (Joseph Smith, Histoire 1:29), Joseph a continué d’étudier et de prier. Il a continué d’avoir foi en Dieu et de lui faire confiance.

Jeune homme en prière

3. Joseph était humble, acceptait la réprimande et se repentait continuellement

La première visite de Moroni à Joseph a eu lieu en 1823, mais il n’a reçu la permission d’obtenir les plaques et de traduire le Livre de Mormon qu’en 1827. Cette attente de quatre ans était en partie due au fait qu’il devait se repentir. (Lire « Comment se repentir vraiment ».)

Mais il était disposé à apprendre. À chacune de ses visites, Moroni a instruit Joseph. Ce processus a permis à Joseph de devenir le dirigeant que Dieu voulait qu’il soit.

Joseph était également humble. Moroni l’a réprimandé à plusieurs reprises. Par exemple, Joseph a reconnu qu’après la découverte les plaques, il a été « tenté par l’adversaire et [a] cherché à obtenir les plaques afin de [s’enrichir et il n’a] pas respecté le commandement d’avoir l’œil fixé uniquement sur la gloire de Dieu2 ». Au lieu de s’offusquer, Joseph a reçu la correction humblement, s’est repenti et a pris la résolution de mieux faire3. Il est parvenu à estimer les plaques comme des annales sacrées destinées à édifier le royaume de Dieu.

4. Joseph s’est tourné vers ses parents

Au cours de sa première visite, l’une des choses que Moroni a demandé à Joseph était de raconter son expérience à son père. Au début, Joseph ne l’a pas fait. Il craignait que son père ne le croie pas, qu’il ne comprenne pas, ou même les deux. Le lendemain, Moroni est de nouveau apparu à Joseph et lui a dit de raconter son expérience à son père, disant : « Il croira chaque parole que tu lui diras 4». Rassuré, cette fois Joseph a obéi. Sans surprise, les membres de sa famille ont été un grand soutien pour lui et, jusqu’à la fin de leur vie, l’ont aidé à accomplir les choses les plus importantes.

Jeune fille en train d’écrire

Joseph a persévéré et tu peux en faire autant

Comme Joseph, lorsque nous ne sommes pas sûrs de ce qu’il faut faire, nous pouvons étudier les Écritures et ouvrir notre cœur aux inspirations du Saint-Esprit. Dieu vous enseignera les choses que vous devez savoir concernant le plan de votre vie.

Même si Joseph avait foi, il ne connaissait pas tous les détails ni comment les choses allaient tourner. Tout comme nous, il a vécu sa vie un jour à la fois, en persévérant et en faisant confiance à Dieu. C’est en restant proche de Dieu et en suivant les murmures de l’Esprit qu’il a trouvé la force de persévérer. Et, avec le temps, il a pu accomplir l’œuvre que Dieu l’avait appelé à faire.

Bien qu’il ait reçu des révélations impressionnantes, Joseph a appris que la révélation est habituellement un processus qui demande du temps. Quand nous faisons preuve de persévérance, d’obéissance et de fidélité, les réponses viennent de la bonne manière et au bon moment pour que nous les recevions.

Comme Joseph, chacun de nous peut faire l’œuvre que Dieu nous appelle à accomplir si nous nous efforçons de nous rapprocher de lui à travers l’étude des écritures et la prière quotidiennes, si nous sommes humbles et disposés à apprendre, et surtout, si nous persévérons dans nos efforts.

Raconte ton expérience

Quand les choses deviennent difficiles, comment fais-tu preuve de courage ? Raconte ton expérience ci-dessous.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

Cette vie

ou Annuler