New Experience
    Menu Jeunes

    La quête du bonheur

    Jeffrey R. Holland du Collège des douze apôtres

    Une grande partie de votre bonheur dépend de vous et non des événements, des situations ou des aléas de la vie.

    J’aimerais commenter ce qu’a dit Néphi lorsqu’il a écrit : « nous vécûmes selon la voie du bonheur » (2 Néphi 5:27). Cela suggère une quête du bonheur, pas forcément le bonheur lui-même.

    Je ne pense pas que Dieu dans sa gloire, ou que les anges dans les cieux, ou même les prophètes sur la terre, aient l’intention de nous rendre heureux tout le temps, tous les jours à tout propos, compte tenu des épreuves que cette sphère terrestre est censée procurer.

    Mais je vous assure aujourd’hui que, dans le plan de Dieu, nous pouvons faire beaucoup pour trouver le bonheur que nous désirons tant. Nous pouvons suivre certaines étapes, prendre certaines habitudes et faire certaines choses que Dieu et l’histoire nous enseignent comme menant au bonheur.

    En bref, votre meilleure chance d’être heureux est de faire ce que font les gens heureux. Vivez à la manière des gens heureux. Suivez le chemin qu’ils suivent. Voici quelques idées pour vivre « selon la voie du bonheur ».

    1. Vivre l’Évangile de Jésus-Christ.

    Avant toute autre chose, le bonheur suprême, la paix véritable et même quoi que ce soit de vaguement comparable à une joie scripturaire se trouvent premièrement, avant tout et à jamais lorsqu’on vit l’Évangile de Jésus-Christ. De nombreux autres systèmes de croyances et philosophies ont été essayés. En fait, on peut raisonnablement affirmer que quasiment tous les autres systèmes de croyances et philosophies ont été essayés au cours des siècles. Mais, lorsque l’apôtre Thomas a posé au Seigneur la question que les jeunes posent souvent aujourd’hui : « Comment pouvons-nous en savoir le chemin ? », (qui à votre âge se traduit par : « Comment pouvons-nous connaître le moyen d’être heureux ? »), Jésus a donné la réponse qui résonne d’éternité à toute éternité :

    « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. […]

    « Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai. […]

    « Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai » (Jean 14:5-6, 13-14).

    Quelle promesse ! Vivez mon chemin, vivez ma vérité, vivez selon ce que je vous montre et que je vous enseigne, et tout ce que vous demanderez vous sera accordé, vous trouverez tout ce que vous recherchez, notamment le bonheur. Certaines parties de la bénédiction peuvent se réaliser rapidement, d’autres plus tard et d’autres ne se réaliseront qu’au ciel, mais elles se réaliseront toutes.

    2. Choisissez d’être heureux.

    Deuxièmement, apprenez le plus vite possible qu’une grande partie de votre bonheur dépend de vous, et non des événements, des situations ou des aléas de la vie. C’est l’une des raisons de la guerre dont l’enjeu a été le libre arbitre dans les conseils prémortels des cieux. Nous avons le choix, nous pouvons décider, et nous pouvons choisir, si ce n’est le bonheur, tout au moins de vivre à sa manière. Le bonheur vient d’abord de ce qui arrive dans votre tête, bien avant que cela n’arrive dans vos mains.

    Par exemple, « que la vertu orne sans cesse tes pensées » (Doctrine et Alliances 121:45). Ce n’est pas seulement un bon conseil contre la peste moderne qu’est la pornographie, mais c’est aussi un conseil qui s’applique à toutes sortes de pensées sur l’Évangile, de bonnes pensées, des pensées constructives, des pensées pleines d’espoir. Ces pensées remplies de foi modifieront la manière dont vous voyez les problèmes de la vie et la façon dont vous y trouvez une solution. Pensez, parlez et agissez positivement. C’est ce que font les gens heureux.

    3. Ne soyez pas négatif, méchant ou colérique

    On ne peut jamais, au grand jamais, bâtir son bonheur sur le malheur d’autrui. C’est pour cela qu’on harcèle. C’est pour cela qu’on fait des réflexions désobligeantes. C’est pour cela qu’on est arrogant et superficiel et qu’on exclut les autres. On pense peut-être que, si l’on est suffisamment négatif, cynique ou tout simplement méchant, alors on n’en attendra pas trop de nous. Si l’on peut maintenir tout le monde à un niveau médiocre, nos faiblesses ne seront pas aussi criantes. Les gens heureux ne sont ni négatifs, ni cyniques, ni méchants, alors n’espérez pas que ces comportements-là feront partie de la « voie du bonheur ».

    4. Travailler dur et étudiez

    Une dernière suggestion alors qu’il y en a tant d’autres à prendre en compte. Néphi dit qu’afin de trouver le bonheur dans leur nouveau pays après leur trente années de difficultés, il fit en sorte que son peuple fût industrieux et travaillât de ses mains (voir 2 Néphi 5:17). Au contraire, ceux dont ils avaient fui la présence devinrent « un peuple indolent, plein de malfaisance et d’astuce » (2 Néphi 5:24). Si vous voulez être heureux à l’école ou en mission ou dans votre mariage, travaillez-y. Apprenez à travailler. Servez diligemment. Ne soyez ni oisif ni malveillant.

    Dieu veut que vous soyez heureux

    Je vous témoigne que Dieu, votre Père céleste éternel, encourage et acclame sans cesse votre recherche avec encore plus d’amour que moi. Il veut que vous soyez heureux, que vous connaissiez la véritable joie. L’expiation de son Fils unique, nous fournit le bon chemin et, si nécessaire, nous offre un nouveau départ, une deuxième chance, et si besoin un changement de notre nature. Le Christ est « le chemin, la vérité et la vie » (Jean 14:6), nul n’accède au véritable bonheur que par son intermédiaire.

    Extrait d’un discours donné le 23 septembre 2014, lors d’une réunion spirituelle à l’Université Brigham Young - Idaho.

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler