Skip main navigation
Menu Jeunes

La dîme apporte une force intérieure

Anthony D. Perkins Of the Seventy

Décidez maintenant de payer honnêtement la dîme. Cela vous aidera à apprendre que le Seigneur tient ses promesses.

Le président Monson enseigne que « le paiement honnête de la dîme donne la force intérieure et l’engagement nécessaires pour respecter les autres commandements. » (Thomas S. Monson, « Sois un modèle », L’Étoile, janvier 1997, p. 51). J’ai eu la chance d’acquérir un témoignage de ce principe quand j’étais jeune.

À l’âge de quatorze ans, j’ai eu mon premier emploi et je gagnais deux dollars de l’heure comme manœuvre dans le bâtiment. Le salaire correspondant à ma première semaine se montait à quatre-vingt dollars. Je voulais acheter un magnétophone à huit pistes qui était la plus récente technologie en matière de musique à cette époque. Le modèle le plus élaboré que je voulais coûtait trois cent vingt dollars. Avec enthousiasme, j’ai fait part à mes parents de mon intention d’acheter la stéréo au bout de quatre semaines de travail.

Plus de quatre semaines

Mes parents m’ont dit sagement : « Cela te prendra plus de quatre semaines pour gagner assez d’argent pour acheter cet appareil. Tu dois exprimer ta reconnaissance à Dieu pour tes nombreuses bénédictions en payant dix pour cent de tes revenus en dîme. Tu devras payer environ dix pour cent en impôts au gouvernement. Et tu dois apprendre dans ta jeunesse à obéir au conseil des prophètes en préparant financièrement ton avenir, notamment ta mission. Nous te suggérons de mettre trente pour cent de tes gains de côté sur un compte d’épargne ».

Je me trouvais devant une décision importante : ma priorité serait-elle d’obtenir des biens matériels ou allais-je les sacrifier pour payer la dîme et faire des économies ?

Mon esprit d’adolescent a calculé rapidement que, si je faisais ce que mes parents m’enseignaient, je n’aurais que quarante dollars à dépenser par semaine, ce qui signifiait que je devrais travailler au moins deux mois pour acheter la stéréo que je désirais. Je me trouvais devant une décision importante : ma priorité serait-elle d’obtenir des biens matériels ou allais-je les sacrifier pour payer la dîme et faire des économies ?

Payer la dîme en premier

Jeunes, soyez forts donne le conseil suivant : « Payez [la dîme] en premier, même quand vous pensez que vous n’aurez pas assez d’argent pour subvenir à vos autres besoins. Ce faisant, vous augmenterez votre foi, surmonterez l’égoïsme et serez plus réceptif à l’Esprit. » (Jeunes, soyez forts 2011, p. 38).

À quatorze ans, j’ai décidé de payer honnêtement la dîme le reste de ma vie. J’ai pris la décision de suivre le prophète en économisant de l’argent pour ma mission et, plus tard, pour mes études. Cette expérience m’a enseigné aussi à faire la différence entre mes désirs et mes besoins. Je voulais la technologie la plus récente, mais je n’en avais pas besoin. J’ai alors décidé d’acheter un modèle moins cher avec moins de fonctions et il marchait encore très bien quand je suis parti en mission.

Promesses tenues

J’ai appris, en payant la dîme que le Seigneur tient ses promesses, et ma foi ainsi que mon désir de respecter tous ses commandements sont devenus plus forts. J’ai appris que, si je faisais une offrande de jeûne généreuse, il répondrait à mes prières et me guiderait continuellement (voirÉsaïe 58:6-11). J’ai appris que, si je lisais le Livre de Mormon, il m’en manifesterait la vérité par le pouvoir du Saint-Esprit (voir Moroni 10:4-5). J’ai appris que, si j’obéissais à la Parole de Sagesse, il me donnerait la santé, la sagesse et la connaissance et que je pourrais courir et ne pas me fatiguer (voirD&A 89:18-21). Et j’ai appris que si, je respectais la loi de chasteté, le Saint-Esprit pourrait être mon compagnon constant et le Sauveur me donnerait la confiance de me tenir un jour sans honte en sa présence (voir D&A 121:45-46).

Une autre façon dont le paiement de la dîme et des offrandes a augmenté ma force intérieure c’est par l’intermédiaire des alliances du temple. Jeunes, soyez forts enseigne : « Pour pouvoir entrer dans le temple, vous devez payer complètement la dîme. »Jeunes, soyez forts, p. 38. Quand j’entre dans le saint temple, je sens la présence de Dieu et son amour. Je témoigne que, dans les ordonnances du temple, nous recevons du « pouvoir d’en haut » (D&A 95:8) pour affronter et surmonter courageusement les difficultés de la condition mortelle.

Une bénédiction en réserve

Le paiement de la dîme et des offrandes a accru ma foi que le Seigneur tient ses promesses. Par l’intermédiaire du prophète Malachie, il a déclaré : « Apportez [...] toutes les dîmes [...] mettez-moi de la sorte à l’épreuve [...] et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (Malachie 3:10).

Tout au long de ma vie, même pendant les difficultés financières du début de mon mariage, Dieu a toujours ouvert les écluses des cieux pour que les besoins essentiels de notre famille soient satisfaits. Je témoigne que, par l’obéissance à la loi de la dîme, votre foi progressera et deviendra une grande source de force dans votre vie.

J’invite chaque jeune et chaque membre à écouter Jésus-Christ et ses prophètes en payant une dîme complète et en faisant un don de jeûne généreux tout au long de sa vie. Je promets que le Seigneur vous fortifiera et vous fera prospérer en réalisant vos désirs justes selon ses desseins sacrés.

Il ouvrira une porte

« Nous avons tous les moyens de payer la dîme. En réalité, nul d’entre nous ne peut se permettre de ne pas la payer. Le Seigneur nous fortifiera dans notre résolution. Il ouvrira une porte pour nous permettre de le faire ».

Thomas S. Monson, « Sois un modèle », Le Liahona, janvier 1997, p. 52.

Cet article a d’abord été publié dans le numéro de juin 2014 du magazine Le Liahona.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler