Sauter le menu général
Menu Jeunes

Ce qu’une bénédiction patriarcale peut faire pour vous

David A. Edwards Church Magazines

Les paroles de notre prophète nous aident à mieux comprendre l’importance de notre bénédiction patriarcale.

Nous entendons parfois parler de gens qui, sentant la nécessité d’être davantage guidés spirituellement, ouvrent les Écritures sur une page au hasard pour voir si quelque chose les frappe. Bien que cette méthode puisse être bénéfique occasionnellement (comme une tendre miséricorde du Seigneur ou simplement comme un exercice intellectuel et spirituel), il y a une source de direction personnelle du Seigneur qui peut être plus utile qu’une ouverture aléatoire des Écritures.

Le Président Monson a dit : « Lisez souvent [votre bénédiction patriarcale]. Étudiez-la attentivement. Soyez guidés par ses mises en garde. Vivez de manière à mériter ses promesses. Si vous n’avez pas encore reçu votre bénédiction patriarcale, préparez-vous pour la recevoir puis chérissez-la 1. »

Le président Monson a comparé les bénédictions patriarcales à un certain nombre de choses, y compris ce qui suit, qui peut vous aider à apprendre comment étudier votre bénédiction.

« Une révélation pour le bénéficiaire 2 »

Vous êtes-vous jamais demandé ce que cela ferait de voir votre nom dans les Doctrine et Alliances, comme celui des premiers membres de l’Église qui y sont mentionnés ? Eh bien, selon le Président Benson (1899-1994), une bénédiction patriarcale est « une Écriture personnelle pour vous3 ». 3 Alors, si vous réfléchissez à la manière dont vous étudiez les Écritures, vous pouvez appliquer ces idées à l’étude de votre bénédiction patriarcale. Faites des références croisées, tenez un journal des chuchotements que vous recevez pendant que vous lisez, priez, méditez, faites des listes de « versets » à mémoriser etc.

« Une ligne blanche au milieu de la route 4 »

Imaginez-vous avançant sur une route étroite avec une ligne blanche au milieu. Quand il fait nuit ou qu’il y a du brouillard, il est facile de s’écarter de la route, mais vous pouvez regarder cette ligne pour rester sur la bonne voie. Lorsque vous étudiez votre bénédiction patriarcale, pensez à la façon dont les conseils et les promesses qu’elle contient vous donnent direction, sécurité et paix quand vous êtes confrontés aux épreuves ou à des décisions difficiles.

« Des chapitres de votre livre de possibilités éternelles 5 »

Votre bénédiction patriarcale ne révèle pas toutes les choses qui vous arriveront dans la vie mais elle vous donne un aperçu de nombreuses possibilités extraordinaires. Étudiez ces « chapitres » de votre vie avec la perspective de ce que vous êtes et de ce que vous devenez. Puis le personnage principal de cette histoire, vous, peut apparaître plus clairement.

« Lisez [votre bénédiction patriarcale] fréquemment. Étudiez-la attentivement. Soyez guidés par ses mises en garde. Vivez de manière à mériter ses promesses. » — Thomas S. Monson

« Un Liahona personnel 6 »

Souvenez-vous que le Liahona était une boussole parfaite pour la famille de Léhi pendant qu’elle voyageait vers la terre promise,si elle en tenait compte et gardait les commandements du Seigneur (voir 1 Néphi 16:28-29 ; Alma 37:38-40). Dans votre voyage vers les promesses de votre bénédiction patriarcale, prêtez particulièrement attention à ce que ce Liahona personnel vous dit concernant ce qu’il faut éviter et ce qu’il faut faire pour que ces promesses se réalisent.

« Votre passeport vers la paix7 »

Un passeport vous permet d’entrer dans un nouveau pays. Mais avoir simplement un passeport ne vous permet pas de connaître ce que ce nouveau pays a à offrir. Vous devez l’utiliser. Faites des voyages fréquents vers un lieu de paix en étudiant souvent votre bénédiction patriarcale.

Questions pratiques

Voici certaines choses à garder à l’esprit concernant votre bénédiction patriarcale :

  • Si vous n’avez pas encore reçu votre bénédiction patriarcale et que vous pensez être prêt pour la recevoir, parlez-en à vos parents et à votre évêque ou président de branche.
  • Les bénédictions patriarcales sont sacrées et ne doivent être communiquées à personne excepté la famille proche. Les bénédictions patriarcales ne doivent pas être lues dans les réunions de l’Église ou dans d’autres réunions publiques.
  • Garder l’original de votre bénédiction dans un endroit sûr pour ne pas la perdre et pour éviter que d’autres personnes la lisent.
  • Envisagez d’en faire une copie séparée (ou deux) à étudier fréquemment. Vous pourriez conserver cette copie dans un endroit sûr près de vos Écritures pour en faciliter l’accès à mesure que vous l’étudiez.
  • Si vous en faites une copie électronique, il est préférable de ne pas la classer là où d’autres personnes pourraient la voir et de la protéger par un mot de passe si elle se trouve sur un disque dur.
  • Toutes les bénédictions patriarcales sont conservées au siège de l’Église, alors si jamais vous la perdez, vous pouvez en demander une autre sur le site apps.lds.org/pbrequest. Vous devrez avoir un compte SDJ.

Prenez part à la conversation

Tout au long du mois de mai, dans vos collèges de la prêtrise et dans vos classes des Jeunes Filles et de l’École du Dimanche, vous étudierez la révélation. Une forme de révélation personnelle est la bénédiction patriarcale, avec des exhortations, des avertissements et des promesses précises vous concernant.

Si vous n’avez pas encore reçu votre bénédiction patriarcale, réfléchissez à la façon dont vous pouvez vous préparer maintenant à la recevoir. Si vous l’avez déjà reçue, pensez à ce que vous avez fait pour vous y préparer et à ce que vous faites aujourd’hui pour en retirer de la force en l’étudiant.

Préparez-vous à en parler à votre famille, à votre classe ou à votre collège selon les directives de l’Esprit. Vous pouvez aussi faire part de vos pensées à d’autres jeunes en cliquant sur Racontez votre expérience ci-dessous.

Notes

  1. Thomas S. Monson, « Puissiez-vous avoir du courage », Le Liahona, mai 2009, p. 123-127.
  2. Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale : un Liahona de lumière », , L’Étoile janvier 1987, p. 63.
  3. • Ezra Taft Benson (1899-1994), « Aux jeunes d’ascendance noble », L’Étoile, 1986 Numéro 6, p. 41, « Aux jeunes filles de l’Église », L’Étoile, janvier 1987.
  4. Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale », p. 63
  5. Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale », p. 63
  6. Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale », p. 63
  7. Thomas S. Monson, « Votre bénédiction patriarcale », p. 63

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler